Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er avril 2022

publié le 28 avril 2022 (modifié le 14 juin 2022)

Situation du marché des vins vendus en vrac en Occitanie à 34 semaines de la campagne 2021-2022

Avec 1,01 million d’hl, le marché des vins sans IG d’Occitanie, vendus en vrac, est en recul par rapport à la même période l’an dernier (- 13,4%). La dynamique est la plus faible de ces 5 dernières campagnes. Les 2 bassins et l’ensemble des couleurs sont concernés par cette diminution importante d’activité. Les vins rouges sont le plus impactés (-18,7%).

Tous les cours sont en forte hausse (97€/hl, +20,9%).

Avec 5,12 millions d’hl, le marché des vins IGP d’Occitanie, vendus en vrac, est fortement ralenti. Les volumes de transaction sont les plus bas de ces 5 dernières campagnes, soit une baisse de 22,6% par rapport à la campagne précédente à la même période. Les 2 bassins et l’ensemble des couleurs sont concernés par ce recul, en particulier les vins rosés IGP du Sud-Ouest (- 37,4%) et les vins blancs IGP du bassin Languedoc-Roussillon (- 28,2%). En revanche, le cours global augmente nettement (102,9 €/hl, + 12,4%), en particulier pour les vins blancs IGP du bassin Languedoc-Roussillon (124,3€/hl, +24,6%).

Au 1er avril, le marché des AOP du CIVL, CIVR et IVSO est globalement en recul en comparaison avec la campagne précédente à la même période. Cette tendance générale masque néanmoins de fortes disparités, en particulier au sein du CIVR. Le Muscat de Rivesaltes et le Rivesaltes sont confrontés à un fort ralentissement de leurs transactions (- 76,12%). En revanche, les vins AOP Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon village ont une évolution très positive de leurs volumes de transaction. Les cours des AOP sont globalement en hausse.

Tableau 1 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins sans IG, vendus en vrac

Source : FranceAgriMer

 

Tableau 2 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins IGP, vendus en vrac

Source : FranceAgriMer