Contenu

Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er décembre 2020

Situation du marché des vins vendus en vrac en Occitanie à 17 semaines de la campagne 2020-2021

Au 1er décembre 2020, le marché des vins en vrac d’Occitanie demeure actif pour l’ensemble des segments. Le dispositif de distillation de crise, mis en place suite au confinement du printemps 2020, semble avoir facilité la réduction des stocks dans les caves d’Occitanie, et participé au dynamisme du marché.

Le marché des vins sans IG est comparable en volume avec la même période sur la campagne 2019-2020. Les volumes de transactions cumulés (323 700 hl) sont supérieurs de 1,8 %. Cette tendance globale cache néanmoins des disparités : un marché des vins rouges en difficulté et un marché des rosés très actif. Leur prix moyen (81,2 €/hl) croît de 5,3 % au regard de la même période l’an dernier.

Le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie, présente une forte dynamique de croissance : 2 253 000 hl, soit une augmentation de 57,1 % par rapport à la même période sur la campagne 2019-2020. Toutes les couleurs sont concernées par cette augmentation des volumes de transactions déclarées auprès de FranceAgriMer. Les vins blancs Côte de Gascogne se démarquent particulièrement. Le cours moyen diminue légèrement (91,8 €/hl, soit -2 %)

Le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie présente une activité plus importante que celle de l’année dernière à la même période. Les volumes commercialisés sont comparables à ceux des campagnes 2017-2018 ou 2018-2019, avec une grande disparité de tendances selon les AOP. Les cours diminuent globalement de 10 %.

Vins sans IG vendus en vrac en Occitanie

Avec 323 700 hl, les volumes de transactions en vins sans IG vendus en vrac en Occitanie, cumulés depuis le 1eraoût 2020, augmentent de 1,8 % par rapport à la même période en 2019. Le marché du rouge demeure en difficulté. Les vins rosés sont très demandés. Le prix moyen des vins sans IG, à 81,2 €/hl, est supérieur de 5,3 % par rapport à la campagne précédente, à la même période.

Avec 99 700 hl, le marché des vins rouges sans IG est marqué par un recul des volumes de transaction (-16 %). Son cours augmente (+9,8 %) avec un prix moyen de 73,9 €/hl.
Le marché des vins rosés sans IG est globalement très actif avec 85 200 hl de volumes de transactions, soit une croissance de +25% par rapport à la même période l’an dernier. Cette croissance cache néanmoins une disparité forte entre les bassins. En effet, les volumes de la campagne 2019-2020 présentaient un niveau particulièrement bas. Ainsi, les vins rosés sans IG du bassin du Languedoc-Roussillon retrouvent le niveau des volumes de transactions des campagnes 2017-2018 et 2018-2019. Le bassin Sud-Ouest rencontre une baisse importante de ses volumes commercialisés (– 44%). Cet important recul s’explique par la mise en place du dispositif de distillation. Le prix moyen des vins rosés sans IG vendus en vrac en Occitanie, 81,3 €/hl, reste stable par rapport à la campagne 2019-2020.

Avec 138 800 hl, le marché des vins blancs sans IG, présente une croissance de presque 6 %. Cette augmentation cache de fortes disparités entre bassins de production. Le prix moyen (86,4 €/l) présente une légère augmentation (+3,4 %).

Tableau 1 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins sans IG, vendus en vrac
Chiffres clés sur l'évolution du marché des vins sans IG, vendus en vrac
Source : FranceAgriMer

Vins IGP vendus en vrac en Occitanie

Avec 2 253 000 hl (soit +57,1%), le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie présente une forte dynamique par rapport à la même période sur la campagne 2019-2020. Toutes les couleurs sont concernées par cette augmentation des volumes de transactions, en particulier les vins blancs Côte de Gascogne. Le cours moyen diminue légèrement (91,8 €/hl, soit -2%).

Avec 630 400 hl, les volumes de vin rouge IGP commercialisés en vrac en Occitanie, augmentent fortement (+61 %). Leur prix moyen, 88,6 €/hl, diminue légèrement (presque - 3 %) par rapport à la campagne précédente à la même période.
Pour les vins rouges IGP Pays d’Oc du bassin Languedoc-Roussillon, les volumes de transactions s’élèvent à 504 100 hl, soit une augmentation de 62 %. Avec 92,1 €/hl, leur cours baisse légèrement (- 3 %) par rapport à la campagne précédente. Avec un volume de transactions de 959 700 hl, le marché des vins rosés croit fortement (+69 %), expliqué par le niveau très bas des stocks de rosé dans les caves d’Occitanie. Le prix moyen (88,3 €/hl) reste stable.

Avec 747 100 hl (soit +70 %), le marché des vins rosés IGP Pays d’OC du bassin Languedoc Roussillon reflète cette même croissance globale. Le prix moyen reste stable à 89,5 €/hl.

Avec 662 800 hl (soit une augmentation de +40 %), le marché des vins blancs IGP connait également une forte croissance. A presque 100 €/hl, leur prix moyen diminue légèrement (- 2,5 %).
Les volumes de transactions des vins blancs IGP Pays d’OC suivent cette dynamique régionale avec 578 252 hl commercialisés, soit une croissance de 35,5 % par rapport à la campagne précédente à la même date. Leur cours, à 101,1 €/hl, baisse de presque 3 % par rapport à la même période en 2019-2020.

Avec 56 900 hl, les volumes de transaction des vins blancs IGP Côte de Gascogne progressent par rapport à la précédente campagne (+114 %). Leur prix moyen 86,7 €/hl, leur cours baisse légèrement de -2 %.

La dynamique des vins IGP bio, vendus en vrac en Occitanie poursuit sa croissance : leurs volumes de transactions augmentent de 49 % par rapport à l’année dernière, avec 65 700 hl enregistrés. A 166,7 €/hl, leur prix moyen diminue de 10 % par rapport au cours (particulièrement élevé) de la campagne 2019-2020 à la même période.

Tableau 2 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins IGP, vendus en vrac
Chiffres clés sur l'évolution du marché des vins IGP, vendus en vrac
Source : FranceAgriMer

Vins AOP vendus en vrac en Occitanie

Le marché des vins AOP vendus en vrac en Occitanie est plus actif que lors de la campagne précédente (+92 % en moyenne sur les AOP suivies). Les vins du Sud-Ouest se démarquent particulièrement par leur dynamisme. Les volumes commercialisés se rapprochent de ceux de la même période en 2018. Les cours diminuent globalement de 10 %.
Le conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL)
Le conseil Interprofessionnel des AOC du Languedoc et des IGP Sud de France enregistre un volume de transactions de 103 600 hl pour les AOP Corbières, Minervois, Picpoul blanc, et Languedoc rouge et rosé, soit une croissance de près de 90 % pour ces AOP. Ainsi, le volume de transactions retrouve un niveau proche du niveau de 2018 à la même période. Le prix moyen est de 138,20 €/hl traduisant une légère baisse de 3 % par rapport à la campagne 2019-2020 à la même période.
Le conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR)
Le CIVR enregistre également une croissance très importante (86 %) de ses volumes de transactions par rapport aux faibles volumes enregistrés en 2019. Le volume de transaction enregistré pour les AOP côtes roussillon, côte roussillon village, rivesaltes et muscat de rivesaltes s’élève à 37 300 hl. Le cours des vins AOP du Roussillon vendus en vrac s’élève à 218 €/hl, soit une croissance de 10 %.
L’ interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO)
Avec 9 900 hl, l’IVSO (Interprofession des vins du Sud-Ouest) enregistre une envolée de ses volumes commercialisés (+140 %). Le prix moyen de 124 €/hl baisse de 7 % par rapport à la même période l’an dernier.