Contenu

Bilan de campagne 2019-2020 des ventes de vins en vrac en Occitanie

La crise sanitaire de la covid 19 est l’élément marquant de cette campagne. À partir de mars 2020, cette crise freine pendant plusieurs semaines la distribution des vins (fermeture des établissements de restauration hors foyer, fermeture des caveaux, annulation des salons et des événements socio-culturels, réduction du tourisme, etc.).

Malgré cela, la campagne 2019-2020 (52 semaines) présente un volume cumulé satisfaisant pour les
transactions de vins sans IG et IGP vendus en vrac. Ce bilan masque néanmoins d’importantes disparités selon le type de produit.

Avec 1,2 million, les vins sans IG présentent le volume de transactions le plus faible de ces 5 dernières années (-  15,5 %). Les vins rouges sont les plus impactés. Toutefois, avec un prix moyen de 80,9 €/hl, les vins sans IG bénéficient d’un cours en constante augmentation depuis 4 ans (+ 3,5 % par rapport à 2018-2019, +  11 % par rapport à 2016-2017).

Les vins IGP s’en sortent bien. Avec 6,8 millions d’hectolitres (Mhl), les volumes de transactions sont en augmentation (+  2,8 %). Toutes les couleurs sont concernées. Le cours augmente également avec un prix moyen à 93,1 €/hl (+ 2 %).

Les vins IGP biologiques connaissent une campagne très positive. Les volumes de transaction (213 000 hl) augmentent de + 30 % par rapport à la campagne précédente. À 182,3 €/hl, le prix des vins IGP bio poursuit sa croissance (+ 5,5 %).

Les difficultés rencontrées par le marché des vins AOP vendus en vrac s’amplifient. Le volume des transactions (0,44 Mhl) chute de 33 % par rapport à 2018-2019. Les prix baissent globalement de - 10 %.

Vins sans IG vendus en vrac en Occitanie

Le marché des vins sans IG poursuit le ralentissement constaté lors de la campagne 2018/2019. Son bilan de campagne affiche 1,2 Mhl de transactions (- 15,5 %). Les vins rouges sont les plus impactés. Le prix moyen des vins sans IG ne cesse d’augmenter depuis 4 ans (80,9 €/hl, soit + 3,5 % par rapport à 2018-2019).

Avec 478 000 hl, le marché des vins rouges sans IG est en recul de - 24 %. Le prix moyen de 75 €/hl,augmente légèrement (+ 1,6 %) par rapport à la campagne précédente.

Avec 231 000 hl, les vins rosés sans IG, sont également confrontés à un fort repli du marché (- 17,5 %). Le prix moyen (82 €/hl) est en légère augmentation (+ 1,6  %).

Le marché des vins blancs sans IG, semble visiblement moins impacté. Il compte 493 000 hl de volumes cumulés sur la campagne, (soit une baisse de - 4,5 %). Le prix moyen (86,2 €/hl) augmente de + 4,9 %.

png - 42 ko
Tableau vin sans IG

Vins IGP vendus en vrac en Occitanie

Les vins IGP présentent un bilan positif, toutes couleurs confondues. Les volumes vendus augmentent jusqu’à 6,8 Mhl, soit + 2,8 %. Ainsi, le volume de transactions est le plus important de ces 4 dernières années. Le prix moyen augmente également jusqu’à 93,1 €/hl, soit + 2 %.

Avec 3 Mhl, le marché des vins rouges IGP d’Occitanie progresse légèrement en volumes de transactions (+ 1,5 %). Son prix moyen augmente également (90,6 €/hl, soit + 1,2 %).

Avec 2,6 Mhl, les vins rouges IGP Pays d’Oc connaissent une légère hausse des volumes (+ 2 %). Avec 93 €/hl, leur cours augmente légèrement (+ 1,3 %) par rapport à la campagne précédente.

Le marché des vins rosés IGP présente une progression des transactions (+ 4,8 %) sur cette
campagne avec un volume cumulé de 2,1 Mhl. Le prix moyen (90,2 €/hl, + 2,5 %) est supérieur
au prix des 5 dernières années.

Avec 1,6 Mhl, le marché des vins rosés IGP Pays d’Oc est en légère augmentation (+ 3,7 %). Au
prix moyen de 90,8 €/hl, ils sont légèrement supérieurs (+ 2,5 %) au prix de la campagne précédente.

Avec 1,7 Mhl (+ 2,8 %), le marché des vins blancs IGP atteint le niveau le plus élevé de ces 5
dernières années. Le prix moyen augmente (101 €/hl, + 2,8 %).

Avec 1,4 Mhl, les volumes de transactions des vins blancs IGP Pays d’Oc progressent de + 5,3 %. Leur prix moyen, 103 €/hl, augmente de + 2,6 %.

Avec 0,23 Mhl, les vins blancs IGP Côte de Gascogne produits en Occitanie connaissent une baisse
de leurs transactions (- 2,6 %). Leur prix, 89,6 €/hl, augmente légèrement (+ 1,1 %).

Le marché des vins bio IGP vendus en vrac est particulièrement dynamique. Il poursuit sa croissance depuis 5 ans, en volumes de transactions (213 000 hl, soit + 30 %) et en prix (182,3 €/hl,soit + 5,5 %)

png - 40.8 ko
Tableau vins IGP

Vins AOP vendus en vrac en Occitanie

Le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie est marqué par un recul important sur la campagne 2019-2020. Les vins AOP du Languedoc souffrent particulièrement avec une perte de volumes et de prix.

Le CIVL (Conseil Interprofessionnel des AOC du Languedoc et des IGP Sud de France) enregistre un volume de transactions de 363 500 hl, soit une baisse de près de - 26 %. Le prix moyen, 141,3 €/hl, diminue de - 2,4 %.

Le CIVR (Conseil Interprofessionnel des vins du Roussillon) enregistre 139 100 hl en volumes de transactions (- 31,7 %). Le prix moyen (189 €/hl) augmente de + 9,2 %.

Avec 20 500 hl, l’IVSO (Interprofession des vins du Sud-Ouest) enregistre une baisse de - 22 % des volumes. Le prix moyen à 124,3 €/hl reste stable par rapport à la campagne précédente.