Contenu

Précédents numéros de conjoncture mensuelle

Note de conjoncture mensuelle au 1er septembre 2018
Le mois d’août se caractérise par une chaleur persistante et des températures élevées supérieures aux normales de saison (+ 1,8°C). Les précipitations sont globalement déficitaires mais avec de forts contrastes : + 64 % pour le Sud-Est et - 61 % pour le Sud-Ouest. Ces conditions, associées aux aléas climatiques du printemps sont préjudiciables aux productions des cultures d’été et à la production viticole notamment. Par contre les températures caniculaires dopent la consommation des fruits et légumes d’été (pêches, nectarines, melons). En ce qui concerne les filières animales, le marché de la viande se maintient. A contrario, les cours du porc toujours anormalement bas, inquiètent la filière.
 
Conjoncture mensuelle au 1er juillet 2018
Le mois de juin se caractérise par des températures élevées, supérieures aux normales saisonnières de 1,6 °C pour la zone sud-ouest et 1,2 °C pour la zone sud-est. La pluviométrie enregistrée est exédentaire de 20 % dans les deux zones. Les précipitations abondantes ont perturbé pour le deuxième mois consécutif les semis des cultures d’été, dégradé la qualité des fruits de saison (cerises, abricots, pêches) et affecté les volumes récoltés. L’impact sur l’état sanitaire du vignoble est parfois important.
 
Conjoncture mensuelle Occitanie au 1er août 2018
Le mois de juillet se caractérise par des températures élevées supérieures aux normales saisonnières d’environ 2°C. Le sud de la France a bénéficié de précipitations proches de la normale saisonnière, perturbant l’avancement des moissons. Ces conditions chaudes ont dopé la consommation des fruits d’été.
 
Conjoncture mensuelle Occitanie au 1er juin 2018
Le mois de mai se caractérise par des précipitations abondantes et des températures proches des valeurs de saison. Ces précipitations et le climat frais entraînent des retards, dans les semis de printemps comme dans la récolte des fruits. Ces conditions sont également défavorables à la consommation des fruits et légumes de saison. Les blés français retrouvent un regain de compétitivité à l’export et une légère hausse des prix.
 
Conjoncture mensuelle au 1er mai 2018
Le mois d’avril se caractérise par des températures supérieures aux normales saisonnières, particulièrement en fin de mois. Cette fenêtre a permis de réaliser les travaux culturaux retardés par l’abondante pluviométrie du mois de mars. Les productions de fruits à noyaux ont bénéficié des conditions très favorables au moment de la floraison.
 
Numéros de conjoncture mensuelle des années précédentes
Chaque mois la note de conjoncture permet de suivre et d’expliquer les évolutions de production et de prix dans les différentes filières agricoles dans la région Occitanie.