Contenu

Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er janvier 2021

Situation du marché des vins vendus en vrac en Occitanie à 22 semaines de la campagne 2020-2021

Au 1er janvier 2021, le marché des vins en vrac d’Occitanie présente une dynamique globalement positive, en particulier pour les vins IGP et IGP bio.

Avec 559 000hl, le marché des vins sans IG retrouve une stabilité globale par rapport aux deux campagnes précédentes. Il faut néanmoins noter une disparité entre les bassins puisque les vins sans IG du Sud-Ouest font face à un fort recul de leurs transactions, en particulier pour les vins rouges et rosés. Le cours des vins sans indication géographique (82 €/hl) augmente globalement de 4 % par rapport à la campagne précédente à la même période.

Le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie demeure très actif avec 4 091 900 hl, soit une progression de 23 %, la plus importante de ces 6 dernières campagnes. Les 2 bassins et l’ensemble des couleurs sont concernés par cette progression. Le cours moyen diminue légèrement (91,5 €/hl, soit -2 %).

Le marché des AOP, vendues en vrac en Occitanie, présente une activité globalement comparable à celle de l’année dernière à la même période. Cette tendance doit néanmoins être relativisée dans cette période singulière de fin d’année 2020 et par le fait que certaines AOP rencontrent encore des difficultés de commercialisation depuis plusieurs campagnes. Les cours diminuent globalement de 6,2 %.

Vins sans IG vendus en vrac en Occitanie

Avec 559 000hl, le marché des Vins sans indication géographique (VSIG) vendus en vrac en Occitanie, cumulés depuis le 1er août 2020, présente une stabilité par rapport aux deux campagnes précédentes. Cette stabilité cache néanmoins des disparités. En effet, les VSIG du Sud-Ouest sont marqués par un fort recul de leurs transactions, en particulier pour les vins rouges et rosés.

Le cours des VSIG (82 €/hl) augmente globalement de 4 % par rapport à janvier 2020. Avec 165 700 hl, le marché des vins rouges sans IG connait une légère baisse de ses volumes de transactions (-5 %) qui masque néanmoins de fortes disparités entre les bassins. En effet, les vins rouges sans IG du Sud-Ouest font face à un recul important (-47 %) de leur volume de transactions par rapport à la même période l’an dernier. Le cours moyen des vins rouges sans IG augmente (+5 %) avec un prix moyen de 77 €/hl. Après une forte activité le mois dernier, le marché des vins rosés sans IG semble globalement se tranquilliser (124 400 hl). Il reste toutefois supérieur (+10 %) aux volumes de transactions enregistrés sur la même période l’an dernier. Il faut néanmoins noter que les vins rosés sans IG du Sud-Ouest accusent une baisse importante de leurs volumes commercialisés (– 27 %). Ce recul s’explique notamment par la mise en place du dispositif de distillation. Le prix moyen des vins rosés sans IG vendus en vrac en Occitanie, 82 €/hl, reste stable par rapport à la campagne 2019-2020. Avec 268 900 hl, le marché des vins blancs sans IG, présente une légère décroissance de 3 % qui masque d’importants écarts entre les bassins. En effet, les volumes de vins blancs sans IG du bassin Languedoc-Roussillon augmentent de 50%, frôlant ainsi le niveau de la campagne 2017-2018 (la plus élevée de ces 6 dernières années). En revanche, les volumes de vins blancs sans IG du SudOuest reculent de 35 % par rapport à l’année précédente à la même période.
Le prix moyen des vins blancs sans IG, vendus en vrac en Occitanie, (86 €/hl) présente une légère augmentation de 5 %.

Tableau 1 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins sans IG, vendus en vrac
Chiffres clés sur l'évolution du marché des vins sans IG, vendus en vrac
Source : FranceAgriMer

Vins IGP vendus en vrac en Occitanie

Le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie fléchit par rapport à la dynamique des précédentes semaines. Avec 4 millions d’hl (soit +23 %), il présente néanmoins les volumes de transactions les plus élevés de ces 6 dernières campagnes. Les 2 bassins et l’ensemble des couleurs sont concernés par cette progression. Le cours moyen diminue légèrement (91,5 €/hl, soit -2%).

Avec 1,4 million d’hl, les volumes des vins rouges IGP, commercialisés en vrac en Occitanie, augmentent nettement (+23%). Le prix moyen, 89 €/hl, est stable par rapport à la campagne précédente à la même période.

Les vins rouges IGP Pays d’Oc, voient leurs volumes de transactions (1,2 million d’hl) augmenter notablement de 28 %. Avec 92 €/hl, leur cours moyen décroit légèrement par rapport à la campagne précédente (- 2 %).

Avec un volume de transactions de 1,5 million d’hl, le marché des vins rosés IGP progresse de 27 % en comparaison avec la même période l’an dernier. Il atteint ainsi le niveau le plus élevé de ces 6 dernières campagnes. Le prix moyen (88 €/hl) décroit légèrement de 2,5 %.
Avec 1,2 million d’hl (soit +30%), le marché des vins rosés IGP Pays d’OC poursuit sa progression et reste le plus actif de ces 6 dernières campagnes. Son cours, 89 €/hl, est en légère baisse (-2%) si on le compare à celui de la même période sur la campagne 2019-2020.
Avec 1,2 million d’hl le marché des vins blancs IGP reste supérieur (+20 %) à l’an dernier et se place ainsi comme le plus actif de ces 6 dernières campagnes. À 101 €/hl, le prix moyen décroit de
presque 2 %.

Le marché des vins blancs IGP Pays d’OC est le plus actif de ces 6 dernières campagnes. Il progresse de 17 % avec un cumul de 940 400 hl depuis le début de campagne. Le cours moyen, à 101,5 €/hl, reste stable (-1,4 %) par rapport à la même période en 2019-2020.
Les volumes de transaction des vins blancs IGP Côte de Gascogne (144 000 hl) progressent fortement également (+20 %), atteignant le niveau le plus élevé de ces 6 dernières campagnes. Leur prix moyen, 90 €/hl, baisse légèrement de 2 %.

La dynamique des vins IGP bio, vendus en vrac en Occitanie poursuit sa croissance : les volumes de transactions (143 400 hl) sont nettement supérieurs à ceux des 2 dernières campagnes. Ils augmentent de 47 % par rapport à l’année dernière à la même période. À 159 €/hl, leur prix moyen diminue de 13 % par rapport au cours particulièrement élevé (181 €/hl) de la campagne 2019-2020 à la même période.

Tableau 2 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins IGP, vendus en vrac
Chiffres clés sur l'évolution du marché des vins IGP, vendus en vrac
Source : FranceAgriMer

Vins AOP vendus en vrac en Occitanie

Le marché des AOP vendues en vrac en Occitanie est toujours très actif avec 244 100 hl, représentant un doublement des volumes par rapport à l’année dernière après cinq mois de campagne. Cette tendance doit néanmoins être relativisée par le contexte particulier de cette période de fin d’année 2020 et par le fait que certaines AOP demeurent en difficultés. Les cours diminuent globalement de 6,2 %.

Le conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL)
Le CIVL enregistre un volume de transactions de 190 400 hl pour les AOP Corbières, Minervois, Picpoul blanc, Languedoc rouge et Languedoc rosé soit une croissance de plus de 110 % par rapport à la campagne précédente à la même période. Le prix moyen est de 135,42 €/hl traduisant une légère baisse de 5,7 % par rapport à la campagne 2019-2020 à la même période.

Le conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR)
Le CIVR enregistre également une croissance très importante de ses volumes de transactions : 42 700 hl de transactions pour les AOP côtes du Roussillon, côtes du Roussillon villages, Rivesaltes
et muscat de Rivesaltes soit +69,6 %. Le cours des vins AOP du Roussillon vendus en vrac s’élève à 196,5 €/hl, soit une baisse de 4,1 %.

L’ interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO)
Avec 11 000 hl commercialisés pour les AOP Fronton rouge, Gaillac blanc sec, Gaillac rouge et Madiran, l’IVSO (Interprofession des vins du Sud-Ouest) observe également une envolée des volumes commercialisés (+113 %). Le prix moyen de 127,5 €/hl augmente de 6,8 % par rapport à la même période l’an dernier.