Conjoncture mensuelle grandes cultures au 1er septembre 2022

publié le 1er octobre 2022 (modifié le 11 octobre 2022)

OCCITANIE : vers une baisse annuelle des productions de cultures d’été


Au 1er septembre, les récoltes des cultures d’été ont débuté avec 3 semaines d’avance (tournesol, maïs sec et sorgho). La situation est très mauvaise avec des rendements médiocres : l’ensemble des cultures est concerné. Les surfaces menées en sec ont souffert particulièrement d’un stress hydrique et de températures excessives pendant tout leur cycle de développement. Les cultures irriguées n’ont quant à elles été que partiellement épargnées du fait des restrictions de prélèvement d’eau à usage agricole qui sont intervenues précocement cette année. Outre les interdictions réglementaires, certains producteurs anticipant une mauvaise récolte, ont cessé ou limité les tours d’irrigation pour limiter les coûts de production. Le manque d’eau et les fortes chaleurs ont entrainé sur les cultures des problèmes de fécondation ainsi qu’une diminution du poids de mille grains (PMG). Certains secteurs, comme la vallée de la Garonne semblent moins impactés par le stress engendré par la sècheresse. Les sols profonds ont de manière générale été moins pénalisés par les fortes chaleurs. Les rendements sont très hétérogènes. Une part (encore à déterminer) des surfaces en grain ne serait pas collectée mais vendue en ensilage pour l’alimentation du bétail. Une baisse des rendements autour de 20 % par rapport à la moyenne est attendue pour le tournesol, le soja, le maïs et le sorgho.
Le rendement en maïs semence ne serait pas épargné par la tendance à la baisse. Après une campagne de production 2021 excellente en termes de rendement et de qualité, les fortes chaleurs pourraient également avoir impacté les fécondations.
Concernant le riz, l’impact des remontées de sel sur le sud de Camargue a aussi eu des conséquences sur la fécondation. Des pics de salinité ont perduré jusqu’aux premiers orages du 17 août.
Les cultures sont maintenant au stade maturation et sont en avance de 10 jours. La maturité des épis a été plus rapidement atteinte cette année en raison des températures chaudes. L’envoi d’eau dans les parcelles se termine pour préparer les récoltes qui débuteraient vers le 20 septembre.
L’impact du taux de sel dans l’eau d’irrigation et des remontées salines par le sol sont variables en fonction des secteurs. Les rendements des parcelles de riz en seront affectés de manière hétérogène au vu de cette problématique.



point mensuel sur la collecte et les stocks ble tendre publication 89 (format pdf - 279.4 ko - 12/09/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks ble dur publication 90 (format pdf - 276.1 ko - 12/09/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks colza publication 93 (format pdf - 272.7 ko - 12/09/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks mais publication 91 (format pdf - 277.3 ko - 12/09/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks soja publication 92 (format pdf - 272 ko - 12/09/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks tournesol publication 94 (format pdf - 276.6 ko - 12/09/2022)