Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er novembre 2021

publié le 29 novembre 2021

Situation du marché des vins vendus en vrac en Occitanie à 13 semaines de la campagne 2021-2022

Au 1er novembre 2021, avec un cumul de 352 800 hl, le marché des vins sans IG et IGP d’Occitanie, vendus en vrac, est ralenti en comparaison avec le début de campagne précédent. Cette différence peut s’expliquer par la prudence des opérateurs, dans l’attente des chiffres définitifs de la récolte 2021, annoncée exceptionnellement basse en raison du gel d’avril.
Avec 128 200 hl, le marché des vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, recule globalement (-24,5 %). Seuls les vins rouges présentent une croissance de leurs volumes de transactions.
Avec 297 500 hl, le marché des vins IGP est très fortement freiné (-70,8 %). Toutes les couleurs sont affectées, excepté les vins rouge du Sud-Ouest.
Le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie (enregistré par le CIVL, le CIVR et l’IVSO) est également au ralenti (78 600 hl, -28 %). Seule l’AOP Gaillac rouge présente une dynamique positive de son activité en début de campagne.

Vins sans IG, vendus en vrac en Occitanie

Au 1er novembre 2021, le marché des vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, enregistre un ralentissement de son activité (128 200 hl, - 24,5%). Après la campagne 2018-2019, ses volumes de transaction sont les plus bas des 5 dernières campagnes. Cette dynamique régionale est influencée par le recul du marché des vins SIG du Languedoc-Roussillon. A contrario, que ce soit en rouges ou en blancs, le Sud-Ouest présente une croissance de ses volumes de transaction. Le cours des vins sans IG progresse (82,9 €/hl, + 3%) par rapport au mois de novembre 2020.
Avec 65 100 hl, le marché des vins rouges sans IG d’Occitanie, vendus en vrac, progresse (+ 12,1%) par rapport à la campagne précédente à la même période. Toutefois, ce chiffre masque une différence de dynamique importante entre les 2 bassins : les volumes de transactions du bassin Languedoc-Roussillon stagnent alors que ceux du Sud-Ouest augmentent fortement (+ 102,2%). Globalement, le prix moyen des vins rouges sans IG augmente (78,3€/hl, + 7,7%).
Avec 21 100 hl, les volumes de transactions des vins rosés sans IG régressent fortement (- 57,3%) par rapport à la même période l’an dernier. Le prix moyen des vins rosés sans IG vendus en vrac (74,6 €/hl), recule (- 10,2%).
Le marché des vins blancs sans IG affiche un recul de ses transactions (42 000 hl, - 32,5%) par rapport à la campagne précédente. Ce ralentissement régional est influencé par le ralentissement des transactions du bassin Languedoc-Roussillon (- 42,3%), alors que le bassin Sud-Ouest progresse (+ 5,4%). Le prix moyen passe à 94,2€/hl, soit une croissance de 9,8%.

Tableau 1 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins sans IG, vendus en vrac

Source : FranceAgriMer

Graphique 1 : Vins sans indication géographique (IG) vendus en Occitanie - Prix moyens et volumes f01_-_vins_sans_ig

Source : FranceAgriMer

Graphique 2 : Vins sans IG rouges du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes f02_-_vins_sans_ig_rouges_lr

Source : FranceAgriMer

Graphique 3 : Vins sans IG rosés du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes

Source : FranceAgriMer

Graphique 4 : Vins sans IG blancs du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes

Source : FranceAgriMer

Graphique 5 : Vins sans IG blancs du bassin Sud-Ouest - Prix moyens et volumes

Source : FranceAgriMer



Vins IGP vendus en vrac en Occitanie

Au 1er novembre 2021, avec 297 500 hl, le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie est très fortement ralenti (- 70,8%) en comparaison au mois de novembre 2020. Toutes les couleurs sont concernées, exceptés les vins rouges IGP du Sud-Ouest. Ce fléchissement peut s’expliquer par une position attentiste du négoce quant aux chiffres définitifs de la récolte 2021, très impactée par le gel. Le prix moyen des vins IGP vendus en vrac connait une légère augmentation (94,5 €/hl, + 2,6%).
Avec 132 100 hl, les volumes des vins rouges IGP, commercialisés en vrac, reculent fortement (- 47,4%) par rapport au mois de novembre de la campagne 2020-2021. Toutefois, il faut noter une dynamique contraire entre les 2 bassins. Le bassin Languedoc-Roussillon régresse (- 50,1%) alors que le Sud-Ouest progresse fortement (+ 23%). Le prix moyen de 89,6€/hl croit légèrement (+ 2,4%).
Les volumes de transactions des vins rouges IGP Pays d’Oc, vendus en vrac, sont les plus bas des 6 dernières campagnes (97 700 hl, - 49%). Leur cours moyen à 91,21€/hl stagne.
Avec un volume de transactions de 85 300 hl, le marché des vins rosés IGP vendus en vrac est très en retrait (- 81,3%) par rapport à la même période l’an dernier. Cet important ralentissement concerne les deux bassins. Globalement, le prix moyen (88,3 €/hl) diminue légèrement (- 1,2%).
Avec 57 800 hl, le marché des vins rosés IGP Pays d’OC, vendus en vrac, présente également des volumes fortement ralentis (- 83,6%), les plus faibles de ces 5 dernières campagnes. Son prix moyen (91,2 €/hl) est en légère augmentation (+ 6,31%).
Avec 80 000 hl, le marché des vins blancs IGP présente une dynamique très inférieure (- 74,1%) à celle du mois de novembre 2020. Les 2 bassins sont impactés. Le cours moyen est en hausse (109,4 €/hl, + 9,2%).
Le marché des vins blancs IGP Pays d’OC, vendus en vrac, recule fortement (58 500 hl, - 78,2%). Leur prix moyen, 115,2 €/hl, progresse (+ 12,5%) sur l’année dernière.
Le marché des vins blancs IGP Côte de Gascogne (11 200 hl) est également fortement ralenti (- 55,6% ). Les volumes de transaction sont les plus faibles de ces 5 dernières années . Leur prix moyen passe à 95,2€/hl (+ 15,6%).
Les volumes de transactions des vins IGP bio d’Occitanie, vendus en vrac, sont les plus faibles de ces 3 dernières campagnes (11 700 hl, - 69,5%) . A 164,9 €/hl, leur prix moyen stagne.

Tableau 2 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins IGP, vendus en vrac

Source : FranceAgriMer

Graphique 6 : Vins à indication géographique protégée (IGP) d’Occitanie - Prix moyens et volumes

Source : FranceAgriMer

Graphique 7 : Vins IGP rouges du bassin Languedoc-Roussillon- Prix moyens et volumes

Source : FranceAgriMer

Graphique 8 : Vins IGP rosés du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes

Source : FranceAgriMer

Graphique 9 : Vins IGP blancs du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes

Source : FranceAgriMer

Graphique 10 : Vins IGP blancs du bassin Sud-Ouest - Prix moyens et volumes

Source : FranceAgriMer

Graphique 11 : Vins IGP bio- Prix moyens et volumes

Source : FranceAgriMer



Vins AOP vendus en vrac en Occitanie

Au 1er novembre 2021, avec 78 600 hl , le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie et enregistrés par le CIVL, le CIVR et l’IVSO, est ralenti (- 28%) en comparaison au début de campagne 2020-2021. Le Gaillac rouge se démarque par une dynamique positive (+ 54%). Globalement, les cours reculent (- 4,4%) par rapport à novembre 2020.

Le conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL)
Au 1er novembre 2021, le conseil Interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL) enregistre 43 100 hl de volumes de transactions en vrac pour les AOP Corbières, Picpoul blanc, et Languedoc rouge et rosé, soit un recul de 13% par rapport au mois de novembre 2020. Le Languedoc rosé est particulièrement impacté par ce fléchissement (- 41%). Le cours des vins AOP du CIVL vendus en vrac augmente (+ 13%).

Le conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR)
Avec 30 100 hl, le CIVR enregistre un important recul de ses volumes de transactions vendus en vrac (- 47,9%), pour les AOP Côtes du Roussillon, Côtes du Roussillon Village, Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes par rapport à la même période sur la campagne 2021-2022. Le Muscat de Rivesaltes se démarque par un très fort ralentissement de ses transactions (-86%). Le cours des vins AOP du Roussillon est globalement freiné (- 17%).

L’interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO)
Avec 5 400 hl, l’IVSO enregistre un net ralentissement de ses transactions en vrac (- 36%), pour les AOP Fronton rouge, Gaillac rouge, Gaillac blanc sec et Madiran. Ce recul masque toutefois des disparités entre AOP. Les volumes de transactions du Gaillac rouge vendu en vrac croient (+ 54%). A contrario, le Gaillac blanc sec recule fortement (- 74,2%). Le prix moyen des vins AOP du Sud-Ouest vendus en vrac diminue légèrement (- 2,7%).