Conjoncture mensuelle grandes cultures au 1er octobre 2022

publié le 11 octobre 2022 (modifié le 12 octobre 2022)

Une campagne 2021/2022 marquée par la sécheresse

Les récoltes des cultures d’été ont débuté avec 3 semaines à 1 mois d’avance et ont été interrompues en septembre à cause de la pluviométrie. Les rendements sont décevants. Le déficit hydrique et les températures caniculaires ont eu un impact négatif sur les fécondations et sur le poids de mille grains. La production est très inférieure à la normale, avec des pertes de rendements par rapport à 2021 de l’ordre de -50% pour les parcelles de maïs grain non irriguées et entre -25 et -35% pour le maïs fourrage, le soja, le tournesol et le sorgho.
Les récoltes du maïs grain ont commencé précocément et sont toujours en cours au 1er octobre. La production a été affectée par le manque d’eau, surtout sur les parcelles en sec, non irriguées. Les parcelles de maïs grain irriguées affichent une perte de rendement moins importante (de l’ordre de -15% par rapport à 2021).
Concernant le maïs semences, les températures excessives et le manque d’eau ont provoqué des problèmes de fécondation et des avortements. Les rendements sont très en dessous des objectifs avec de faibles poids de mille grains.
Les récoltes de tournesol sont en cours, voire achevées sur certains secteurs, avec des rendements très décevants.
Pour les cultures de sorgho et de soja, les résultats sont très hétérogènes et globalement mauvais. Comme pour les autres cultures, les rendements varient en fonction de l’irrigation des parcelles et des dates de semis.

En Camargue, les récoltes du riz ont débuté vers le 20 septembre avec 10 jours d’avance en raison des températures chaudes estivales qui ont accéléré le cycle du riz. Au 1er octobre, 10 % des surfaces sont récoltées.
Les récoltes ont été freinées par l’épisode pluvieux méditerranéen du 24 septembre, les moissons ont repris après ressuyage. Les impacts de cet épisode méditerranéen restent ponctuels avec de la grêle et des riz couchés.
Les rendements rizicoles resteraient corrects (surtout pour la Haute Camargue) en dépit des remontées salines estivales avec les risque de stérilité que cela peut entraîner.

La pluviométrie et l’humidité du mois de septembre ont freiné les récoltes d’une part mais également les travaux d’implantation des cultures d’hiver. Les semis de colza sont toujours en cours ainsi que les préparations pour les emblavements de céréales à paille.

point mensuel sur la collecte et les stocks de ble tendre (format pdf - 279.6 ko - 11/10/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks de ble dur (format pdf - 276.3 ko - 11/10/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks de mais (format pdf - 277.4 ko - 11/10/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks de colza (format pdf - 272.8 ko - 11/10/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks de soja (format pdf - 272.2 ko - 11/10/2022)
point mensuel sur la collecte et les stocks de tournesol (format pdf - 276.7 ko - 11/10/2022)