Contenu

@gro-echos décembre 2018 : La consommation de viande bovine et les évolutions nécessaires pour s’adapter à la demande

Une progression de la consommation de viande en 2018
En France la consommation globale de viande bovine, progresse de 2,4% sur les 8 premiers mois de l’année, tirée par la restauration hors domicile (RHD). Cette évolution* apparaît liée à un changement des modes de consommation (viande élaborée, en première ligne à travers la RHD, via les burgers principalement, et de la consommation de plats préparés contenant du bœuf.

Des évolutions nécessaires pour s’adapter à la demande des marchés
Dans un contexte de baisse tendancielle des volumes consommés, le marché français de la viande bovine tend à passer d’un « flux poussé par l’offre à un flux tiré par la demande ». Il est donc nécessaire d’adapter au mieux la production aux attentes des distributeurs et des consommateurs. La progression de la consommation de viande sous forme de haché dans tous les circuits est un exemple patent de cette évolution.
Afin de disposer d’une analyse sur les systèmes d’élevages bovins français, spécialisés viande, FranceAgriMer a commandé une étude à l’Institut de l’élevage. Cette étude vise plus particulièrement à déterminer :
- les types d’animaux susceptibles d’être les plus à même de répondre à la demande de clients français.

- les systèmes d’élevage qui semblent les plus adaptés sur le plan économique, prenant en compte la valorisation des animaux du cheptel allaitant

En savoir + sur l’étude de FranceAgriMer Les élevage de bovins viande : s’adapter à la demande des marchés

http://www.franceagrimer.fr/fam/fil...

* divergence d’évolution entre les données du panel consommateurs que fournit Kantar à FranceAgriMer et la consommation par bilan en 2018, sachant que les données du panel ne prennent pas en compte : la RHD, les plats préparés contenant du bœuf.