Contenu

Vendanges 2018 : millésime prometteur et très belles conditions pour les vendanges 2018_mise à jour le 1er novembre 2018

Mise à jour : 1er novembre 2018
Alors que les vendanges sont désormais terminées dans l’ensemble de la région, le bilan est satisfaisant avec des situations toutefois très contrastées pour les volumes récoltés.
Si la qualité organoleptique et sanitaire de la vendange inspirent l’optimisme, les volumes récoltés sont extrêmement variables. Dans les secteurs à bonne alimentation hydrique qui ont échappé à la grêle et aux dégâts de mildiou, la production est généreuse et souvent supérieure aux attentes. Par contre, dans les secteurs grêlés, dans les vignobles de coteaux ayant souffert de la sécheresse en fin d’été ainsi que dans les parcelles où le mildiou n’a pas pu être bien contrôlé, les volumes récoltés sont faibles à très faibles, certaines parcelles ravagées par le mildiou n’ayant pas été vendangées.
Dans la majorité des situations, l’absence de stress hydrique a favorisé un grossissement régulier des baies et une bonne maturité combinée à un état sanitaire très satisfaisant. Il en résulte des vins majoritairement bien équilibrés, fruités et très prometteurs en termes qualitatifs que se ce soit en blanc, rosé ou rouge.
Le volume estimé de récolte est de 12,6 millions d’hectolitres pour le bassin Languedoc-Roussillon et de 2,6 millions d’hectolitres pour le bassin Sud-Ouest de la région soit un volume régional total à 15,2 millions d’hectolitres, niveau supérieur à la moyenne des 5 dernières années.

Mise à jour : 1er octobre 2018
En viticulture, après une année 2016 déjà inférieure à la moyenne et une année 2017 historiquement basse, la vendange 2018 s’annonce meilleure. Les dernières estimations s’élèvent à 12,3 millions d’hectolitres pour le bassin Languedoc-­Roussillon (en dessous malgré tout du niveau moyen des récoltes 2013 à 2015), et de 2,5 millions d’hl pour le bassin Sud-­Ouest (2,4 en moyenne quinquennale). Qualité exceptionnelle, volumes hétérogènes mais globalement bons.
Les fortes chaleurs pendant la véraison et une recharge hydrique des sols satisfaisantes après les importantes précipitations hivernales et printanières ont offert les conditions climatiques favorables.
Volumes et qualité s’annoncent donc au rendez­-vous à l’exception des zones touchées par la grêle ou le mildiou où les volumes sont absents.

Mise à jour : 1er septembre 2018
_ Dans le bassin viticole Languedoc Roussillon, la maturité des raisins progresse globalement à un bon rythme après une période de fortes chaleurs durant la véraison, le démarrage significatif des vendanges sur les cépages et secteurs précoces est intervenu autour du 20 août.
communiqué de presse des prévisions de vendanges 2018 du bassin Languedoc-Roussillon au 1er septembre (format pdf - 198.4 ko - 12/09/2018)
Dans le bassin Sud Ouest, la pression des maladies est très forte, notamment le mildiou, avec des situations sanitaires très hétérogènes selon les terroirs et les cépages. La progression du mildiou s’est toutefois fortement ralentie à la faveur du temps sec de ces dernières semaines. A l’approche de la récolte, tout risque de dégradation importante semble à présent limité.
communiqué de presse des prévisions de vendanges 2018 du bassin Sud-Ouest au 1er septembre (format pdf - 188.9 ko - 12/09/2018)

Mise à jour : 10 novembre 2017
_ Dans le bassin viticole Languedoc Roussillon, la baisse importante de production se confirme. Le vignoble a souffert, du débourrement aux vendanges, d’une succession d’évènements climatiques atypiques et extrêmes, qui expliquent la baisse de la production : gelées à plusieurs reprises fin avril, grêle et enfin les températures très élevées avec de rares précipitations ont provoqué
un déficit hydrique marqué au moment du grossissement des baies.
communiqué de presse des prévisions de vendanges 2017du basin Sud-Ouest au 10 novembre (format pdf - 124.4 ko - 17/11/2017)
Dans le bassin Sud Ouest, les rendements sont estimés inférieurs à 2016, année de récolte importante, dans un contexte d’aléas climatiques multiples (gel, grêle, sécheresse) et de situations géographiques très hétérogènes.
communiqué de presse des prévisions de vendanges 2017du basin Sud-Ouest au 10 novembre (format pdf - 324.2 ko - 17/11/2017)

Mise à jour : 1er octobre 2017
Dans le bassin viticole Languedoc Roussillon, la baisse importante de production se confirme suite aux situations de stress hydrique d’août et septembre. Sous l’effet conjugué de températures très élevées et de vents forts, avec des précipitations rares et localisées, le vignoble a souffert d’un déficit hydrique marqué durant la maturation, ce qui a eu un impact très fort sur le grossissement des baies. La faible récolte est également imputable, pour partie, aux gelées très sévères survenues à plusieurs reprises fin avril, avec des surfaces très étendues de vignobles touchés, en particulier dans l’Aude et l’Hérault. L’intensité des dégâts est variable suivant les secteurs.
Dans le bassin Sud Ouest, les vendanges sont terminées ou touchent à leur fin. Le bilan quantitatif ressort à un faible niveau pour 2017. Les épisodes de gel printanier ont touché la plupart des vignobles du bassin sud-ouest et plus particulièrement ceux de l’Aveyron et du Lot. Des épisodes de grêle courant août et début septembre ont touché certaines parcelles de la Haute-Garonne, du Tarn et du Gers.
communiqué de presse des prévisions de vendanges 2017 du bassin Languedoc-Roussillon au 6 octobre (format pdf - 124.7 ko - 19/10/2017)
communiqué de presse des prévisions de vendanges 2017 du bassin Sud-Ouest au 6 octobre (format pdf - 140.7 ko - 19/10/2017)

Mise à jour : 1er septembre 2017
Les vendanges sont désormais bien engagées voire finies dans tous les départements du bassin viticole Languedoc Roussillon. Les vignes des départements du Gard et de l’Hérault ont été affectées par un déficit hydrique qui a pénalisé le développement des baies et impacté le volume des vendanges. Par ailleurs, la grêle a causé en début d’été des dégâts localement marqués dans l’Aude et dans les Pyrénées Orientales.
Dans le bassin Sud Ouest, les pluies de l’été ont permis à la vigne d’éviter le stress hydrique. Toutefois, un épisode de gel a sévi en avril de manière hétérogène sur l’ensemble du bassin a particulièrement touché le vignoble du Lot. La qualité devrait être au rendez-vous et les rendements équivalents ou légèrement supérieurs à la moyenne des
dernières années, hormis pour le département du Lot touché par le gel avec des pertes de production très importantes.
communiqué de presse des prévisions de vendanges 2017du bassin Languedoc Roussillon au 1er septembre (format pdf - 331.6 ko - 12/09/2017)
communiqué de presse des prévisions de vendanges 2017du basin Sud-Ouest au 1er septembre (format pdf - 339.8 ko - 12/09/2017)