Contenu

@gro-echos septembre 2016 : Offre limitée en Reine Claude Doréee, cours exceptionnels

Prune : Offre limitée en Reine Claude Dorée, cours exceptionnels

La campagne se met en place début juillet avec les variétés précoces Allo et Golden Japan. La demande est peu présente sur le marché français. La Golden Japan s’exporte correctement vers la Belgique et l’Espagne.
Le cycle se poursuit et l’éventail des variétés s’étoffe avec l’arrivée des prunes vertes De vars et D’Oullins. Mais le marché reste très calme d’autant que la semaine de commercialisation est perturbée par le pont du 14 juillet. Les cours arrivent à se maintenir tant bien que mal face à une demande en retrait. La 3ᵉ semaine de juillet marque un ralentissement sur l’écoulement de la Golden Japan encore bien présente chez les opérateurs. Les acheteurs s’intéressent aux prunes vertes en attendant la Reine-Claude Dorée. Le marché n’est pas nerveux, les cours sont stables.
En dernière semaine, les opérateurs commencent à rentrer de la Reine-Claude Dorée pour une commercialisation attendue début août. Le marché cherche le cours qui convient car chacun sait que le produit sera rare pour cette campagne avec des estimations de production annoncées en baisse de l’ordre de 50%.

Le marché bat son plein en ce mois d’août avec la fin des précoces et l’arrivée de la Reine-Claude Dorée et de la Mirabelle, les fleurons de la profession La Golden Japan fait une campagne tout à fait honorable en termes de cours, qui sont parfaitement en phase avec la moyenne quinquennale (quasi identique à l’année précédente).
En Reine-Claude Dorée, l’annonce de la faible production entraîne dès les premières cotations, des prix particulièrement élevés (environ 40% supérieur à ceux de 2015 pour le calibre 35-40mm). Les metteurs en marché ont de grandes difficultés pour l’écouler notamment auprès des centrales d’achats. Malgré tout, les cours demandés par les producteurs se maintiennent tout au long du cycle de commercialisation.
Les volumes de la variété Président, prune essentiellement destinée au marché de l’export, sont importants. Les acheteurs font jouer la carte de la concurrence auprès des nombreux opérateurs qui la détiennent, obtenant ainsi des concessions de prix (cours relativement comparables par rapport à 2015).

Au niveau des autres variétés comme la Président, prune essentiellement destinée au marché de l’export, les volumes de production sont importants et les cours comparables à la campagne 2015. Les acheteurs font jouer la carte de la concurrence auprès des nombreux opérateurs et obtiennent ainsi quelques concessions de prix.

À la rentrée de septembre, l’offre diminue en Reine Claude Dorée, celle-ci laisse progressivement sa place à la Reine Claude Bavay pour laquelle la demande est intéressée en raison de ses prix moins élevés que la Reine Claude Dorée mais qui cependant voit également une variation de ses cours à la hausse d’environ 40 %. Cette variété a bénéficié de la valorisation exceptionnelle de la reine Claude Dorée sans avoir été pénalisée par la baisse des volumes. La campagne va se terminer avec les variétés, Reine-Claude Bavay, Président et TC Sun. Le climat des affaires sur le marché reste bien équilibré.