Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er juin 2022

publié le 27 juin 2022

Situation du marché des vins vendus en vrac en Occitanie à 43 semaines de la campagne 2021-2022

Au 1er juin 2022, le marché des vins d’Occitanie enregistre une baisse significative des transactions de vin en vrac par rapport à juin 2021. Ce recul s’explique en grande partie par le fort impact du gel d’avril 2021 sur la récolte 2021 alors que la récolte 2020 était l’une des plus élevée sur les 5 dernières campagnes. Cette tendance s’observe sur tous les segments de vins AOP, IGP et sans indication géographique (IG).
Sur cette fin de campagne le marché vrac est peu actif compte tenu des faibles disponibilités : les volumes de transaction se limitent à 47 000 hl en vins sans IG et 135 000 hl pour les vins IGP sur le dernier mois écoulé.

Avec 1,107 million d’hectolitres, le marché des vins sans IG d’Occitanie marque toujours un recul de - 22% en volume par rapport à la même période l’an dernier. Les 2 bassins viticoles et l’ensemble des couleurs sont concernés par cette baisse d’activité. En fin de campagne les vins blancs restent les plus impactés, en particulier sur le bassin Languedoc-Roussillon (- 28.7%). Les cours sont stables par rapport au mois précédent (97,4 €/hl). A noter leur hausse significative de + 21,6 % sur juin 2021 (80,1 €/hl).

Avec 5,475 million d’hectolitres, le marché des vins IGP d’Occitanie s’est encore ralenti par rapport au mois précédent avec une baisse des volumes de transaction de - 27% par rapport à la campagne précédente de (- 25,5 % en mai 2022). Les 2 bassins viticoles et l’ensemble des couleurs sont concernés par ce recul, en particulier les vins rosés IGP (- 26,5 %) et les vins blancs IGP (- 33,3 %) du bassin Languedoc-Roussillon. Les vins blancs IGP du bassin Sud-Ouest résistent un peu mieux (- 21,2 %). Le cours des vins IGP reste toutefois élevé avec un prix moyen de près de 103 €/hl (+21,6 % sur juin 2021) compensant ainsi en partie les faibles disponibilités.

Les volumes de transaction des vins vrac IGP BIO retrouvent leur niveau de campagne 2019/2020 (194 300 hl) avec un prix moyen au 1er juin de 174,5 € / hl.

Le marché des vins AOP est en léger recul en comparaison avec la campagne précédente à la même période (– 12 % en volume). Cette tendance générale masque néanmoins quelques disparités selon les bassins de production. Pour les vins rouges, l’AOP Corbières enregistre la plus forte baisse (- 25,6 %), l’AOP Languedoc et l’AOP Gaillac présentent un retrait d’environ 10% alors que l’AOP Côtes du Roussillon bénéficie d’une relative stabilité des volumes de transaction (+ 2 %). Les cours des vins AOP vendus en vrac sont globalement stables (+ 4,4 %).

Tableau 1 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins sans IG, vendus en vrac

Source : FranceAgriMer

 

Tableau 2 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins IGP, vendus en vrac

Source : FranceAgriMer