DRAAF Occitanie

Résultats et performances économiques des exploitations ovines - Agreste Dossier n°1 - Avril 2022

publié le 2 mai 2022

Résumé

L’analyse de la situation économique des exploitations agricoles au sein d’une filière est cruciale pour un territoire : elle met en lumière la capacité de ces systèmes agricoles à générer un revenu d’exploitation suffisant et donne des indications quant à la pérennité de ces systèmes sur la durée. Cette étude s’inscrit dans une série d’études en trois volets consacrées à la filière ovine en Occitanie. Y sont présentés, à partir des principales sources statistiques disponibles du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, les résultats économiques et financiers des exploitations éleveurs d’ovins en Occitanie pour l’année 2018 ainsi que les évolutions entre 2010 et 2018.
En 2018, le revenu (excédent brut d’exploitation, EBE) des exploitations du Réseau d’information comptable agricole (RICA) est plus élevé et plus hétérogène pour la filière ovin lait occitane que pour celle des autres régions de France métropolitaine, mais également par rapport aux éleveurs ovin viande d’Occitanie. Le produit brut moyen est quant à lui deux fois plus élevé en valeur pour les éleveurs ovin lait que pour les exploitations orientées viande, en lien avec la taille plus importante des cheptels laitiers
et des valeurs de production par unités gros bovins (UGB) également plus élevées.
Les indicateurs de performance économique et financière des éleveurs ovin d’Occitanie sont souvent meilleur que dans les autres régions quelle que soit l’orientation productive considérée. Au sein de l’Occitanie, ce sont les exploitations ovin lait qui bénéficient de résultats économiques plus favorables que celles orientées viande. Le revenu courant avant impôt (RCAI) par Utans atteint 30 300 euros pour les éleveurs lait et 18 200 euros pour les éleveurs viande. Le taux d’endettement est également plus élevé pour les éleveurs ovin lait et associé à un haut niveau d’investissement. Avec une valeur ajoutée par UGB négative, l’équilibre économique des systèmes ovin viande d’Occitanie est fortement liée aux subventions perçues.
Entre 2010 et 2018, le revenu (EBE) moyen des éleveurs ovins au régime des bénéfices réels agricoles (BRA) a augmenté de 7 % (en euros constants) et il est davantage hétérogène en 2018 qu’en 2010. La structure des produits et charges d’exploitations est relativement stable sur la période malgré de légères variations du poids des subventions dans le produit total, probablement en lien avec la réforme de la politique agricole commune (PAC) de 2014.
Entre 2013 et 2018 l’enveloppe totale des aides PAC perçues par les éleveurs d’ovins augmente de 24 %. Cette hausse se répercute sur l’ensemble des territoires d’implantation et des systèmes de production d’Occitanie, mais de façon différenciée. Le montant moyen des paiements découplés (1er pilier) et de l’ICHN (2nd pilier) perçus par les exploitations ovines augmente de 6 % en taux annuel moyen entre 2013 et 2018 pour atteindre respectivement 17 600 (paiements découplés) et 15 400 euros (ICHN) annuels.

Sommaire
- Résumé
- Introduction
- Résultats économiques 2018 des exploitations ovines en Occitanie
- Performance économique et financière 2018 des exploitations ovines en Occitanie
- Évolution entre 2010 ET 2018 des résultats économiques des exploitations ovines d’Occitanie
- Aides de la PAC et réforme de 2014 en Occitanie : une analyse par zone paysagère et par système productif
- Annexe 1 : Sources et méthodologie
- Annexe 2 : Conjoncture agricole en Occitanie 2010-2020
- Annexe 3 : Résultats économiques et situation financière des exploitations ovines en 2018
- Définitions, glossaire

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------