Contenu

Un fruit pour la récré : le dispositif évolue et s’étend aux produits laitiers

A la rentrée 2017, le programme "Un fruit pour la Récré" s’étend aux produits laitiers. Le ministère en charge de l’agriculture a publié les différentes règles que les bénéficiaires doivent respecter pour s’insérer dans le dispositif.

Le dispositif consiste à distribuer gratuitement aux élèves des établissements scolaires (de la maternelle au lycée) des fruits et légumes et/ou du lait et produits laitiers au moins 6 fois par trimestre.
La distribution de produits doit être obligatoirement accompagnée une fois par trimestre d’une animation pédagogique (intervention en classe, atelier de cuisine, dégustation, éducation sensorielle ou encore visite de ferme ou d’entreprise agroalimentaire) pour tous les élèves bénéficiant des distributions.

Il s’agit ainsi de promouvoir des habitudes plus saines, de diversifier les habitudes alimentaires des enfants et d’améliorer la connaissance des filières et des produits agricoles.

Les évolutions majeures par rapport au précédent dispositif "Un fruit pour la récré" portent sur :

- L’extension de l’agrément aux produits laitiers avec tout de même une mise en oeuvre et des demandes de paiement distinctes pour chacun des deux volets "Fruits et légumes" et "Lait et produits laitiers".
L’agrément est obtenu pour l’ensemble des deux volets mais le gestionnaire choisit à chaque trimestre s’il souhaite mettre en oeuvre le volet "Fruits et légumes", le volet "Lait et produits laitiers", les deux ou aucun. Ainsi, s’il choisit de mettre en oeuvre les deux volets, il devra distribuer d’une part au moins 6 fois par trimestre des fruits et légumes, et d’autre part 6 fois par trimestre du lait et/ou produits laitiers. Il devra en outre mettre en place deux animations pédagogiques, une pour le volet "Fruits et légumes" et une autre pour le volet "Lait et produits laitiers".
Pour les gestionnaires ayant déjà obtenu un agrément "Un fruit pour la récré" avant la rentrée scolaire 2017, celui-ci est automatiquement étendu aux produits laitiers.

- Le financement de l’Union européenne pour les produits distribués et l’organisation des animations pédagogiques passe de 76% à 100%, toujours sur la base de montants forfaitaires variant selon la nature du produit distribué et le type d’animation pédagogique mise en place. Ces montants forfaitaires évoluent d’un trimestre à l’autre et sont disponibles sur le site de FranceAgriMer :
- Forfaits pour le programme "Lait et produits laitiers à l’école
- Forfaits pour le programme "Fruits et légumes à l’école

- La distribution est possible durant les périodes scolaires sur le temps de midi à condition que le produit éligible distribué dans le cadre du programme soit issu de l’agriculture biologique ou bénéficie d’un autre signe d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO). Ce produit doit être identifiable sur le menu et sa distribution réservée aux élèves bénéficiaires du programme (donc inscrits sur l’agrément).
Pour chaque période et chaque volet (fruits et légumes / lait et produits laitiers), le lieu et les moments de distribution doivent donc être choisis entre 2 options : en dehors des repas ou pendant le déjeuner du midi.
Pour les distributions sur le temps des repas, les montants forfaitaires sont minorés par le coût d’un produit standard.

L’ensemble des évolutions de ce dispositif est détaillé dans la décision de la Directrice Générale de FranceAgriMer et prochainement dans le guide de l’utilisateur qui sera mis à jour par la DRAAF Occitanie.

Pour inscrire un ou plusieurs établissements scolaires au dispositif, rendez-vous sur le site internet de franceAgriMer.