Agreste Études

Les mesures agro-environnementales et climatiques en Occitanie - Agreste Études n°6 - Juillet 2021
Un bilan des engagements pris dans le cadre des mesures agro-environnementales et climatiques, durant la programmation 2015 à 2020 et au sein des deux ex-régions d’Occitanie, a été effectué. Une étude quantitative ainsi qu’une enquête qualitative ont permis d’analyser la mise en œuvre de ce dispositif et de faire le point sur les stratégies, le niveau des engagements et la perception de ce programme par les agriculteurs.
 
Diversité des modes de conduite des cultures et des pratiques culturales - Agreste Études n°5 - Avril 2021
En Occitanie, trois cultures légumières ont été enquêtées : le melon, les salades et la tomate. Ces légumes ont des modes de conduite très différents : en plein champ pour une grande partie de la superficie, sous abris haut et serres pour une autre part des surfaces. Compte tenu de la diversité des cultures, des différences importantes de pratiques s’observent, notamment au regard de l’usage des produits phytosanitaires.
 
Ancrage territorial de la filière viande ovine en Occitanie - Agreste Études n°4 - Mars 2021
L’Occitanie est la première région ovine française, avec 32,2 % du cheptel national, soit près de 724 000 brebis nourrices et 729 000 brebis laitières (Statistique agricole annuelle 2018). Elle produit 30 % de la viande ovine française soit autour de 24 300 tonnes équivalent carcasse (Agreste enquête abattoirs 2018). Trois départements, l’Aveyron, le Lot et la Lozère concentrent les deux tiers des brebis (nourrices et laitières) de la région Occitanie, et plus de la moitié des volumes abattus en 2018. Qui plus est, la présence, dans ces trois départements, de plusieurs abattoirs, dont certains assez spécialisés en ovins, ainsi que d’opérateurs importants, en font un périmètre pertinent pour traiter de l’ancrage territorial de la filière viande ovine d’Occitanie. La méthodologie de ce travail, fondée sur un dispositif d’enquêtes le plus exhaustif possible auprès de l’ensemble des opérateurs de la filière, permettant de collecter des données quantitatives et qualitatives, est présentée dans l’encadré de la dernière page. Ainsi une vingtaine d’opérateurs de ces trois départements (zone d’étude) ont été enquêtés sur leur activité de l’année 2018.
 
Structure des exploitations agricoles d’ovins en Occitanie - Agreste Études n°2 - Mars 2021
L’Occitanie est la première région ovine française avec 31 % du cheptel national de brebis en 2016. Les 2/3 des exploitations ovines régionales ont un cheptel ovin orienté vers la production de viande. Cependant, la filière laitière est très importante sur les territoires du Massif Central avec l’aire de production de l’AOP Roquefort. La structure des exploitations ovines, notamment leur taille, la composition du cheptel animal et le système fourrager utilisé, se différencie selon l’orientation productive (lait ou viande) et le territoire d’implantation.
 
Le désherbage chimique et ses alternatives en grandes cultures - Agreste Études n°3 - Mars 2021
En agriculture conventionnelle le désherbage chimique est la solution prioritaire pour maitriser les adventices. Le désherbage mécanique utilisé sur 1/3 des surfaces de maïs est plus adapté aux plantes sarclées. Le travail du sol contribue largement au contrôle de l’envahissement des parcelles par les mauvaises herbes. Les parcelles de céréales à paille labourées ont un indice de fréquence de traitement (IFT herbicide) significativement plus faible que les autres. Cette analyse s’appuie sur les enquêtes pratiques culturales, réalisées par le service de la statistique et de la prospective du ministère de l’agriculture. Sont comparées les techniques mises en place en grandes cultures (céréales à paille et plantes sarclées) pour lutter contre les adventices et limiter le recours à la chimie. L’utilisation de ces méthodes, largement mises en place en agriculture biologique est présentée sur un échantillon de parcelles de céréales à paille.
 
Usage des fongicides dans les bassins viticoles d’Occitanie - Agreste Études n°1 - Février 2021
Les fongicides sont largement utilisés en viticulture pour assurer une production quantitative de grappes indemnes de maladies fongiques. Les traitements contre le mildiou et l’oïdium sont prépondérants, leur nombre et leur fréquence sont largement dépendants du climat, du cépage, de la pression parcellaire et des objectifs économiques du viticulteur. L’agriculture biologique et l’usage des produits de bio contrôle pour les traitements, notamment contre l’oïdium, progressent. Ces évolutions traduisent une inflexion dans les pratiques régionales de traitements des vignobles.
 
Réformes successives de la PAC favorables à la région Occitanie - Analyse & Études n°12 - Décembre 2019
La région Occitanie, avec un peu plus de 1,1 milliard d’euros par an, représente 13 % du budget français de la PAC. Sur la période 2007-2017, le budget européen a baissé de près de 10 %. Cette baisse se répercute intégralement sur le budget PAC de l’Occitanie mais du fait du bilan de santé en 2008 d’une part et surtout de la réforme en 2014 pour la période 2015-2020, sa répartition selon les territoires et les exploitations s’en trouve modifiée. Cette publication propose un bilan régional des aides reçues par la ferme Occitanie sous l’angle budgétaire, territorial et en mesurant les effets sur les principaux types d’exploitation de la région.
 
Collecte et transformation de lait bio en Occitanie - Analyse & Études n°11 - Septembre 2019
L’engouement des produits bio est favorable à la production laitière, principalement pour cette dernière décennie. En Occitanie, la collecte de lait bio est à l’image de celle de la France, en constante progression depuis 2001. En 2017, la région Occitanie représente 6 % de la collecte des trois laits bio (vache, chèvre et brebis), et se place au 7ème rang des régions de France métropolitaine.
 
Les résultats économiques 2017 des exploitations agricoles du réseau d’information comptable agricole (RICA) de la région Occitanie - Analyse & Études n°10 - Juillet 2019
Les exploitations agricoles d’Occitanie réinvestissent et ralentissent la décapitalisation de leurs actifs en 2017.
 
Vergers de pommiers : des alternatives aux traitements chimiques en agriculture biologique - Analyse & Études n°9 - Avril 2019
La pomme est le fruit le plus consommé et le plus cultivé en France, mais c’est aussi celui qui reçoit le plus de traitements phytosanitaires. L’agriculture biologique est un mode de production qui a recours à des pratiques culturales soucieuses du respect des équilibres naturels et qui exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants. Ces pratiques respectueuses de l’environnement sont susceptibles d’être développées plus largement en arboriculture.
 
L’agroalimentaire d’Occitanie : un rôle stratégique pour valoriser les produits agricoles - octobre 2018
Structuré autour de trois secteurs d’activité, l’agroalimentaire génère 22 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Caractérisé par des structures essentiellement de petite taille, il occupe une place importante en Occitanie en termes d’aménagement rural, d’emploi et de création de valeur pour les productions agricoles. Au cœur de la sphère agroalimentaire, on trouve les industries agroalimentaires, qui offrent 27 300 postes dans la région.
 
Étude sur l’âge du vignoble et des vignes arrachées dans le bassin viticole Languedoc-Roussillon- Analyse & Études n°8 - Juillet 2018
Les dépérissements et les baisses de rendement du vignoble sont des sujets de préoccupation grandissants des professionnels du secteur vitivinicole et le bassin Languedoc-Roussillon (LR) n’échappe pas au phénomène. C’est dans ce contexte qu’il a paru pertinent à la DRAAF Occitanie d’étudier, dans une démarche exploratoire, à partir de la base de données du casier viticole informatisé (CVI), l’âge et la longévité des parcelles de vigne du bassin en analysant l’incidence des facteurs cépage et localisation sur les données statistiques observées. Ces analyses ont été menées conjointement par les services régionaux de l’information statistique, économique et territoriale (SRISET) et de FranceAgriMer, à la lumière des profondes évolutions structurelles qui ont marqué le vignoble du Languedoc-Roussillon durant les quarante dernières années.
 
L’agriculture dans les aires urbaines moyennes d’Occitanie à l’horizon 2035 : une réflexion prospective- Analyse & Études n°7 - Juillet 2018
Dans les aires urbaines, l’agriculture bénéficie de la proximité de bassins de consommation, mais subit en contrepartie une forte pression foncière et des conflits d’usage, qui débouchent souvent sur une artificialisation des sols. Pour sensibiliser les acteurs locaux à ces enjeux, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a commandé une étude prospective sur les activités agricoles dans les aires urbaines moyennes. Pour ce faire, la méthode des scénarios a été appliquée aux quatre cas choisis : Albi, Montauban, Castelsarrasin-Moissac et Rodez. Cette note en résume les principaux résultats.
 
Les résultats économiques 2016 des exploitations agricoles du réseau d’information comptable agricole (RICA) de la région Occitanie - Analyse & Études n°6 - Mai 2018
La trésorerie nette des exploitations agricoles d’Occitanie s’améliore en 2016 dans toutes les orientations technico-économiques.
 
L’irrigation contribue à 18 % de la valeur de la production agricole - Analyses & Etudes n°5 - Janvier 2018
En Occitanie, une exploitation sur quatre a recours à l’irrigation (environ 17 000 irrigants). Les exploitations qui n’irriguent que du maïs représentent 8 % des irrigants de la région, les arboriculteurs occitans et les vignerons du Languedoc-Roussillon constituent le 2ème principal groupe (6 %) et les producteurs de légumes le 3ème groupe (5 %). Seules 2 % des exploitations déclarent des surfaces irrégulièrement irriguées.
 
L’irrigation vectrice de la production fruitière - Analyses & Etudes n°4 - Octobre 2017
Les 6 filières de production de fruits faisant l’objet de cette étude concentrent plus de 85% de la valeur de la production fruitière totale des 3 principaux territoires du bassin Adour Garonne.
 
Dépendance économique des irrigants de maïs - Analyses & Etudes n°3 - Juin 2017
En 2014, 151 000 ha de maïs grain sont semés en Occitanie, soit 9 % des surfaces cultivées en France. La quasi-totalité des surfaces (99 %) sont localisées en zone Midi-Pyrénées. Le maïs est une culture qui reçoit peu de produits phytosanitaires à l’hectare, l’essentiel des traitements concerne le désherbage.
 
Les résultats économiques 2015 des exploitations agricoles - Analyses & Etudes n°2 - Juin 2017
Après une hausse de 21 % en 2014, le résultat courant avant impôt (RCAI) des exploitations agricoles de la région Occitanie se stabilise à 24 100 euros en 2015.
 
Systèmes polyculture-élevage - Analyses & Etudes n°1bis - Avril 2016
L’étude comporte trois phases. La première permet la caractérisation des systèmes mixtes dans l’agriculture régionale et plus particulièrement le repérage des systèmes (structure et fonctionnement) pouvant être qualifiés de polyculture-élevage. Cette approche est complété par une analyse comparée des résultats économiques de deux groupes d’exploitations mixtes. Le rapprochement de l’analyse des structures et des résultats économiques met en évidence des indicateurs structurels et économiques qui peuvent (...)
 
Les polyculteur-éleveurs dans l’agriculture de Midi-Pyrénées - Analyses & Etudes n°1 - Avril 2016
En 2010, les systèmes de polyculture-élevage restent très présents dans la zone midi-pyrénéenne (6 373 exploitations agricoles, soit 18 % de l’ensemble). Pourtant, au cours de la décennie 2000-2010, la répartition des exploitations selon les types de production s’est profondément modifiée au profit d’exploitations très spécialisées, notamment en grandes cultures et sans élevage. La part de ces dernières a progressé (+10 points), y compris pour celles ayant conservé des surfaces fourragères (+15 points). A (...)