Prairies - bilan 2021 - Une production fourragère annuelle contrastée en Occitanie

publié le 24 janvier 2022

En 2021, la production fourragère est contrastée tout au long de la campagne.

En début de campagne, en avril, la pousse de l’herbe est globalement normale même si quelques régions fourragères sont déficitaires sur les secteurs des Pyrénées ou des Causses. Ensuite, au mois de mai, la production fourragère présente un déficit important sur la partie occidentale de la région, ce déficit étant plus modéré près des Pyrénées. A l’opposé, la pousse de l’herbe est excédentaire sur la zone méditerranéenne. En juin, le déficit de la production fourragère atteint l’ensemble de la région, il reste toujours important et marqué sur l’ouest de l’Occitanie. En définitive, les épisodes de gel en avril, le manque d’eau au début du printemps et la fraîcheur persistante ralentissent la croissance de l’herbe sur la période printanière.

Sur la période estivale, la production de l’herbe profite globalement de conditions climatiques favorables. Le déficit fourrager s’atténue grâce au temps humide et aux températures proches de la normale. La situation s’améliore surtout sur les régions fourragères du nord de l’Occitanie, tandis que sur le sud de la région la pousse de l’herbe reste déficitaire.
En fin de campagne, la pousse de l’herbe est supérieure à la normale pour les régions fourragères septentrionales. L’absence de chaleurs extrêmes et les fréquents passages pluvieux y ont favorisé la pousse estivale. En revanche, la production reste déficitaire sur les zones au sud de la Garonne, la chaîne pyrénéenne et le golfe du Lion. Au final, la production fourragère annuelle occitane est restée contrastée tout au long de la campagne.

Production des prairies permanentes d’Occitanie en 2021 Production des prairies permanentes en 2021 par région fourragère d'Occitanie



Production des prairies permanentes en 2021 par région fourragère d’Occitanie (format pdf - 2.1 Mo - 24/01/2022)