Contenu

Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er juin 2021

Situation du marché des vins vendus en vrac en Occitanie à 43 semaines de la campagne 2020-2021

Au 1er juin 2021, avec un cumul de 9 Mhl depuis le début de campagne (août 2020), le marché des vins d’Occitanie, sans IG et IGP, vendus en vrac, présente une dynamique très positive. Cette croissance importante des volumes de transaction peut s’expliquer par la crainte d’une mauvaise récolte liée au gel de début avril ainsi que par l’effet de réouverture des cafés et des restaurants. Globalement, les cours stagnent voire reculent légèrement.

Avec 1,43 Mhl, le marché des vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, enregistre une croissance importante des volumes de transactions (+34 %) par rapport à la même période l’an dernier. Toutes les couleurs sont concernées par cette forte croissance des transactions, exceptés les vins rouges sans IG du bassin Sud-Ouest. Globalement, le cours des vins sans IG stagne (80 €/hl) par rapport au mois de mai 2020. Les vins rouges sans IG du Sud-Ouest se démarquent avec une progression de leur prix moyen de 9 %.

Le marché des vins IGP vendus en vrac en Occitanie est actif (7,57 Mhl, soit +18 %). Les volumes de transactions sont les plus élevés de ces 6 dernières campagnes. Le prix moyen, 91,2 €/hl, recule légèrement (2 %). L’ensemble des couleurs et des bassins sont concernés par ce léger ralentissement des cours.

La dynamique du marché des vins IGP bio, vendus en vrac en Occitanie, reste bien supérieure à celle des campagnes précédentes (269 700 hl, soit +44 %). A 161,3 €/hl, leur prix moyen diminue (11 %) par rapport au cours particulièrement élevé de la campagne 2019-2020 (182 €/hl) à la même période.

Avec 544 100 hl, le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie (enregistrés par le CIVL, le CIVR et l’IVSO) est globalement plus actif (30 %) qu’à la même période en 2020. Toutes les interprofessions sont concernées par cette croissance des volumes commercialisés en vrac. Globalement, les cours reculent légèrement (6 %) par rapport à la même période l’an dernier.

Vins sans IG, vendus en vrac en Occitanie

Avec 1,35 Mhl, le marché des vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, cumulés depuis le 1er août 2020, enregistre une croissance importante des volumes de transactions (30 %) par rapport à la même période l’an dernier. Cette activité exceptionnelle peut s’expliquer par les effets du gel sur la récolte à venir et par l’annonce gouvernementale de l’ouverture progressive des cafés et restaurants en mai et juin. Toutes les couleurs sont concernées, exceptés les vins rouges sans IG du Sud-Ouest. Globalement, le cours des vins sans IG stagne (79,7 €/hl) par rapport au mois de mai 2020. Les vins rouges sans IG du Sud-Ouest se démarquent avec une progression de leur prix moyen de 9,1 %.

Avec 518 600 hl, le marché des vins rouges sans IG progresse (28 %) par rapport à la campagne précédente à la même période. Toutefois, il faut distinguer les deux bassins qui présentent des dynamiques opposées. Pour le Languedoc-Roussillon, les volumes de transactions augmentent fortement (37 %). En revanche, pour le bassin du Sud-Ouest, ils régressent (12 %). Globalement, le prix moyen des vins rouges sans IG stagne (75€/hl).

Avec 290 100 hl, les volumes de transactions des vins rosés sans IG progressent fortement (41 %) par rapport à la même période l’an dernier. Les volumes de transaction sont les plus élevés de ces 6 dernières années. Les 2 bassins sont concernés par cette croissance importante des transactions. Le prix moyen des vins rosés sans IG vendus en vrac en Occitanie stagne à 81 €/hl par rapport à juin 2020.

Avec 625 500 hl, le marché des vins blancs sans IG frôle le niveau de 2017-2018, campagne la plus dynamique de ces 6 dernières campagnes. Il présente une croissance globale de 36 % par rapport à la campagne précédente. Cette croissance concerne les 2 bassins. Le prix moyen des vins blancs sans IG, vendus en vrac en Occitanie, (80 €/hl) stagne en comparaison avec le mois de juin de la
campagne précédente.

Tableau 1 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins sans IG, vendus en vrac
Tableau 1 - Vins sans indication géographique (sans IG) {PNG}
Source : FranceAgriMer

Graphique 1 : Vins sans indication géographique (IG) vendus en Occitanie - Prix moyens et volumes
Graphique 1 - Vins sans IG {PNG}
Source : FranceAgriMer


Graphique 2 : Vins sans IG rouges du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes
Graphique 2 - Vins sans IG rouges - Bassin Languedoc-Roussillon {PNG}
Source : FranceAgriMer


Graphique 3 : Vins sans IG rosés du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes
Graphique 3 - Vins sans IG rosés - Bassin Languedoc-Roussillon {PNG}
Source : FranceAgriMer


Graphique 4 : Vins sans IG blancs du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes
Graphique 4 - Vins sans IG blancs - Bassin Languedoc-Roussillon {PNG}
Source : FranceAgriMer


Graphique 5 : Vins sans IG blancs du bassin Sud-Ouest - Prix moyens et volumes
Graphique 5 - Vins sans IG blancs - Bassin Sud-Ouest {PNG}
Source : FranceAgriMer



Vins IGP vendus en vrac en Occitanie

Au 1er juin 2021, avec 7,57 Mhl, le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie est actif (+18 %).Les volumes de transactions sont les plus élevés de ces 6 dernières campagnes.
Comme pour les vins SIG, cette croissance peut s’expliquer par l’effet du gel et de la sortie du
confinement. Le prix moyen, 91,2 €/hl, recule légèrement (2 %). L’ensemble des couleurs et bassins sont concernés par ce léger ralentissement des cours.

Avec 3,3 Mhl, les volumes des vins rouges IGP, commercialisés en vrac en Occitanie, augmentent de presque 20 %. Le prix moyen, 89 €/hl, décroit légèrement (2 %) par rapport au mois de juin 2020.

Les vins rouges IGP Pays d’Oc, voient leurs volumes de transactions en vrac progresser (2,82 Mhl, soit +22 %). Avec 91,1 €/hl, leur cours moyen décroit légèrement (2 %) par rapport au mois de juin 2020.

Avec un volume de transactions de 2,38 Mhl, le marché des vins rosés IGP est très dynamique (+21 %) par rapport à l’an dernier à la même période. Seuls les vins IGP rosés du Sud-Ouest rencontrent un léger ralentissement (–1,4 %) sur le marché vrac. Le prix moyen (87,5 €/hl) diminue légèrement
(3 %) par rapport à la même période l’an dernier.

Avec 1,83 Mhl (soit +24 %), le marché des vins rosés IGP Pays d’OC poursuit sa croissance par rapport à la campagne précédente. Son cours à 88,6 €/l est en légère baisse (3 %) comparé au mois de juin 2020.

Avec 1,9 Mhl, le marché des vins blancs IGP présente une dynamique supérieure (+19 %) à celle du mois de juin 2020. Le cours moyen (99,6 €/hl) des vins blancs IGP vendus en vrac décroit légèrement (1 %).

Le marché des vins blancs IGP Pays d’OC est très actif : avec 1,54 Mhl, il progresse de 21 %. Leur prix moyen, à 101,8 €/hl, diminue légèrement (2 %) par rapport à la même période en 2020.

Le marché des vins blancs IGP Côte de Gascogne (240 000 hl) est plus dynamique (+7,63 %) par rapport à la même période l’an dernier. Leur prix moyen recule légèrement à 88,8€/hl (2 %).

La dynamique du marché des vins IGP bio, vendus en vrac en Occitanie, reste bien supérieure à celle des campagnes précédentes (269 700 hl, soit +44 %). A 161,3 €/hl, leur prix moyen diminue
(11 %) par rapport au cours particulièrement élevé (182 €/hl) de la campagne 2019-2020 à la même période.

Tableau 2 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins IGP, vendus en vrac
Tableau 2 - Vins à Indication Géographique Protégée (AOP) - Occitanie {PNG}
Source : FranceAgriMer

Graphique 6 : Vins à indication géographique protégée (IGP) d’Occitanie - Prix moyens et volumes
Graphique 6 - Vins à Indication Géographique Protégée (IGP) - Occitanie {PNG}
Source : FranceAgriMer


Graphique 7 : Vins IGP rouges du bassin Languedoc-Roussillon- Prix moyens et volumes
Graphique 7 - Vins IGP rouges - Bassin Languedoc-Roussillon {PNG}
Source : FranceAgriMer


Graphique 8 : Vins IGP rosés du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes
Graphique 8 - Vins IGP rosés - Bassin Languedoc-Roussillon {PNG}
Source : FranceAgriMer


Graphique 9 : Vins IGP blancs du bassin Languedoc-Roussillon - Prix moyens et volumes
Graphique 9 - Vins IGP blancs - Bassin Languedoc-Roussillon {PNG}
Source : FranceAgriMer


Graphique 10 : Vins IGP blancs du bassin Sud-Ouest - Prix moyens et volumes
Graphique 10 - Vins IGP blancs - Bassin Sud-Ouest {PNG}
Source : FranceAgriMer


Graphique 11 : Vins IGP bio- Prix moyens et volumes
Graphique 11 - Vins IGP bio - Occitanie {PNG}
Source : FranceAgriMer



Vins AOP vendus en vrac en Occitanie

Avec 544 100 hl, le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie (enregistrés par le CIVL, le CIVR et l’IVSO) est globalement plus actif (30 %) qu’à la même période en 2020. Toutes les interprofessions sont concernées par cette croissance des volumes commercialisés en vrac.
Globalement, les cours reculent légèrement (6 %) par rapport à la même période l’an dernier.

Le conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL)
Au 1erjuin 2021, le conseil Interprofessionnel des vins du Languedoc enregistre 390 500 hl, soit une croissance de 36 % des volumes de transactions en vrac pour les AOP Corbières, Picpoul blanc, et Languedoc rouge et rosé. L’AOP Languedoc rosé vendue en vrac se démarque par une très forte
augmentation de ses volumes de transactions (83 %). Les cours reculent (5 %) pour les vins AOP du Languedoc vendus en vrac.

Le conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR)
Avec 130 400 hl, le CIVR enregistre une croissance de 14 % de ses volumes de transactions en vrac par rapport à juin 2020, pour les AOP Côtes Roussillon, Côtes Roussillon Village, Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes. Cette tendance masque des disparités fortes. L’AOP Rivesaltes se démarque positivement avec une augmentation de 81 % de ses volumes. En revanche, les Côtes Roussillon reculent nettement (17 %). Globalement, le cours des vins AOP du Roussillon vendus en vrac régresse (5 %).

L’interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO)
Avec 23 300 hl, l’IVSO enregistre une progression globale de 34 % de ses volumes de transaction vrac pour les AOP Fronton rouge, Gaillac rouge, Gaillac blanc sec et Madiran. Le Gaillac blanc sec (+70 %) et le Madiran (+114 %) affichent une activité particulièrement positive. Le prix moyen des vins AOP du Sud-Ouest vendus en vrac stagne.