Contenu

@gro-échos mars-2016 : Nouvelles mesures en faveur de l’élevage : le plan de soutien complémentaire du 26 janvier 2015

Le plan adopté par le gouvernement le 26 janvier dernier comprend quatre volets :
- L’indemnisation des victimes de la grippe aviaire, pour compenser les pertes de revenus engendrées par la mise en œuvre du plan d’assainissement et passer le cap du vide sanitaire indispensable à une reprise de la production dans des conditions durables.
- L’indemnisation des exploitants dont les animaux ont été bloqués par la FCO, et les commerçants impactés par les restrictions de mouvement d’animaux.
- Indemnisation des éleveurs touchés par la sécheresse : 22 départements ont été reconnus en totalité ou partiellement en situation de calamité agricole dont 3 pour la région LRMP : Aveyron, Hérault (sous réserve des résultats de l’étude Géosys à la parcelle) et Lozère.

- Le Plan de soutien à l’élevage (PSE) 125 millions pour le renforcer
Compte tenu de la persistance de la crise, le plan de soutien à l’élevage du 3 septembre reçoit des fonds complémentaires à hauteur de 125 millions d’euros pour renforcer les mesures conjoncturelles de soutien : 50 M€ pour le fonds d’allégement des charges (FAC), 50M€ de prises en charge des cotisations MSA ; 25 M€ pour prolonger le dispositif de report d’échéances des emprunts (année blanche) et l’étendre aux céréaliers en zones intermédiaires, aux producteurs de légumes en difficultés et éleveurs de palmipèdes gras).
Des avances de trésorerie seront mises en place en avril 2016 dans l’attente des versements de mesures agro-environnementales (MAEC), d’aide au bio, les aides couplées végétales et l’aide à l’assurance récolte.