Colloque du 19 novembre 2021 dédié à la RSE et à la QVT : Les leviers de croissance et d’attractivité des entreprises agroalimentaires

publié le 30 novembre 2021

Pierre Méliet et Jean-Pierre Arcoutel, les présidents de l’Association Régionale des Entreprises Agroalimentaires (AREA) et de La coopération Agricole Occitanie (LCA) ont ouvert le 19 novembre, le premier colloque régional RSE (Responsabilité sociétale des entreprises), QVT (Qualité de Vie au Travail) et Attractivité au musée Narbo Via à Narbonne.

Des remerciements ont été adressés aux équipes et aux partenaires, la Région et la DRAAF notamment, pour leur accompagnement. Ils ont rappelé que ce colloque est un point d’étape et s ’inscrit dans le cadre du contrat agroalimentaire Occitanie, en focalisant sur 3 des 10 actions du contrat.

Les présidents ont souligné la mobilisation très importante pour l’évènement (plus de 250 participants en présentiel), en grande majorité des entreprises, certaines ayant accepté de témoigner au cours des tables rondes ou des ateliers proposés au cours de la journée. Plus largement, les actions du contrat agroalimentaire Occitanie ont créé des synergies entre les entreprises, et une dynamique très importante. Ainsi plus de 80 entreprises se sont déjà engagées très activement dans le contrat agroalimentaire Occitanie, pour atteindre l’ambition affichée à 2025 : ‘Développer en Occitanie une alimentation plaisir, plus saine et plus durable, avec des entreprises créatrices de valeur sur l’ensemble du territoire’. C’est « Le Grand Dessein », rappelé par Jean Pierre Arcoutel, Président de LCA Occitanie, qui a recueilli l’adhésion unanime de tous les acteurs concernés, les entreprises en premier lieu, mais aussi tous les partenaires, institutions et organismes professionnels.

L’humain est au cœur de ce colloque selon la déléguée générale de l’observatoire de la RSE (ORSE), Géraldine Fort. Pour la déléguée de l’ORSE, la QVT est la première étape de la RSE car elle permet d’engager le dialogue social au sein des équipes. Ceci est un préalable pour mobiliser le personnel vers l’amélioration des performances des entreprises sur les 3 piliers de la RSE : sociétale, environnemental et économique. La QVT a permis aussi de porter l’accent sur la protection des salariés dans le contexte très difficile de la crise COVID 19.

Pierre Méliet, président d’AREA et directeur de Florette Food Service rappelle un dicton :
« Une entreprise qui ne gagne pas d’argent meurt, une entreprise qui ne fait que gagner de l’argent meurt aussi car elle n’a pas de raison d’être »

Un autre dicton est rappelé par un responsable d’Oxfam, ancien cadre de Cémoi :
« To win in a market place, you must win in your work place »
Selon lui la transformation positive de l’entreprise dans ses relations avec la société se fera avec plus d’humain. Elle est affaire de volonté dans une période sensible marquée par les crises et confrontée aux effets du changement climatique.