Contenu

Agreste Conjoncture

Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er décembre 2021
Au 1er décembre 2021, avec un cumul de 1,35 million hl, le marché des vins sans IG et des vins IGP d’Occitanie, vendus en vrac, est fortement freiné au regard de la campagne précédente. Cette différence peut s’expliquer par une campagne 2020-2021 particulièrement dynamique à cette époque de l’année, donnant ainsi l’impression d’un ralentissement globale sur 2021-2022, mais également par la prudence des opérateurs en raison d’une faible récolte 2021 due au du gel d’avril dernier. Avec 238 700 hl, le marché des vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, recule globalement (-26,1%). Seuls les vins rouges sans IG du Sud-Ouest présentent une croissance de leurs volumes de transactions. Le cours global progresse (89,6 €/hl, +10,3%). Avec 1 111 800 hl, le marché des vins IGP est également nettement freiné dans sa dynamique (-50%). Toutes les couleurs sont affectées, exceptés les vins rouges du Sud-Ouest dont les volumes de transactions stagnent. Le cours global progresse (102,6 €/hl, +11,5%). Le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie (enregistrés par le CIVL, le CIVR et l’IVSO) est également au ralenti (142 900 hl, -25,8%). Seule l’AOP Côtes du Roussillon Villages progresse.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er novembre 2021
Au 1er novembre 2021, avec un cumul de 352 800 hl, le marché des vins sans IG et IGP d’Occitanie, vendus en vrac, est ralenti en comparaison avec le début de campagne précédent. Cette différence peut s’expliquer par la prudence des opérateurs, dans l’attente des chiffres définitifs de la récolte 2021, annoncée exceptionnellement basse en raison du gel d’avril. Avec 128 200 hl, le marché des vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, recule globalement (-24,5 %). Seuls les vins rouges présentent une croissance de leurs volumes de transactions. Avec 297 500 hl, le marché des vins IGP est très fortement freiné (-70,8 %). Toutes les couleurs sont affectées, excepté les vins rouge du Sud-Ouest. Le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie (enregistré par le CIVL, le CIVR et l’IVSO) est également au ralenti (78 600 hl, -28 %). Seule l’AOP Gaillac rouge présente une dynamique positive de son activité en début de campagne.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er octobre 2021
Au 1er octobre 2021, avec un cumul de 244 200 hl, le marché des vins sans IG et IGP d’Occitanie, vendus en vrac, est globalement au ralenti en comparaison avec le début de campagne précédent. Cette différence peut s’expliquer par un écart important entre la récolte abondante de 2020 et celle beaucoup plus réduite de 2021 (fort impact du gel historique d’avril) entrainant des dynamiques de marchés très contraires. Avec 68 700 hl, le marché des vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, enregistre un ralentissement des ventes (-12,4 %). Ces volumes de transaction sont les plus bas des cinq dernières campagnes. Cette dynamique régionale est influencée par le recul du marché des vins SIG du bassin Languedoc Roussillon. A contrario, le Sud-Ouest présente une croissance de ses volumes de transaction en comparaison à octobre 2020. Globalement, le cours des vins sans IG augmente légèrement (78,1 €/hl, +3,9 %) par rapport au mois d’octobre 2020. L’ensemble des bassins et des couleurs sont concernés.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - Bilan de campagne 2020-2021
La campagne 2020-2021 a été marquée par la crise de la covid19 (fermeture des cafés, des restaurants et suppression de plusieurs salons viti-vinicoles) ainsi que par le gel d’avril 2021. Malgré ce contexte difficile, les marchés sont restés globalement actifs. La fin de campagne a notamment connu une croissance forte des transactions. Cette dynamique peut s’expliquer par l’anticipation des professionnels sur la baisse annoncée des volumes de récolte suite au gel du mois d’avril 2021 mais également par la reprise de la consommation après la levée du dernier confinement. Ainsi, la campagne 2020-2021 des vins sans IG et IGP vendus en vrac en Occitanie présente globalement des volumes cumulés supérieurs aux années précédentes, en lien notamment avec une très bonne récolte 2020 (+ 600 000 hl en Occitanie par rapport à la récolte 2019). Les prix sont légèrement à la baisse.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er juillet 2021
Au 1er juillet 2021, avec un cumul de 9,46 Mhl depuis le début de campagne (août 2020), le marché des vins d’Occitanie, sans IG et IGP, vendus en vrac, présente une dynamique très positive. Cette importance des volumes de transaction peut s’expliquer par l’anticipation des professionnels sur la baisse annoncée des volumes de récolte suite au gel de ce début avril mais également par la reprise de la consommation de vin après la levée du dernier confinement. Globalement, les cours reculent légèrement.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er juin 2021
Au 1er juin 2021, avec un cumul de 9 Mhl depuis le début de campagne (août 2020), le marché des vins d’Occitanie, sans IG et IGP, vendus en vrac, présente une dynamique très positive. Cette croissance importante des volumes de transaction peut s’expliquer par la crainte d’une mauvaise récolte liée au gel de début avril ainsi que par l’effet de réouverture des cafés et des restaurants. Globalement, les cours stagnent voire reculent légèrement.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er mai 2021
Au 1er mai 2021, avec un cumul de 8,57 Mhl depuis le début de campagne, le marché des vins d’Occitanie, sans IG et IGP, vendus en vrac, présente une dynamique particulièrement positive. Cette croissance importante des volumes de transaction peut s’expliquer par le gel de début avril (qui aura pour conséquences une très mauvaise récolte 2021) ainsi que l’effet de l’annonce gouvernementale de réouverture des terrasses de cafés et de restaurants, prévue le 19 mai. Globalement, les cours stagnent voire diminuent légèrement.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er avril 2021
Au 1er avril 2021, avec un cumul 7,83 Mhl depuis le début de campagne, le marché des vins sans IG et IGP vendus en vrac d’Occitanie maintient globalement une dynamique positive. Il faut néanmoins noter des disparités entre les bassins et les couleurs. Globalement, les cours moyens stagnent, voire diminuent légèrement.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er mars 2021
Au 1er mars 2021, avec un cumul de 6,96 millions d’hl depuis le début de campagne, le marché des vins sans IG et IGP, vendus en vrac d’Occitanie maintient globalement une dynamique positive. Il faut néanmoins noter de fortes disparités entre les bassins, en particulier pour les vins du Sud-Ouest qui accusent un important recul de leurs volumes de transactions en partie lié à la mise en place du dispositif d’aide à la distillation de crise. Globalement, les cours moyens varient peu.
 
Bilan 2020 Viandes et palmipèdes - Agreste Conjoncture n°3 - Mars 2021
Bilan 2020 viandes bovine, ovine, porcine et palmipèdes en Occitanie.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er février 2021
Au 1er février 2021, le marché des vins vendus en vrac d’Occitanie maintient globalement son activité. Néanmoins, il faut noter de fortes disparités entre les bassins, en particulier pour les vins sans IG du Sud-Ouest qui accusent un fort recul des transactions.
 
Bilan 2020 Lait - Agreste Conjoncture n°2 - Février 2021
Bilan 2020 de la collecte des laits de vache, brebis et chèvre en Occitanie.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er janvier 2021
Au 1er janvier 2021, le marché des vins en vrac d’Occitanie présente une dynamique globalement positive, en particulier pour les vins IGP et IGP bio.
 
Bilan 2020 Grandes cultures : une année 2020 marquée par des conditions climatiques défavorables - Agreste Conjoncture n°1 - Janvier 2021
L’année 2020 affiche un bilan particulièrement mauvais en raison d’une conjoncture climatique défavorable durant toute la campagne : un automne pluvieux, un hiver trop doux, un printemps chaud, un été sec. Le contexte économique et sanitaire, très marqué par la crise sanitaire liée à la Covid-19, semble n’avoir que peu impacté la filière.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er décembre 2020
Au 1er décembre 2020, le marché des vins en vrac d’Occitanie demeure actif pour l’ensemble des segments. Le dispositif de distillation de crise, mis en place suite au confinement du printemps 2020, semble avoir facilité la réduction des stocks dans les caves d’Occitanie, et participé au dynamisme du marché.
 
Bilan de campagne 2019-2020 des ventes de vins en vrac en Occitanie
La crise sanitaire de la covid 19 est l’élément marquant de cette campagne. À partir de mars 2020, cette crise freine pendant plusieurs semaines la distribution des vins (fermeture des établissements de restauration hors foyer, fermeture des caveaux, annulation des salons et des événements socio-culturels, réduction du tourisme, etc.). Malgré cela, la campagne 2019-2020 (52 semaines) présente un volume cumulé satisfaisant pour les transactions de vins sans IG et IGP vendus en vrac. Ce bilan masque néanmoins d’importantes disparités selon le type de produit.
 
Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er novembre 2020
Au 1er novembre 2020, les volumes cumulés des transactions de vin en vrac déclarées auprès de FranceAgriMer présentent une forte augmentation en comparaison avec les volumes cumulés entre le 1er août et le 31 octobre 2019. Toutefois, cette dynamique positive doit être analysée avec prudence dans un contexte marqué par la crise sanitaire liée à la Covid 19
 
Conjoncture viticole mensuelle - 1er juillet 2020
Au 1er juillet 2020, 7,8 millions d’hectolitres de vins à indication géographique protégée (IGP) et sans indication géographique (sans IG) d’Occitanie ont été vendus en vrac depuis le début de la campagne 2019-2020. Ce volume est légèrement inférieur à celui de la campagne 2018-2019. Le cours des vins (91 €/hl) est en croissance. Il retrouve le même niveau qu’en 2015.
 
Conjoncture viticole mensuelle - 1er juin 2020
Au 1er juin 2020, à 43 semaines de campagne 2019-2020, avec 7,5 millions d’hectolitres, les volumes de vins cumulés, sans IG et IGP, vendus en vrac en Occitanie, sont inférieurs à ceux de la campagne dernière à la même période, traduisant ainsi l’effet de la crise sanitaire et du confinement de ces dernières semaines sur la dynamique de marché. En revanche, les prix sont en hausse, avec un prix global moyen (sans IGP et IGP confondus) de 91 €/hl.
 
Conjoncture viticole mensuelle - 1er mai 2020
Au 1 er mai 2020, à 39 semaines de campagne 2019-2020, avec 7,27 millions d’hectolitres, les volumes de vins cumulés, IGP et Sans IG, vendus en vrac en Occitanie, sont désormais inférieurs à ceux de la campagne dernière à la même période, laissant apparaître l’effet du confinement de la crise sanitaire sur la dynamique de marché.
 
Conjoncture viticole mensuelle - 1er avril 2020
Au 1er avril 2020, à 35 semaines de la campagne 2019-2020, avec 7,082 millions d’hectolitres, les volumes de vins cumulés, sans IG et IGP, vendus en vrac en Occitanie, restent supérieurs à ceux de la campagne dernière à la même période. Les vins IGP, toutes couleurs confondues, connaissent des volumes croissants. Les vins sans IG rouges et rosés reculent. Les prix se maintiennent globalement, voire même croient légèrement.
 
Conjoncture viticole mensuelle - 1er mars 2020
Au 1er mars 2020, à 30 semaines de campagne 2019-2020, le marché des vins IGP et sans IG (SIG) d’Occitanie présente une activité hétérogène selon les segments et les couleurs. Avec 6,47 millions d’hl, le volume des transactions en vins SIG et IGP augmente globalement de 3,5 % au regard de la campagne dernière à la même période (6,26 millions d’hl).
 
Conjoncture viticole mensuelle - 1er février 2020
Au 1er février 2020, à 26 semaines de campagne 2019-2020, le marché des vins IGP et sans IG d’Occitanie présente des dynamiques hétérogènes selon les segments et les couleurs.
 
Conjoncture viticole mensuelle - 1er janvier 2020
Fin décembre 2019, à 22 semaines de campagne 2019-2020, le marché des vins en vrac d’Occitanie, IGP et sans IG, est caractérisé par une activité hétérogène suivant les produits. Pour les vins AOP d’Occitanie, la contractualisation reste morose.