Contenu

Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er mars 2021

Situation du marché des vins vendus en vrac en Occitanie à 30 semaines de la campagne 2020-2021

Au 1er mars 2021, avec un cumul de 6,96 millions d’hl depuis le début de campagne, le marché des vins sans IG et IGP, vendus en vrac d’Occitanie maintient globalement une dynamique positive. Il faut néanmoins noter de fortes disparités entre les bassins, en particulier pour les vins du Sud-Ouest qui accusent un important recul de leurs volumes de transactions en partie lié à la mise en place du dispositif d’aide à la distillation de crise. Globalement, les cours moyens varient peu.

Avec 960 000 hl, le marché des vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, enregistre une légère croissance des volumes de transactions (4 %) par rapport à la même période l’an dernier. Le cours global des vins sans IG (80,7 €/hl) augmente légèrement (1,7 %) par rapport à mars 2020.

Avec 5 997 200 hl (soit + 10 %), le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie se démarque par les volumes de transactions les plus élevés de ces 6 dernières campagnes, en raison notamment d’une bonne récolte 2020. Cette tendance masque toutefois des disparités entre bassin (une hausse des volumes côté bassin ex-Languedoc-Roussillon et une baisse côté Sud-Ouest). Le cours moyen (91,6 €/hl, soit - 1,1 %) stagne, voire diminue légèrement pour l’ensemble des bassins et des couleurs.

La dynamique des vins IGP bio, vendus en vrac en Occitanie poursuit sa croissance : les volumes de transactions (227 100 hl) sont nettement supérieurs à ceux des 2 dernières campagnes (+ 40 %). A 160,8 €/hl, leur prix moyen diminue de 11 % par rapport au cours particulièrement élevé de la campagne 2019-2020 à la même période.

Avec 340 100 hl, le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie est, en moyenne, plus actif (+ 30 % sur les volumes de transactions) en comparaison avec la même période l’an dernier. Toutes les interprofessions sont concernées par cette croissance des volumes commercialisés en vrac. Les cours stagnent globalement.

Vins sans IG, Vendus en Vrac en Occitanie

Avec 960 000 hl, le marché des vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, cumulés depuis le 1er août 2020, enregistre une légère croissance des volumes de transactions (+ 4 %) par rapport à la même période l’an dernier.
Cette stabilité cache néanmoins de fortes disparités entre bassins. En effet, les vins sans IG du Sud-Ouest sont marqués par un recul de leurs transactions pouvant en partie s’expliquer par la mesure de distillation de crise. Le cours global des vins sans IG (80,7 €/l) augmente légèrement (+ 1,7 %) par rapport à mars 2020.

Avec 324 100 hl, le marché des vins rouges sans IG connait une légère perte de vitesse concernant ses volumes de transactions (2,5 %) par rapport à la campagne précédente à la même période principalement lié à un recul de ce segment sur le bassin Sud-Ouest (35,6 %). Le cours moyen des vins rouges sans IG (75,1 €/hl) augmente légèrement (2,2 %) en comparaison avec la campagne dernière. À signaler que les vins rouges du Sud-Ouest bénéficient d’une croissance de 7,1 % de leur cours global.

Avec 183 200 hl, les volumes de transactions des vins rosés sans IG stagnent, globalement, par rapport à la même période l’an dernier. Les vins rosés sans IG du Sud-Ouest, tout comme les vins rouges, accusent une baisse (9,1 %) de leurs volumes commercialisés. Le prix moyen des vins rosés sans IG vendus en vrac en Occitanie, 80,3 €/hl, reste également stable par rapport à mars 2020.

Avec 452 700 hl, le marché des vins blancs sans IG, présente une croissance globale de 10,7 % avec des disparités selon les bassins de production. Les volumes de transactions des vins blancs sans IG du Languedoc-Roussillon augmentent de + 36 %, se rapprochant ainsi des volumes de mars 2018. Les volumes de vins blancs sans IG du Sud-Ouest reculent quant à eux de 9 %. Le prix moyen des vins blancs sans IG, vendus en vrac en Occitanie, (84,8 €/hl) progresse légèrement de 1,9 %.

Graphique 1 : Vins sans indication géographique (IG) vendus en Occitanie - Prix moyens et volumes
Graphique 1 - vignette
Source : FranceAgriMer


Graphique 2 : Vins sans IG rouges - Bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes
Graphique 2 - vignette
Source : FranceAgriMer


Graphique 3 : Vins sans IG rosés du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes
Graphique 3 - vignette
Source : FranceAgriMer


Graphique 4 : Vins sans IG blancs du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes
Graphique 4 - vignette
Source : FranceAgriMer


Graphique 5 : Vins sans IG blancs du bassin Sud-Ouest - Prix moyens et volumes
Graphique 5 - vignette
Source : FranceAgriMer

Vins IGP vendus en vrac en Occitanie

Avec 5 997 200 hl (soit + 10 %), le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie se démarque en mars 2021 par les volumes de transactions les plus élevés de ces 6 dernières campagnes, en raison notamment d’une bonne récolte 2020. Cette croissance régionale masque toutefois une disparité entre bassins. Le cours moyen (91,6 €/hl, soit - 1,1 %) stagne, voire diminue légèrement pour l’ensemble des bassins et des couleurs.

Avec 2 504 800 hl, les volumes des vins rouges IGP, commercialisés en vrac en Occitanie, augmentent de 12 %. Néanmoins, les vins rouges IGP du Sud-Ouest enregistrent une diminution de 10,2 % des volumes de transactions. Le prix moyen, 89,5 €/l, stagne (- 0,5 %) par rapport au mois de mars 2020.
Les vins rouges IGP Pays d’Oc, voient leurs volumes de transactions en vrac progresser (2 189 000 hl, soit + 16,7 %). Avec 91,4 €/hl, leur cours moyen décroit légèrement (1,5 %) par rapport au mois de mars 2020.

Avec un volume de transactions de 1 942 500 hl, le marché des vins rosés IGP est en hausse (9,5 %) par rapport à l’an dernier. Comme pour les vins IGP rouges, les vins IGP rosés du Sud-Ouest marquent un net ralentissement sur le marché vrac (16,4 %). Le prix moyen (79,6 €/hl) reste stable par rapport à la même période l’an dernier.
Avec 1 532 500 hl (soit + 14,3 %), le marché des vins rosés IGP Pays d’OC poursuit sa croissance par rapport à la campagne précédente. Son cours, 88,8 €/hl, est en légère baisse (2,1 %) comparé au mois de mars 2020.

Avec 1 550 000 hl, le marché des vins blancs IGP maintient une dynamique supérieure (+ 7,4 %) à celle du mois de mars 2020. Leur cours moyen (99,7 €/l) stagne.
Le marché des vins blancs IGP Pays d’OC (1 270 400 hl, soit + 9,4 %) reste très actif. Le cours moyen, à 101,8 €/l, diminue légèrement (1,2 %) par rapport à la même période en 2020.
Les volumes de transaction des vins blancs IGP Côte de Gascogne (185 200 hl) diminue légèrement de 3,5 % par rapport à mars 2020. Leur prix moyen stagne (89,3 €/hl).

La dynamique des vins IGP bio, vendus en vrac en Occitanie poursuit sa croissance : les volumes de transactions (227 100 hl) sont nettement supérieurs à ceux des 2 dernières campagnes. Ils augmentent de 40 % par rapport à l’année dernière à la même période. À 160,8 €/hl, leur prix moyen diminue de 11 % par rapport au cours particulièrement élevé (181,8 €/hl) de la campagne 2019-2020 à la même période.

Vins AOP vendus en vrac en Occitanie

Avec 340 100 hl, le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie est, en moyenne, plus actif (+ 30 % sur les volumes de transactions) en comparaison avec la même période l’an dernier. Toutes les interprofessions sont concernées par cette croissance des volumes commercialisés en vrac. Les cours stagnent globalement.

Le conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL)
Fin février 2021, le conseil Interprofessionnel des vins du Languedoc enregistre 263 500 hl de transactions en vrac, cumulées depuis le début de campagne, pour les AOP Corbières, Picpoul blanc, et Languedoc rouge et rosé, soit une croissance de près de + 26 % en comparaison avec la même période l’an dernier. L’AOP Languedoc rosé vendue en vrac se démarque par une forte augmentation de ses volumes de transactions (+ 72 %). Les prix ont tendance globalement à diminuer pour les vins du Languedoc.

Le conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR)
Avec 85 900 hl, le CIVR enregistre une croissance de 48 % de ses volumes de transactions en vrac par rapport à mars 2020, pour les AOP Côtes Roussillon, Côtes Roussillon Village, Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes. Cette tendance masque néanmoins des disparités fortes. L’AOP Rivesaltes se démarque (+ 229 %). Les Côtes Roussillon sont en recul (- 18 %). Le cours des vins AOP du Roussillon vendus en vrac est globalement en recul de - 6,32 %.

L’interprofession des vins du Sud Ouest (IVSO)
Avec 17 200 hl, l’IVSO (Interprofession des vins du Sud-Ouest) enregistre une progression globale de + 40 % de ses volumes de transaction vrac pour les AOP Fronton rouge, Gaillac rouge, Gaillac blanc sec et Madiran. Seul le Gaillac rouge est marqué par une perte de ses volumes de transactions (- 18 %). Les vins AOP du Sud-Ouest vendus en vrac voient leur prix stagner.