Contenu

Stratégie de la filière vitivinicole nationale face au changement climatique

Des travaux de prospective réalisés dans le cadre du métaprogramme LACCAVE de l’INRA en 2012-2016, et une démarche de « science participative » qui a associé une grande quantité d’acteurs (environ 600 personnes) représentant la diversité de la filière lors de 7 réunions régionales en 2017-2019, ont nourri les travaux du Groupe de travail FranceAgriMer-INAO créé en janvier 2017 pour aboutir à un projet de stratégie nationale en mai 2019.

En effet, la filière viticole a souhaité fin 2016 valoriser les travaux scientifiques mis en place depuis plusieurs années et en faciliter l’appropriation afin de permettre d’anticiper les conséquences du changement climatique. Elle veut ainsi devenir un acteur de son avenir en travaillant à l’élaboration d’une stratégie nationale, incluant des adaptations spécifiques aux différentes régions.

En 2016, dans le cadre du programme LACCAVE.1, des collaborateurs INRA, Montpellier SupAgro, FranceAgriMer et INAO ont proposé 4 scénarios possibles pour l’adaptation de la filière au changement climatique à horizon 2050 : conservateur, innovant, nomade et libéral.
Ces 4 scénarios ont été proposés à 600 acteurs de la filière lors de 7 forums prospectifs réalisés en région. Ils se sont exprimés sur les stratégies proposées et les attitudes à adopter : ils se
positionnent en faveur d’un scénario conservateur avec de l’innovation.

La stratégie nationale s’articule autour de 8 domaines :
1 - Approfondir la connaissance des zones viticoles
2 - Agir sur les conditions de production
3 - Favoriser un matériel végétal adapté
4 - Agir sur les pratiques œnologiques
5 - S’adapter aux évolutions des marchés
6 - Recherche & développement transfert
7 - Contribuer à l’atténuation du changement climatique
8 - Communiquer, former