Contenu

Production de graines germées et graines à germer

Les graines germées ont longtemps été un aliment de base en Asie (depuis 3000 ans sous forme cuite).
En France, tout d’abord confidentielle, la consommation de graines germées a pris de plus en plus d’ampleur depuis le début des années 1990.
Les restaurants gastronomiques ont commencé à les mettre à leur carte (en salade ou en décoration, sous forme crue) donnant l’impulsion à la restauration et l’hôtellerie classique d’en faire de même.

De plus en plus de professionnels prennent part à ce marché en proposant une offre de graines germées, type « germes » ou type « micro-pousses » ou « jeunes pousses » aux restaurateurs et hôteliers.

La production de graines germées en 2011 : 120 établissements dénombrés en Europe, dont 7 établissements en France (dont 5 représentaient 80 % du marché).
Les établissements producteurs de graines germées agréés en France sont passés de 8 en 2014 à 20 en 2021

La Commission européenne a adopté en mars 2013 quatre règlements renforçant les obligations des producteurs de graines germées de façon à assurer un haut niveau de sécurité sanitaire pour les produits mis sur le marché.
Ces règlements s’appliquent depuis juillet 2013

L’association européennes des producteurs de graines germées (ESSA) a édité un guide de bonnes pratiques d’hygiène (GBPH), paru le 8 juillet 2017 en version française au journal officiel (JO) de l’Union européenne : logo_essa


En outre, comme toute production primaire végétale, l’activité de production de graines germées doit respecter le règlement UE 852/2004 et en particulier son annexe I.