Contenu

Viticulture

Marché vrac des vins de la région Occitanie / Données actualisées
 Volumes et prix moyens constatés sur les contrats d’achat de vin présentés au visa de FranceAgriMer et des organisations interprofessionnelles concernées. Les chiffres portent sur les transactions « vrac » des vins produits en Occitanie pour les catégories de vins sans indication géographique (sans IG) et à indication géographique protégée (à IGP).
 
Situation du marché des vins en vrac au 1er août 2018
Fin juillet 2018, le bilan de la campagne 2017-2018 du marché des vins vrac en Occitanie est le suivant : Avec une récolte 2017 historiquement faible (10,4 Mhl), et malgré des stocks en progression (7,7 Mhl) les disponibilités de début de campagne sont de 18,1 Mhl en retrait de 8 % sur la campagne antérieure. L’écoulement des stocks de vins vieux influencent fortement le marché de la première partie de campagne, marquée par une activité très supérieure à celle de la campagne précédente, en particulier sur les transactions des vins sans IG. A fin juillet 2018, le total des affaires enregistrées en Occitanie sur l’ensemble des vins SIG et IGP toutes couleurs est de 8,27 Mhl soit 0,5 Mhl de plus que l’an dernier (+6,2 %). Cette progression est particulièrement notable sur le marché des vins sans IG toutes couleurs du bassin Languedoc-Roussillon (+38,7 %). Comparativement à la campagne 2016/17, les cours moyens sont en progression sur tous les segments de marché à l’exception des IGP blancs dont le prix moyen pondéré est en retrait de -1,2 %. Compte-tenu de la faiblesse des disponibilités, les cours se sont maintenus à un bon niveau sans toutefois bondir.
Cette progression modérée des cours est la conséquence des volumes importants de vins vieux en stocks qui ont été commercialisés à des prix inférieurs en début de campagne, ainsi qu’à des accords de prix sur des contrats pluriannuels passés entre quelques acheteurs et caves coopératives.En revanche la forte hausse observée sur le marché des vins espagnols et italiens a eu pour effet de maintenir un courant d’affaires important en vins sans IG (d’origine France) avec des prix en progression sur l’an dernier. Il faut noter enfin le raffermissement du prix moyen des vins rosés à la fois en vins sans IG (+4,2 %) et en IGP (+6,8 %).
 
@gro-echos de décembre 2017 : Une récolte en baisse dans les principaux bassins mais un marché du vin actif
Une récolte en baisse dans les principaux bassins viticoles français La récolte viticole 2017 en Occitanie est en baisse, quelque soit le bassin de production. Dans le Languedoc-Roussillon, cette récolte historiquement faible, est estimée à 10,3 millions d’hectolitres (Mhl) en recul de 17% par rapport à l’an dernier. Les fortes gelées dans certains secteurs, la grêle et l’important déficit hydrique ont eu un impact fort sur le grossissement des baies et le volume final. Les vendanges très précoces, se (...)
 
Vendanges 2018 : une situation très hétérogène selon l’état sanitaire_mise à jour le 1er septembre 2018
Les conditions au vignoble Languedoc Roussillon, sont à ce stade très contrastées mais assez favorables avec de bonnes perspectives de récolte dans les secteurs qui ont échappé à la grêle et aux dégâts de mildiou sur grappes. L’estimation du volume de récolte s’établit actuellement à 12 Mhl, en dessous du niveau moyen des 5 dernières récoltes.
Dans le bassin Sud Ouest, le potentiel de récolte serait celui d’une année moyenne. sauf accident climatique, la vendange s’annonce tout de même prometteuse dans certains secteurs. L’estimation du volume de récolte s’établit à 2,5 Mhl, année moyenne proche du millésime 2015.
 
@gro-echos décembre 2016 : Evaluation de la production et de la consommation mondiale de vin
L’organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), publie les éléments les plus significatifs de la situation mondiale du marché des vins : une production mondiale et européenne en baisse, un écart faible entre la production et la consommation. La production mondiale de vin (hors jus et moûts) de 2016 devrait être proche de 260,5 millions d’hectolitres (Mhl). Cette production 2016 est une des plus faibles depuis 20 ans, mais avec des situations très contrastées, conséquences d’événements (...)
 
Historique de l’année
Descriptif rapide- Historique de l’année