Contenu

Viticulture

Marché vrac des vins de la région Occitanie / Données actualisées
Volumes et prix moyens constatés sur les contrats d’achat de vin présentés au visa de FranceAgriMer et des organisations interprofessionnelles concernées. Les chiffres portent sur les transactions « vrac » des vins produits en Occitanie pour les catégories de vins sans indication géographique (sans IG) et à indication géographique protégée (à IGP).
 
Conjoncture viticole au 1er février 2019
Le marché s’active maintenant sur les vins rouges, pour retrouver des volumes commercialisés comparables à ceux de l’an dernier. Ainsi fin janvier, le total des affaires enregistrées en Occitanie sur l’ensemble des vins sans IG et IGP toutes couleurs est de 5 243 000 hl soit à peine 1,2 % de moins que lors de la campagne antérieure à même période. Le retard de commercialisation qui existe toujours sur les vins sans IG et les IGP rouges est compensé par les nombreuses transactions sur les vins IGP rosés.
 
Prévisions de vendange pour le bassin viticole Sud-Ouest – octobre 2018
Très belles conditions pour les vendanges 2018. L’estimation du volume de récolte au mois d’octobre 2018 s’établit à 2,6 millions d’hectolitres.
 
Prévisions de vendange pour le bassin viticole Languedoc-Roussillon – octobre 2018
Millésime prometteur et bilan des vendanges positif pour une majorité des producteurs. Alors que les vendanges sont désormais terminées dans l’ensemble du bassin, le bilan est satisfaisant avec des situations toutefois très contrastées pour les volumes récoltés. Le volume estimé de récolte est de 12,6 millions d’hectolitres, niveau supérieur à la moyenne des 5 derniers millésimes.
 
Conjoncture viticole au 1er novembre 2018
Les volumes enregistrés en ce début de campagne sont largement inférieurs à ceux de la campagne précédente compte tenu de la faiblesse des volumes en stock à commercialiser ainsi que d’une récolte 2018 plus tardive.
Le total des affaires enregistrées en Occitanie, fin octobre, sur l’ensemble des vins sans IG et IGP toutes couleurs est de 616 000 hl soit 33 % de moins que lors de la campagne antérieure à même période. Ce retard se retrouve sur les deux bassins viticoles Languedoc-Roussillon et Sud-Ouest. Il concerne principalement les vins sans IG. On note toutefois une tendance inverse pour la commercialisation des vins rosés IGP, dont la production 2018 est très attendue par les metteurs en marché.
Les premières tendances sur les cours indiquent une continuité au regard des prix moyens de la récolte 2017. On observe un démarrage de campagne plus rapide sur le département du Gard, où la proximité avec la région Provence favorise les transactions en vins rosés, avec ou sans IG, à des prix en progression.
Les tendances baissières observées en Espagne et en Italie maintiennent un climat d’incertitude sur l’évolution des prix et en particulier pour les vins des segments de base.
 
Communiqué de presse : prévisions de vendange pour le bassin viticole Languedoc-Roussillon – septembre 2018
Les conditions climatiques très favorables depuis le début des vendanges et l’absence de stress hydrique dans les secteurs à bon potentiel productif permettent d’estimer le volume de récolte à 12,3 millions d’hectolitres.
 
Communiqué de presse : prévisions de vendanges pour le bassin viticole Sud-Ouest (région Occitanie) - septembre 2018
Le millésime 2018 est annoncé comme très qualitatif en raison des conditions météorologiques de l’été ; l’estimation du volume de récolte, au mois de septembre 2018, s’établit à 2,5 millions d’hectolitres, année moyenne comparable au millésime 2015.
 
Situation du marché des vins en vrac au 1er mai 2019
Durant le mois d’avril 2019, le marché est resté très calme. Fin avril, le total des affaires enregistrées en Occitanie sur l’ensemble des vins sans IG et IGP toutes couleurs est de 7 624 000 hl, soit 1 % de moins que lors de la campagne précédente à même période (- 71 000 hl). Le retard de commercialisation qui existe toujours sur les vins sans IG et les IGP rouges est en grande partie compensé par l’importance des transactions sur les vins IGP rosés qui marquent une hausse de plus de 500 000 hl par rapport à fin avril 2018. La tendance sur les cours reste stable depuis le début de campagne et confirme des niveaux de prix moyens globalement équivalents à ceux de la campagne précédente. A noter que le marché des vins biologiques qui représente près de 3 % du marché total se caractérise par une forte demande avec des disponibilités en baisse et une forte hausse des prix (16 à 20 %) sur l’an dernier. Ainsi 182 000 hl (+2 %) de vins IGP Bio ont été commercialisés à un prix moyens de 171 €/hl (+16 %). L’inquiétude se porte toujours d’une part sur le marché des AOP rouges qui fait état d’un retard important de commercialisation en rapport avec les difficultés du marché des AOP Bordeaux, et d’autre part sur le marché des vins sans IG sans cépage, en entrée de gamme qui doit faire face aux prix des vins espagnols qui reste à un niveau très bas.
 
@gro-echos de décembre 2017 : Une récolte en baisse dans les principaux bassins mais un marché du vin actif
Une récolte en baisse dans les principaux bassins viticoles français La récolte viticole 2017 en Occitanie est en baisse, quelque soit le bassin de production. Dans le Languedoc-Roussillon, cette récolte historiquement faible, est estimée à 10,3 millions d’hectolitres (Mhl) en recul de 17% par rapport à l’an dernier. Les fortes gelées dans certains secteurs, la grêle et l’important déficit hydrique ont eu un impact fort sur le grossissement des baies et le volume final. Les vendanges très précoces, se (...)
 
Vendanges 2018 : millésime prometteur et très belles conditions pour les vendanges 2018_mise à jour le 1er novembre 2018
Les conditions au vignoble Languedoc Roussillon, sont contrastées mais assez favorables avec des vendanges qui inspirent, l’optimisme dans les secteurs qui ont échappé à la grêle et aux dégâts de mildiou sur grappes. Les dernières estimations du volume au 1er novembre s’établit à 12,6 Mhl.
Dans le bassin Sud Ouest, le potentiel de récolte serait celui d’une année moyenne. L’estimation du volume de récolte s’établit à 2,6 Mhl.
Le volume régional total atteint 15,2 millions d’hectolitres, niveau supérieur à la moyenne des 5 dernières années.
 
@gro-echos décembre 2016 : Evaluation de la production et de la consommation mondiale de vin
L’organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), publie les éléments les plus significatifs de la situation mondiale du marché des vins : une production mondiale et européenne en baisse, un écart faible entre la production et la consommation. La production mondiale de vin (hors jus et moûts) de 2016 devrait être proche de 260,5 millions d’hectolitres (Mhl). Cette production 2016 est une des plus faibles depuis 20 ans, mais avec des situations très contrastées, conséquences d’événements (...)
 
Historique de l’année
Descriptif rapide- Historique de l’année