Contenu

Publication FAM (octobre 2019) : Quels impacts de l’essor de la production de lait biologique sur l’aval de la filière ?

La hausse de la collecte de lait biologique au cours des dernières années a entraîné des changements dans le paysage industriel français. Collecteurs et transformateurs ont en effet dû s’adapter pour pouvoir transformer les volumes supplémentaires (+ 53 % entre 2015 et 2018).

Cette étude, basée sur les données de l’Enquête mensuelle laitière SSP-FranceAgriMer, met en évidence une augmentation du nombre de sites collectant du lait biologique mais également du nombre de sites (ou d’ateliers sur des sites préexistants) fabriquant des produits laitiers biologiques de vache, de chèvre et de brebis. Les développements les plus notables concernent les fabrications de fromages (fromages frais et autres fromages), de desserts lactés frais et de beurre. Un accroissement global de la production moyenne des sites industriels a pu être observé, en particulier des sites les plus conséquents : les sites sont plus nombreux, mais également de plus grande « taille ». En conséquence, l’activité de transformation s’est parfois concentrée, comme pour les fabrications de crème ou celle des fromages hors frais.

Ces évolutions devraient se poursuivre, puisque la collecte continue sa progression en 2019, avec le défi pour la filière de maintenir un équilibre entre l’offre et la demande.