Contenu

Conseil de bassin viticole Sud-Ouest du 26 octobre 2021

Le Conseil de bassin viticole du « Sud-Ouest », instance de concertation entre les partenaires de la filière, s’est réuni sous la présidence d’Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie et préfet coordonnateur du bassin.
Cette séance a été l’occasion de confirmer l’engagement de l’État dans l’accompagnement de la filière vitivinicole pour faire face, d’une part, à une crise sanitaire sans précédent et, d’autre part, à l’impact des gelées de début avril d’une intensité rare.

L’Etat au soutien des viticulteurs suite aux gelées d’avril

Le conseil de bassin est très largement revenu sur la catastrophe climatique du mois d’avril 2021. En effet, les épisodes de gel de début avril, d’une intensité exceptionnelle, ont freiné les espoirs d’un redressement après la crise sanitaire.
En effet, la récolte 2021 du bassin estimée à 2.2 millions d’hl s’annonce en baisse de l’ordre de 35% par rapport à une année normale.
Le gouvernement a immédiatement pris la mesure de cette évènement climatique sans précédent en annonçant un soutien d’1 milliard d’euros aux filières touchées.
Ainsi, un fonds d’urgence a été débloqué et versé aux exploitations d’Occitanie les plus en difficulté pour un montant de 6,5M€ dès la fin du printemps ; ce montant a ensuite été doublé par les collectivités territoriales.
Dès l’été, les mesures de prise en charge des cotisations sociales et de dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti permettant de soulager la trésorerie des exploitations ont été engagées et sont en cours de mise en œuvre.
De plus, le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) se réunira le 17 novembre prochain afin de reconnaître les situations de calamités des exploitations viticoles et préciser les modalités d’indemnisation à ce titre.

Une mobilisation sans précédent dans le cadre du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique

Le conseil de bassin a dressé un bilan des travaux engagés dans le cadre du Varenne agricole de l’eau et de l’adaptation au changement climatique. Les travaux s’articulent sous 3 thématiques : gestion agricole de crise, résilience de l’agriculture et vision partagée et raisonnée des ressources en eau.
D’ores et déjà, le Président de la République a annoncé le 10 septembre dernier la mise en œuvre au 1er janvier 2023 de la réforme de l’assurance récolte.

Cette réforme est très attendue par les viticulteurs. Ainsi le conseil de bassin a été l’occasion pour les membres professionnels de montrer les limites du dispositif actuel et de faire des propositions concrètes sur les aménagements nécessaires du système.