Contenu

Trois nouvelles méthodes labellisées bas carbone pour l’agriculture

Le Label bas-carbone permet de certifier des projets de réduction d’émissions de gaz à effet de serre et de séquestration carbone dans tous les secteurs (forêt, agriculture, transport, bâtiment, déchets, etc.) et de les valoriser économiquement. Le label bas carbone n’est pas un dispositif d’aide à proprement parler mais un label garantissant la qualité des projets, avec un haut niveau d’exigence économique, sociale et environnementale et donc susceptible d’aider à trouver des financeurs pour les projets labellisés.

Adopté depuis 2019 pour atteindre les objectifs climatiques de la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC), le Label bas-carbone est le premier cadre de certification climatique volontaire en France. Il garantit que les projets de réduction ou séquestration du carbone réalisés sur le territoire national contribuent correctement et de manière transparente à atteindre les objectifs grâce à des méthodes crédibles et vérifiées de comptabilisation des émissions des gaz à effet de serre (GES).
Le label a été élaboré par le ministère de la Transition écologique et solidaire, en lien avec le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et de nombreux autres partenaires (I4CE, Ademe, Institut de l’élevage, CNIEL, CNPF, ONF, ONG, etc.), pour inciter à changer les comportements et aider la transition en motivant les investissements pour une économie française bas-carbone.

Trois nouvelles méthodes :

- "SOBAC’ECO TMM" a été développée par l’entreprise SOBAC. Elle cible la gestion des intrants.

- "Ecométhane" a été développée par l’entreprise Bleu Blanc Coeur. Elle cible la réduction des émissions de méthane d’origine digestive par l’alimentation des bovins laitiers.

- "Grandes cultures" a été développée par Arvalis, Terres Inovia, l’ITB, l’ARTB et Agrosolutions. Elle cible les réductions d’émissions en exploitations de grandes cultures.

Pour obtenir le descriptif des méthodes agricoles : cliquez sur le lien correspondant

Une première méthode agricole "Carbon Agri" a été développée par l’Institut de l’élevage (IDELE). Elle cible les réductions d’émissions en élevages bovins et de grandes cultures. Méthode élevages bovins et grandes cultures (Carbon Agri)

Une seconde méthode agricole "Haies" a été développée par la Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire. Elle cible la gestion durable des haies. Méthode haies

Une troisième méthode agricole "Plantation de vergers" a été développée par la Compagnie des Amandes. Méthode plantation de vergers

Une quatrième méthode agricole "SOBAC’ECO TMM" a été développée par l’entreprise SOBAC. Elle cible la gestion des intrants. Méthode gestion des intrants

Une cinquième méthode agricole "Ecométhane" a été développée par l’entreprise Bleu Blanc Coeur. Elle cible la réduction des émissions de méthane d’origine digestive par l’alimentation des bovins laitiers. Méthode Ecométhane

Une sixième méthode "Grandes cultures" a été développée par Arvalis, Terres Inovia, l’ITB, l’ARTB et Agrosolutions. Elle cible les réductions d’émissions en exploitations de grandes cultures. Méthode grandes cultures

La DRAAF Occitanie et les services des DDT, aux côtés de la DREAL Occitanie et de l’ADEME, se mobilisent dès à présent pour favoriser la mobilisation des acteurs des métiers agricoles et forestiers, enjeu essentiel pour accompagner le déploiement de ce label en Occitanie.
Plusieurs réunions ont été programmées en 2021 pour expliquer l’intérêt de développer ces démarches au sein du territoire de l’Occitanie.
Retrouvez également les structures agréées pour le diagnostic bas carbone des exploitations financé par le plan de relance : https://draaf.occitanie.agriculture...

Pour en savoir plus : contacter Catherine FOYER-BENOS au 04 67 10 18 71 ou par messagerie catherine.foyer-benos@agriculture.gouv.fr