Contenu

Enseignement agricole supérieur : les cordées de la réussite, le dispositif qui favorise l’égalité des chances

Les cordées de la réussite visent à introduire une plus grande équité sociale dans l’accès aux formations de l’enseignement supérieur en accompagnant les élèves dans leur orientation. Le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation s’est associé à ce dispositif.

Une cordée de la réussite repose sur un système de partenariat entre d’une part, une « tête de cordée », qui peut être un établissement d’enseignement supérieur (grandes écoles, universités) ou un lycée avec des classes préparatoires ou des BTS, et d’autre part, des établissements dits « encordés » (collèges et lycées de la voie générale, technologique ou professionnelle).

Ainsi, à Villefranche-de-Rouergue en Aveyron, le lycée agricole de Beauregard associé au lycée Raymond Savignac pour une plus large offre de formations, s’est vu déclaré établissement "tête de cordée" afin d’entrainer à sa suite les collèges du secteur (élèves de 4ème et 3ème).
Le principe ? Des tuteurs étudiants bénévoles issus des établissements « tête de cordée » assurent des actions de tutorat auprès de jeunes des établissements encordés. Ce partenariat permet d’accompagner les jeunes dans leur travail et leur projet d’orientation, en vue de poursuivre leurs études dans l’enseignement supérieur.
A Villefranche-de-Rouergue, les cordées de la réussite seront lancées avant les vacances de Toussaint et se poursuivront toute l’année scolaire et même au-delà.
Concrètement, les professeurs seront les acteurs en formant les lycéens et étudiants aux techniques de communication afin que ces derniers deviennent des tuteurs. Les collégiens viendront assister à des ateliers au lycée agricole de Beauregard et les étudiants se rendront dans les collèges.

Destiné en priorité aux élèves scolarisés en éducation prioritaire ou résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville, aux collégiens à partir de la 4e et lycéens de zone rurale et isolée ainsi qu’aux lycéens professionnels et technologiques, ce dispositif est ouvert à tous les élèves volontaires scolarisés dans un établissement encordé. L’Aveyron est parfois perçu comme éloigné de tout, "Les cordées de la réussite devront donc permettre aux collégiens d’aborder le futur sans de fausses représentations" insiste Laurent Borreill, proviseur du lycée agricole de Beauregard.