Le "bio-contrôle" et les CEPP