Plan action climat

publié le 11 mars 2022
Calculer en ligne l’évolution des indicateurs agro-climatiques sur son territoire en fonction de projections climatiques : un outil gratuit en ligne

CANARI, outil financé par le MAA et l’ADEME, est un portail web en accès libre destiné aux acteurs agricoles souhaitant calculer directement en ligne des indicateurs agro-climatiques locaux à partir de projections climatiques. Ces indicateurs sont construits à partir de plusieurs modèles climatiques afin d’illustrer les changements possibles d’ici 2050. Cet outil est à disposition des entreprises de conseil, organismes de développement, assurances, centres de formation, établissements d’enseignement, organismes publics, associations et groupes d’agriculteurs, coopératives, etc.

 
Labellisation bas carbone : quelles étapes faut-il suivre ?

Dans le secteur de l’agriculture, depuis 2019, le Label bas-carbone accompagne les exploitants souhaitant mettre en place des méthodes qui permettront de diminuer les émissions de gaz à effet de serre ou de séquestrer du carbone. Il s’agit du premier cadre de certification climatique volontaire en France, il s’insère dans la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC). Mode d’emploi en 4 étapes.

 
Contribution de l’agriculture française pour l’atteinte de la neutralité carbone

Ce lundi 31 janvier a été marqué par une série d’événements pour avancer sur la contribution de l’agriculture française à l’objectif de neutralité carbone de la France et de l’Union européenne via :
une table-ronde pour mobiliser acteurs publics et privés à faire le choix des crédits carbone agricoles ; une action déterminée à l’échelle européenne dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne et un engagement du ministère de l’Agriculture et l’Alimentation dans une démarche de neutralité carbone grâce à la compensation permise par l’agriculture française.

 
Témoignage d’un agriculteur engagé dans l’objectif 4 pour 1000 par la construction de nouvelles rotations positives en carbone

Conservation des sols, réduction des intrants, maîtrise de la fertilité et gestion des biomasses, autonomie et résilience des systèmes : autant de principes agroécologiques que les groupes d’agriculteurs innovants ont déployé en Ariège, notamment au sein de 2 GIEE (associations Conser’sols et Bois paysan).

 
Des collectifs d’agriculteurs engagés face au changement climatique en Occitanie

37 groupes d’agriculteurs reconnus d’intérêt économique et environnemental (GIEE) et regroupant 607 agriculteurs sur la période 2015-2020 travaillent autour des questions de changement de pratiques face au changement climatique.
Le point sur le déploiement du dispositif au travers d’une infographie : filières, structures engagées, thématiques abordées, répartition géographique.

 
Trois nouvelles méthodes labellisées bas carbone pour l’agriculture

Trois nouvelles méthodes "Gestion des intrants", "Ecométhane", "Grandes cultures" viennent compléter les précédentes dans le domaine de l’agriculture (CarbonAgri, haies, plantation de vergers).

 
Plan d’action climat du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

L’agriculture est intrinsèquement liée à la question climatique. Le défi du changement climatique est d’autant plus complexe pour le secteur agricole et agroalimentaire qu’il est appelé à contribuer à la baisse des émissions, qu’il est pourvoyeur de solutions concrètes tout en étant l’une des premières victimes de ce dérèglement. Ces aléas ont des impacts considérables et dévastateurs pour les agriculteurs et l’ensemble des filières, et menacent notre souveraineté agroalimentaire.

 
Label bas carbone : une certification des projets de réduction d’émissions de gaz à effet de serre et de séquestration carbone

Le label bas carbone : une certification des projets de réduction d’émissions de gaz à effet de serre et de séquestration carbone dans les secteurs agricole et forestier

 
Agriculteurs installés depuis moins de cinq ans, prenez rendez-vous avec une structure habilitée pour un bon diagnostic carbone près de chez vous !

Le « Bon Diagnostic Carbone » du plan France Relance est désormais opérationnel. Doté de 10 millions d’euros du plan France Relance, le dispositif « Bon Diagnostic Carbone » est désormais accessible pour tous les agriculteurs installés depuis moins de 5 ans. L’agriculture, et en premier les sols agricoles, est un puits de carbone majeur. L’objectif est donc de dresser un bilan permettant aux agriculteurs d’identifier les mesures concrètes à prendre en faveur de l’environnement, tout en veillant à leur intégration au projet économique des exploitations.

 
Bon diagnostic carbone : Appel à projet ADEME dans le cadre du Plan de Relance (MàJ 13/01/2021)

Les projets retenus contribueront au transfert et à l’acquisition des connaissances sur les enjeux climatiques dans le secteur agricole. Ils permettront également le déploiement des méthodes du Label Bas Carbone dans ce secteur.