Accueil

Actualités

La vente par internet de vins est une modalité de commercialisation en forte mutation ces dernières années. Au-delà de la croissance continue du chiffre d’affaires du secteur depuis plus de 10 ans, les acteurs et leurs modes de ventes évoluent, ce qui en fait un circuit mouvant et très dynamique. Dans ce contexte, le CNIV (Comité National des Interprofessions des Vins à appellation d’origine et à indication géographique) et FranceAgriMer ont souhaité obtenir un éclairage précis du mode de commercialisation du vin en ligne, afin d’accompagner au mieux les entreprises de la filière vitivinicole dans leur réflexion stratégique de développement. publié le jeudi 20 février 2020

La présente note analyse l’évolution des achats de boissons alcoolisées par les ménages français pour leur consommation à domicile, entre 2008 et 2017, tous circuits confondus. La consommation à domicile des boissons alcoolisées est appréciée ici via les taux d’acheteurs, les sommes dépensées et les volumes achetés, ainsi que la répartition des volumes et des dépenses de ce segment entre les différentes familles d’alcool.

Les achats de boissons alcoolisées pour la consommation à domicile suivent une tendance à la baisse ininterrompue sur la période de l’étude (2008-2017). Cette baisse s’inscrit dans une tendance à long terme de recul de la consommation d’alcool, identifiée depuis les années 1960 et analysée à partir de sources multiples1. En 2017, d’après le panel Kantar, un ménage français a acheté en moyenne environ 66 L de boissons alcoolisées pour sa consommation à domicile, contre 71 L en 20082. Ce recul résulte essentiellement d’une baisse de la consommation du vin tranquille...

publié le jeudi 20 février 2020

- Veille concurrentielle 2018 -

Analyser le contexte concurrentiel international, comprendre les forces et faiblesses des 13 filières viti-vinicoles mondiales les plus compétitives et anticiper leurs évolutions, tel est l’objet du travail de veille concurrentielle « Facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin », réalisé chaque année par FranceAgriMer, depuis 2000.

publié le jeudi 20 février 2020

Ce panel est cofinancé par FranceAgriMer et le CNIV. Le présent bilan se rapporte uniquement aux ventes de vins effervescents en hypermarchés et supermarchés en 2018. Les évolutions des ventes peuvent aussi être le reflet de la disponibilité des vins de chaque région (récolte forte ou faible).

En 2018, les ventes de vin effervescent en grande distribution ont représenté 169 millions de cols (- 0,6 vs 2017 et + 0,2 % vs 2013/17) et un chiffre d’affaires correspondant de 1,4 milliard d’euros (+ 0,6 % vs 2017 et + 3,8 % vs 2013/17)...

publié le jeudi 20 février 2020

Bilan des ventes de vins tranquilles en grande distribution pour l’année 2018.

En 2018, au sein de la grande distribution, le chiffre d’affaires des produits de grande consommation (PGC) continue à progresser (+ 1,2 %) par rapport à 2017. La situation est, en revanche, plus compliquée en volume, avec - 0,8 % vs 2017, soit une baisse d’un niveau jamais atteint depuis 5 ans. L’univers liquide, vin tranquille compris, progresse juste dans la moyenne des PGC (+ 1,1 % en valeur par rapport à 2017). Au sein du linéaire des boissons alcoolisées, les vins tranquilles conservent leur 1ère place en valeur avec 31,7 % de parts de marché, malgré une perte de 1,6 point sur 8 ans (dont - 0,5 point entre 2017 et 2018).

publié le jeudi 20 février 2020
Régulièrement, le ministère en charge de l’Agriculture actualise la liste des moyens permettant de réduire la dérive de pulvérisation des phytosanitaires. Le dernier bulletin officiel est téléchargeable :