Contenu

Viticulture

Données en lignes_Export vins
Les données régionales d’exportation de vins AOP et IGP, pour le bassin Languedoc-Roussillon sont présentées sous forme d’un classeur excel téléchargeable. Il regroupe les volumes, prix, et chiffre d’affaires par couleur et type de vins. Chaque tableau de données est accompagné d’un graphique simple qui permet une lecture rapide de leur évolution.
 
Vendanges 2017 : Une récolte de qualité mais historiquement faible
Dans le bassin du Languedoc-Roussillon, les vendanges sont bien engagées voire finies. Dans un contexte d’aléas climatiques la prévision de vendanges au 21 août 2017 est estimée à 11,4 millions d’hectolitres en recul sensible par rapport à 2016.
Dans le bassin Sud-Ouest, les vendanges sont en cours. La prévision de vendanges, au 21 août, s’établit à 2,39 millions d’hectolitres.
 
Exportations de vins produits en Languedoc-Roussillon - bilan 2015 : moins de volumes, mais mieux valorisés
En 2015, 2,8 millions d’hectolitres de vins IGP et 606 milliers d’hectolitres de vins AOP produits en Languedoc-Roussillon ont été exportés. Cela représente un montant de 836 millions d’euros dont 626 pour les exportations de vins IGP. Par rapport à 2014, les quantités de vins IGP exportées sont en baisse, celles de vins AOP sont quasi stables. En revanche, la meilleure valorisation des vins se poursuit. Cette publication fait mention notamment du poids des vins produits en Languedoc-­Roussillon dans les exportations de vins français.
 
@gro-echos décembre 2016 : Evaluation de la production et de la consommation mondiale de vin
L’organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), publie les éléments les plus significatifs de la situation mondiale du marché des vins : une production mondiale et européenne en baisse, un écart faible entre la production et la consommation. La production mondiale de vin (hors jus et moûts) de 2016 devrait être proche de 260,5 millions d’hectolitres (Mhl). Cette production 2016 est une des plus faibles depuis 20 ans, mais avec des situations très contrastées, conséquences d’événements (...)
 
Situation du marché des vins en vrac au 1er octobre 2017
Dans le bassin Languedoc-Roussillon, alors que les vendanges sont terminées dans la majorité des vignobles, le bilan quantitatif est estimé à 10,35 Mhl (-16 % par rapport à 2016), soit un niveau historiquement bas et nettement inférieur à ce qui était attendu avant le début de récolte.
Dans le bassin Sud-Ouest, les vendanges sont terminées ou touchent à leur fin dans la majorité des vignobles. À 2,23 Mhl le bilan quantitatif ressort à un faible niveau pour 2017, en recul de 22 % par rapport à 2016 pour la partie Occitanie du bassin sud-ouest. Par contre pour les deux bassins la qualité du millésime devrait être au rendez-vous.
L’activité du marché du vin de ces deux mois de campagne est beaucoup plus forte que celle des années précédentes. Elle est liée à l’existence de gros volumes en stock disponibles à la vente et de l’annonce d’une récolte régionale et nationale historiquement faible. En fin de campagne précédente les cours étaient orientés à la baisse et les transactions de ces deux derniers mois ont été conclues sur ces niveaux de prix bas, dans un contexte de besoin de trésorerie des producteurs et de place à libérer pour la nouvelle récolte
 
Marché vrac des vins de la région Occitanie / Données actualisées
Volumes et prix moyens constatés sur les contrats d’achat de vin présentés au visa de FranceAgriMer et des organisations interprofessionnelles concernées. Les chiffres portent sur les transactions « vrac » des vins produits en Occitanie pour les catégories de vins sans indication géographique (sans IG) et à indication géographique protégée (à IGP).
 
Conjoncture mensuelle viticole
Chaque mois, les prévisions de récoltes, les exportations de vin et la situation du marché des vins en vrac
 
Historique de l’année
Descriptif rapide- Historique de l’année