Contenu

Publications

Usage des fongicides dans les bassins viticoles d’Occitanie - Agreste Études n°1 - Février 2021
Les fongicides sont largement utilisés en viticulture pour assurer une production quantitative de grappes indemnes de maladies fongiques. Les traitements contre le mildiou et l’oïdium sont prépondérants, leur nombre et leur fréquence sont largement dépendants du climat, du cépage, de la pression parcellaire et des objectifs économiques du viticulteur. L’agriculture biologique et l’usage des produits de bio contrôle pour les traitements, notamment contre l’oïdium, progressent. Ces évolutions traduisent une inflexion dans les pratiques régionales de traitements des vignobles.
 
Pratiques culturales en viticulture 2016 - Premiers résultats - Septembre 2019
En Occitanie, 88 % des surfaces en vigne se situent dans les bassins du Languedoc (78 %) et des Pyrénées-Orientales (10 %), l’ouest de la Région hébergeant les vignes des bassins du Gers, de Gaillac et Cahors (12 %). En moyenne régionale, les surfaces dédiées aux SIQO sont prépondérantes (93 %). La ventilation AOP et IG est cependant variable selon les bassins. Les AOP représentent près de 3/4 des surfaces du bassin de Cahors, 60 % de celui des Pyrénées-Orientales ainsi que la moitié des surfaces du bassin de Gaillac. En Languedoc, 67 % des surfaces donnent lieu à des productions IGP. Ces dernières sont majoritaires dans le Gers (62 %), bassin de production dédiant 9 % des surfaces de vignes à l’Armagnac (AOP).
 
Étude sur l’âge du vignoble et des vignes arrachées dans le bassin viticole Languedoc-Roussillon- Analyse & Études n°8 - Juillet 2018
Les dépérissements et les baisses de rendement du vignoble sont des sujets de préoccupation grandissants des professionnels du secteur vitivinicole et le bassin Languedoc-Roussillon (LR) n’échappe pas au phénomène. C’est dans ce contexte qu’il a paru pertinent à la DRAAF Occitanie d’étudier, dans une démarche exploratoire, à partir de la base de données du casier viticole informatisé (CVI), l’âge et la longévité des parcelles de vigne du bassin en analysant l’incidence des facteurs cépage et localisation sur les données statistiques observées. Ces analyses ont été menées conjointement par les services régionaux de l’information statistique, économique et territoriale (SRISET) et de FranceAgriMer, à la lumière des profondes évolutions structurelles qui ont marqué le vignoble du Languedoc-Roussillon durant les quarante dernières années.
 
Pratiques culturales : viticulture en 2013 - @groscope n°2 - août 2016
En Occitanie sont plantés 250 000 ha de vignes, soit 35 % de la superficie du vignoble national.