Contenu

Suivi mensuel du marché des vins en vrac - 1er novembre 2020

Situation du marché des vins vendus en vrac en Occitanie à 13 semaines de la campagne 2020-2021

Au 1er novembre 2020, les volumes cumulés des transactions de vin en vrac déclarées auprès de FranceAgriMer présentent une forte augmentation en comparaison avec les volumes cumulés entre le 1er août et le 31 octobre 2019. Les volumes des transactions sont particulièrement importants pour les vins blancs et rosés.
Toutefois, cette dynamique positive doit être analysée avec prudence dans un contexte marqué par la crise sanitaire liée à la Covid 19, avec d’une part le ralentissement important des transactions pendant plusieurs semaines pendant le confinement du printemps 2020 et avec, d’autre part, la mise en œuvre par l’État français d’un dispositif de distillation de crise ayant réduit les stocks de vins disponibles.
Les volumes de transactions des vins sans IG, vendus en vrac en Occitanie depuis le début de cette nouvelle campagne, augmentent de 12 % par rapport à l’an dernier à la même période. Cette croissance cache, toutefois, une forte disparité entre les couleurs. En effet, les volumes de transaction de vin rouge sans IG chutent (-32 %).
Les volumes de vin rosé (+86 %) et blanc (+55 %) sont, au contraire, très élevés sur le bassin LanguedocRoussillon. Le prix moyen des vins sans IG, à 80,5 €/hl, présente une croissance de 13 %.
Avec 1,03 M hl, le marché des vins IGP, vendus en vrac en Occitanie, est très dynamique en ce début de campagne 2020-2021 avec une augmentation de 74 % par rapport à la campagne 2019 des volumes cumulés de transaction déclarées. Toutes les couleurs sont concernées par cette augmentation des volumes des transactions déclarées, en particulier en ce qui concerne le rosé et le blanc. Le prix moyen des vins IGP en vrac reste stable à 92,1 €/hl.
Les volumes commercialisés de vins IGP biologiques poursuivent leur croissance, particulièrement importante (72 %) à cette période de l’année. Leur cours, 164 €/hl, est inférieur à celui de l’année dernière fin octobre. Il retrouve le niveau de 2018-2019 à la même période.
Les vins AOP vendus en vrac en Occitanie, avec 83 500 hl commercialisés depuis le début de cette nouvelle campagne, présentent un regain de dynamisme de marché, en comparaison avec la campagne précédente. Les cours ont tendance à augmenter.

Vins sans IG vendus en vrac en Occitanie

Début novembre, avec 171 300 hl, les volumes de transactions en vins sans IG augmentent de 12 % par rapport à la campagne précédente à la même période. Le marché du rouge chute en termes de volumes. Les marchés du rosé et du blanc sont très actifs. Le prix moyen des vins sans IG, à 80,5 €/hl, croît (13%) par rapport à la campagne précédente, fin octobre. Le marché des vins rouges sans IG, 58 100 hl, est marqué par un recul important de 32 %. Le prix moyen de 72,6 €/l présente néanmoins une croissance de 10,3 % par rapport à la campagne précédente à la même période.
Avec 49 900 hl, les volumes des vins rosés sans IG croient fortement (86 %). Le prix moyen, 83 €/hl, augmente de presque 12 % par rapport à la campagne 2019-2020.
Le marché des vins blancs sans IG, avec 63 300 hl, présente également une croissance très importante (55 %). À noter toutefois, la baisse significative des volumes de transactions sur le bassin Sud-Ouest (25 %). Le prix moyen à 85,8 €/hl augmente de presque 6 %.

Tableau 1 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins sans IG, vendus en vrac
t01_-_tableau_vins_sans_ig {PNG}
Source : FranceAgriMer

Vins IGP vendus en vrac en Occitanie

Les volumes de transactions des vins IGP vendus en vrac en Occitanie, 1,03 Mhl, se démarquent, par une progression de 74 % même si cette évolution reste à nuancer en ce début de campagne assez particulier. Le rosé (+128 %) et le blanc (+82 %) se démarquent par leur croissance. Le prix moyen, 92,1 €/hl, reste stable par rapport à la même période l’an dernier.
Avec 254 800 hl, les volumes commercialisés en vin rouge IGP d’Occitanie augmentent (+17,6 %). Le cours diminue légèrement (87,2 €/hl, soit presque -3 %) par rapport à la campagne précédente à la même période.
Pour les vins rouges IGP Pays d’Oc, les volumes de transactions s’élèvent à 195 700 hl, soit une augmentation de +7 %. Avec 90,2 €/hl, leur cours baisse légèrement (-2,5 %) par rapport à la
campagne précédente.
Avec un volume de transactions de 462 700 hl, le marché des vins rosés est soutenu en ce début de campagne (+128 %). Le prix moyen (89,3 €/hl), augmente légèrement de 2 % en comparaison avec l’année dernière à la même période.
Avec 363 300 hl (soit +132 %), le marché des vins rosés IGP Pays d’OC reflète la même progression. Au prix moyen de 89,4 €/hl, son cours est stable.
Avec 313 600 hl (soit +82 %), le marché des vins blancs IGP est également très actif. Son prix moyen, 100,1 €/hl baisse légèrement de 3 %).
Les volumes de transactions des vins blancs IGP Pays d’OC suivent cette croissance régionale avec 275 100 hl commercialisés, soit +83,5 % par rapport à la campagne précédente à la même date. Leur cours, à 102,1 €/hl, baisse de 3.5 % par rapport à la fin du mois d’octobre 2019. Avec 25 200 hl, les vins blancs IGP Côtes de Gascogne présentent la même tendance haussière en augmentant leurs volumes de transaction de 60 %. Avec un prix moyen de 82,4 €/hl, leur cours baisse de 7 %.
Les vins IGP bio vendus en vrac en Occitanie poursuivent leur croissance, accélérée en cette période de stocks bas. Leur volume de transactions s’élève à 38 900 hl, soit plus de 72 % d’augmentation par rapport à l’année dernière. Leur prix moyen, 163,7 €/hl, retrouve le niveau de la campagne 2018-2019.

Tableau 2 : Chiffres clés sur l’évolution du marché des vins IGP, vendus en vrac
t02_-_tableau_vins_igp {PNG}
Source : FranceAgriMer

Vins AOP vendus en vrac en Occitanie

Avec 83 500 hl commercialisés depuis le début de cette nouvelle campagne, le marché des vins AOP, vendus en vrac en Occitanie, montre un dynamisme en cette période de l’année : +96 % de volumes commercialisés par rapport à la même période en 2019-2020. Les cours augmentent.

Le conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL)
Le conseil Interprofessionnel des AOC du Languedoc et des IGP Sud de France enregistre un volume de transactions de 48 000 hl, soit une croissance de près de 68 % par rapport à la campagne précédente à la même période. Le prix moyen est en augmentation : 337 €/hl, +26 % par rapport à la campagne 2019-2020 à la même période.

Le conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR)
Le CIVR enregistre également une croissance très importante de ses volumes de transactions : 30 100 hl soit +185 %. Le cours des vins AOP du Roussillon vendus en vrac augmente nettement : 378,4 €/hl, soit une croissance de 56 %.

L’ interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO)
Avec 5 400 hl, l’IVSO enregistre également une forte croissance de ses volumes commercialisés (54 %). Le prix moyen de 194,8 €/hl augmente légèrement de 4 % par rapport à la même
période l’an dernier.