Quelles précautions dois-je prendre pour cultiver les fruits et légumes dans mon jardin pédagogique et/ou de proximité?

publié le 23 mai 2022 (modifié le 30 mai 2022)

Vous devez, dans toute la mesure du possible, veiller à ce que les produits primaires soient protégés contre toute contamination, eu égard à toute transformation qu’ils subiront ultérieurement.
Plus précisément :
- de l’eau potable doit être utilisée pour arroser et nettoyer les végétaux ;
- les personnes qui interviennent doivent être en bonne santé et bénéficient d’une formation relative aux risques en matière d’hygiène ;
- empêcher, dans toute la mesure du possible, que les animaux et les organismes nuisibles ne causent de contamination ;
- entreposer et manipuler les déchets et les substances dangereuses de façon à éviter toute contamination ;
- utiliser correctement les produits phytosanitaires et les biocides, conformément à la législation applicable.

L’établissement de restauration (collective ou non) doit s’assurer dans son analyse que certains dangers soient pris en compte, en particulier le danger échinococcose, et que les mesures de maîtrise choisies soient pertinentes. Il doit donc actualiser son plan de maîtrise en conséquence, et prévoir une procédure adaptée de lavage et décontamination des fruits et légumes. En effet, le lavage minutieux à l’eau potable des fruits et légumes, permet uniquement d’éliminer la terre et les souillures qui peuvent être fortement chargées en micro-organismes mais n’empêchera pas la persistance d’une éventuelle contamination par des œufs d’Echinococcus dans l’hypothèse où le jardin potager serait accessible aux chiens et aux renards (d’où la recommandation d’isoler les jardins potagers par une clôture).