Contenu

05- Certification volailles

Les évolutions apportées par la LSA aux certifications
Historiquement Ce qui change avec la LSA
Six modèles de certificats :
  • Volailles d’abattage ;
  • Volailles de reproduction et de rente
  • Poussins de 1 jour
  • Œufs à couver
  • Volailles de reconstitution de stock de gibier
  • Volailles, poussins d’un jour et œufs à couver en lots inférieurs à vingt unités (à l’exclusion des ratites et de leurs œufs à couver)
Cinq modèles de certificats :
  • Volailles d’abattage ;
  • Volailles de reproduction et de rente (y compris reconstitution de stock de gibier)
  • Poussins de 1 jour
  • Œufs à couver
  • Volailles et œufs à couver en lots inférieurs à vingt unités (à l’exclusion des ratites et de leurs œufs à couver)
  • La mention figurant sur l’attestation était : « Les animaux :
    • sont exempts de toute mesure de police sanitaire applicable aux volailles ;
    • ils proviennent d’établissements qui sont situés hors d’une zone soumise, pour des raisons de police sanitaire, à des mesures de restriction conformes à la législation de l’UE à la suite de l’apparition d’un foyer d’une maladie à laquelle les volailles sont sensibles. »
    La mention figurant sur l’attestation devient : « les animaux proviennent d’un établissement qui n’est pas soumis à des restrictions de mouvement ou situé dans une zone réglementée établie pour les maladies listées pour les espèces aviaires. »
    La mention figurant sur l’attestation était : « les animaux proviennent d’un troupeau ne présentant, au moment de l’expédition, aucun signe clinique ou de suspicion d’une maladie contagieuse des volailles. » La mention figurant sur l’attestation devient : « le troupeau d’origine et les animaux du lot ont fait l’objet d’une inspection clinique dans les 48 heures et ils ne présentent aucun signe clinique ou cas suspect de maladies répertoriées pertinentes pour l’espèce aviaire. »
    Salmonelles et mycoplasmes (sauf pour les volailles d’abattage) :
    Des analyses sur les lots n’étaient pas nécessaires mais des analyses doivent être réalisées dans le cadre de l’agrément (nécessaire aux échanges) des établissements.

    Pour les lots de moins de 20 volailles, l’agrément n’étant pas exigé, des analyses sur le lot sont demandées.

    Salmonelles et mycoplasmes (sauf pour les volailles d’abattage) :
    Les animaux proviennent d’un établissement pour lequel aucune infection à Salmonella Pullorum, S. Gallinarum et S. arizonae n’a été signalée dans les 12 derniers mois (*) et d’un troupeau où aucune infection à Salmonella Pullorum, S. Gallinarum et S. arizonae n’a été reportée.

    Les animaux proviennent d’un établissement pour lequel aucun cas de mycoplasmose aviaire (Mycoplasma gallisepticum et M. meleagridis) n’a été signalé dans les 12 derniers mois(*) d’un troupeauoù aucune infection de mycoplasmose aviaire (Mycoplasma gallisepticum et M. meleagridis) n’a été reportée.

    Influenza aviaire :
    Les animaux ne doivent pas provenir d’établissement situés dans des zones soumises à des mesures de restrictions pour des raisons de police sanitaire.
    Influenza aviaire :
    Les animaux ne doivent pas provenir d’établissement situés dans des zones soumises à des mesures de restrictions pour des raisons de police sanitaire ET :
    • IAFP : Les animaux proviennent d’un troupeau où aucun cas d’ influenza aviaire faiblement pathogène n’a été détecté au cours des 21 derniers jours précédant le départ conformément à la surveillance (définies dans acte délégué 2020/687
    • IAHP : s’il s’agit de canards et d’oies, les animaux ont été soumis, avec des résultats négatifs, à un test de dépistage (recherche virologique) de l’influenza aviaire hautement pathogène au cours de la semaine précédant le départ
    Newcastle :
    Les animaux n’ont pas été vacciné contre la maladie de Newcastle.
    Newcastle :
    Les animaux n’ont pas été vaccinés contre la maladie de Newcastle et, s’il s’agit d’animaux en provenance d’une zone non indemne destinés à une zone indemne, ils sont assujettis à une quarantaine et un test PCR.

    (*)(si confirmation de la présence d’une telle maladie au cours des 12 derniers mois précédant le départ, applications de mesures spécifiques)