Contenu

Les projets régionaux soutenus par le fonds Avenir Bio

L’importance de structurer les filières pour répondre aux attentes des consommateurs et des marchés et de développer des projets créateurs de valeur dans les différentes filières est un objectif commun à l‘ensemble des acteurs régionaux de la bio et des financeurs (Etat, Collectivité régionale, Agence de l‘eau). Il existe au niveau national le fonds Avenir Bio qui permet d’accompagner financièrement en région Occitanie des acteurs économiques qui ont des projets impliquant des partenaires à différents stades de la filière, amont et aval, engagés sur 3 ans.

Mis en place en 2008, le Fonds de structuration des filières biologiques, ou Fonds Avenir Bio, a pour objectif de déclencher et soutenir des projets de développement des filières biologiques françaises.

Via des appels à projets Avenir Bio, il permet d’accompagner financièrement des opérateurs économiques ayant des projets collectifs impliquant des partenaires complémentaires à différents stades de la filière (amont et aval), engagés sur 3 années, et ayant des objectifs de développement des surfaces et de la production en agriculture biologique en France.

Renforcé dans le cadre du volet “transition agricole” du Plan de Relance gouvernemental, il est désormais doté de 13 millions d’euros par an en 2021 et en 2022.

Il complète des dispositifs d’aides publiques existants (crédits des collectivités territoriales, crédits FEADER, crédits d’animation DRAAF, crédits des Agences de l’Eau, aides aux investissements de FranceAgriMer…).

En 2021, 9 projets sont soutenus en Occitanie pour un montant total d’environ 5M€ :

Structure Projet Montant aide du fonds Durée
Malterie Occitane Création malterie en Occitanie : Créer, animer et structurer une filière brassicole bio et locale : de l’orge bio cultivée, maltée et brassée dans le grand Sud-Ouest env. 690k€ 2021-2024
Garoma Développer et structurer la filière PPAM Bio en Occitanie par la production d’huiles essentielles Région Occitanie env. 504 k€ 2021-2024
GERSYCOOP Construction d’un silo dédié aux productions biologiques dans le Gers. La coopérative gersoise (céréales et oléoprotéagineux) va investir dans de nouvelles installations de tri, de séchage et de stockage du grain, dédiées à 100% aux productions biologiques env. 628 k€ 2021-2024
Ferme du Causse Construction d’un atelier de transformation agroalimentaire yaourts et desserts à base de lait de brebis bio en partenariat avec un GIE de producteurs bio et des GAEC env. 380k€ 2020-2023
PANAM Création d’une filière ’Chia de France’, développer les volumes et conforter la contractualisation env. 140€ 2020-2023
Bioccitanie Dynamiser la filière ail bio avec la création d’une station de collecte, stockage, première transformation et expédition env. 400k€ 2019-2022
SCIC Graines équitables Valoriser les grandes cultures bio en Occitanie en créant des outils de stockage et de transformation fonctionnels env. 1M€ 2019-2022
Laits 3 bio - Unicor Structurer la filière lait ovin bovin caprin bio dans les régions AURA, Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Pays de la Loire (accompagnement technique collectif amont aval, amélioration de la valorisation des animaux de réforme,…) env. 400k€ 2018-2021
Terra Alter Gascogne Projet de réseau national de plateformes de collecte et de valorisation des fruits et légumes bio locaux, labellisé Projet Alimentaire Territorial env. 860k€ 2018-2021

Il existe également des projets à vocation plus nationale avec des acteurs en Occitanie :

Structure Projet Montant total Durée
Alpina Savoie Consolidation de la filière Blé Dur Bio à vocation pastière dans le sud de la France. Alpina Savoie et ses partenaires souhaitent mettre en œuvre un programme d’investissements portant sur la production et la transformation de blé dur bio (Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur) env. 636 k€ 2021-2024
Réseau Manger Bio Mettre en place une véritable certification opérationnelle des pratiques commerciales, sociales, environnementales et logistiques du Réseau de plateformes Manger Bio et à professionnaliser ses outils informatiques en les adaptant aux nouveaux besoins du marché et des acteurs environ env. 160 k€ 2020-2023
Jardins du Volvestre Développement de plateformes de proximité au service de territoires bio et solidaires env. 600 k€ 2020-2023
Grains de soleil Structurer la filière grandes cultures dans la région Nouvelle Aquitaine env. 300 k€ 2018-2021
Invitation à la Ferme Le projet « La qualité au cœur de nos fermes » porté par IAF vise à couvrir le territoire national avec 4 animateurs « qualité » ayant une spécialisation fromage au lait cru ou ultra frais. L’objectif est d’harmoniser la qualité des produits entre toutes les fermes du réseau qui produisent leurs propres produits laitiers env. 330 k€ 2018-2021
Biolait Développer la collecte en améliorant le maillage territorial des relais locaux, les circuits de commercialisation, la communication, les démarches de qualité ; Mener des actions de R&D env. 230 k€ 2018-2021

Pour mémoire, les projets clôturés :

Structure Projet Montant total Durée
Prosain Accompagner le développement des surfaces de fruits et légumes bio au niveau régional env. 590 k€ 2012-2019
Val de Gascogne Développer les grandes cultures biologiques dans le Sud de la France vers des filières encore peu développées en France (huiles désodorisée, filière sans gluten, etc). env. 1,1M€ 2014-2020
Essanciagua Appuyer un outil de transformation des PPAM pour structurer la filière env. 90k€ 2015-2020
Héraclès / Cave de Vergèze Création d’un nouvel outil de vinification moderne et innovant, doté d’une capacité de vinification de 80 000 hL et une possibilité d’extension de 110 000 hL à terme env. 520k€ 2016-2019
Bou’sol Approvisionner en blé bio local de qualité panifiable des boulangeries solidaires Pain et Partage et travailler sur les débouchés en restauration collective env. 240k€ 2016-2020
Arcadie Développer sur le basin Méditerranéen la production de plantes sèches au sein de la filière PPAM, entretenir et susciter une dynamique collaborative entre les entreprises de l’aval pour faire progresser les relations contractuelles avec les agriculteurs env. 330k€ 2016-2020