Contenu

Pratiques d’élevage des bovins en 2015 en Occitanie

Vignette 1ere page Avec 1,4 million de bovin, l’Occitanie occupe la 8ème place au palmarès national. Les effectifs sont concentrés dans les départements montagneux de la région : Aveyron, Tarn et Lozère. L’enquête "Pratiques d’élevage 2015" permet de décrire les conditions d’hébergement, ainsi que les pratiques en matière d’alimentation, de soins. Les questions de main d’œuvre y sont également abordées.

Sommaire
- Occitanie : 4ème région française pour son cheptel de vaches nourrices
- Des troupeaux plus petits en Occitanie
- Plus de personnes mobilisées en spécialisation laitière qu’en allaitante
- Période de pâture plus courte pour les vaches allaitantes de la région
- ¼ des ateliers bovins régionaux sous signe de qualité
- Des bâtiments d’élevage plus anciens et moins rénovés
- Des fosses davantage bétonnées et couvertes en Occitanie
- Des fumières plus petites, moins couvertes et moins murées
- 7 exploitants sur 10 ont des pratiques visant à réduire les produits vétérinaires

Télécharger la publication (format PDF - 145 ko) "Premiers résultats" Pratiques d’élevage des bovins en 2015
Accéder à l’infographie (format PDF - 632 ko) "Infographie" Pratiques d’élevage des bovins en 2015

Pour aller plus loin…
Résultats nationaux de l’enquête sur les pratiques d’élevage en 2015 sur le secteur de l’élevage bovin
Enquête bâtiment d’élevage 2008
Présentation de l’enquête

------------------------------------------------------------------------------------

Occitanie : 4ème région française pour son cheptel de vaches nourrices

- 8ème place au palmarès national avec 1,4 million de bovins.
- Effectifs concentrés essentiellement dans les départements montagneux de la région : Aveyron (34 %), Tarn (11 %) et Lozère (11 %).
- L’élevage bovin occitan est orienté vers de l’élevage allaitant : les vaches nourrices représentent 36 % des bovins et 78 % des vaches élevées dans la région.

Effectifs de vaches allaitantes et laitières dans la région

Occitanie % région/France métropolitaine
Ensemble espèce bovine 1 446 730 8 %
dont vaches laitières 145 095 4 %
dont vaches nourrices 519 481 12 %


Source : Agreste - Statistique agricole annuelle 2015, version définitive

Retour au sommaire

Des troupeaux plus petits en Occitanie

- Dans les ateliers allaitants spécialisés, le troupeau moyen est de 46 vaches nourrices contre 56 en France métropolitaine. Dans les ateliers laitiers, le cheptel moyen est de 57 vaches laitières contre 65.
- Les ateliers spécialisés en élevage de vaches allaitantes sont majoritairement dans des exploitations individuelles (68 % dans la région, contre 62 % en France métropolitaine). À l’inverse, les ateliers spécialisés laitiers sont davantage dans des exploitations sous forme sociétaire (7 sur 10 au niveau régional et national).

Plus d’1 atelier régional bovin sur 2 est spécialisé en élevage de vaches allaitantes de moins de 50 têtes

Plus d'1 atelier régional bovin sur 2 est spécialisé en élevage de vaches allaitantes de moins de 50 têtes

Source : Agreste - Enquête sur les pratiques d’élevage 2015
* La spécialisation allaitante est déterminée par le fait qu’il n’y ait aucune vache laitière dans l’atelier. Les autres ateliers sont mixtes, orientés vers l’engraissement ou l’élevage de veaux de boucherie.

Retour au sommaire

Plus de personnes mobilisées en spécialisation laitière qu’en allaitante

Spécialisation de l’atelier régional * Allaitante Laitière
Répartition des ateliers bovins 81 % 12 %
Nombre de personnes travaillant en moyenne quotidiennement pour l’atelier 1,4 2
Proportion d’ateliers dont le responsable déclare s’être absenté plus de 2 jours consécutifs en 2015 41 % 63 %
Durée moyenne de cette absence (en jours) 10,5 9,9

Source : Agreste - Enquête sur les pratiques d’élevage 2015
* La spécialisation allaitante est déterminée par le fait qu’il n’y ait aucune vache laitière dans l’atelier. Les autres ateliers sont mixtes, orientés vers l’engraissement ou l’élevage de veaux de boucherie.

Retour au sommaire

Période de pâture plus courte pour les vaches allaitantes de la région

- 16 % des ateliers bovins régionaux pratiquent le plein air intégral pour une partie ou l’ensemble de leur cheptel contre 21 % en France métropolitaine.
- Parmi les ateliers mettant leurs bovins (hors veaux) en pâture, les vaches laitières pâturent moins longtemps que les vaches allaitantes, compte tenu vraisemblablement des contraintes liées à la traite.
- Périodes de pâture plus restreintes en Occitanie qu’au niveau national. Ceci peut s’expliquer par des conditions climatiques plus rigoureuses, les élevages régionaux étant davantage situés en zones montagneuses par rapport au niveau national.
- Durée moyenne passée en bâtiment similaire entre les élevages de vaches nationaux et régionaux.

Répartition du temps moyen annuel passé en bâtiment et/ou en pâture en 2015

Répartition du temps moyen annuel passé en bâtiment et/ou en pâture en 2015

Source : Agreste - Enquête sur les pratiques d’élevage 2015

Retour au sommaire

¼ des ateliers bovins régionaux sous signe de qualité

- 23 % des ateliers bovins régionaux produisent sous signe officiel de qualité (AOP, Label rouge, IGP, agriculture biologique).
- Les élevages bovins régionaux sont moins fréquemment sous contrat avec un distributeur : 13 % contre 20 % à l’échelle de la France métropolitaine.
Retour au sommaire

Des bâtiments d’élevage plus anciens et moins rénovés

- 22 400 bâtiments d’élevage bovins en Occitanie. 37 % des ateliers bovins ont un seul bâtiment de logement (22 % en France), 60 % en ont 2 ou plus (75 % en France).
- La surface globale moyenne de logement est de 960 m2 par atelier contre 1 350 m2 au niveau national, écart expliqué principalement par la structure plus petite des élevages.
- 4 bâtiments sur 10 hébergeant des bovins ont été construits ou rénovés depuis 2000 en Occitanie, part de même ordre qu’au niveau national.
- La stabulation libre est moins fréquente en Occitanie pour les vaches allaitantes au profit d’un mode entravé : 60 % des bâtiments sont en stabulation libre contre 77 % en France. Pour les vaches laitières, l’usage de box est moindre en Occitanie (31 % des logements sont sous forme de box en Occitanie, 40 % en France).
- Dans 80 % des bâtiments logeant des vaches allaitantes ou laitières, le sol est recouvert de litière paillée. Pour les vaches allaitantes, le sol est paillé pour 90 % des bâtiments au niveau national. 63 % des exploitations bovines utilisant de la paille pour la litière en achètent ou en échangent avec l’extérieur.

Période de construction et de rénovation des bâtiments d’élevage de bovins en Occitanie

Période de construction et de rénovation des bâtiments d'élevage de bovins en Occitanie

Source : Agreste - Enquête sur les pratiques d’élevage 2015

Retour au sommaire

Des fosses davantage bétonnées et couvertes en Occitanie

- 7 450 fosses dans les ateliers bovins occitans. Un atelier sur deux n’a pas de fosse (43 % au niveau national).
- La capacité utile moyenne est de 245 m3, plus petite qu’au niveau national (395 m3).
- 9 fosses sur 10 sont en béton, soit une de plus qu’au niveau national où les structures en géomembrane sont plus fréquentes. Le béton est plus approprié pour le lisier et donc aux systèmes allaitants. La géomembrane est plus adaptée aux produits plus fluides comme le purin, les eaux blanches et vertes, et donc au système laitier.
- 6 sur 10 sont couvertes, notamment sous bâtiment ou sous dalle contre moins de la moitié au niveau national. La couverture d’une fosse améliore la valeur agronomique du lisier, tout en augmentant le volume utile de la fosse.
Retour au sommaire

Des fumières plus petites, moins couvertes et moins murées

- Avec une surface moyenne de 170 m2, les 6 500 fumières occitanes sont plus petites qu’au niveau national (240 m2).
- Un atelier bovin sur deux en Occitanie n’a pas de fumière, 43 % en France. Le moindre recours au paillage pour les ateliers allaitants expliquerait en partie cet écart.
- 1 fumière sur 2 dispose de 3 murets, gage de contrôle du stockage du fumier, contre 3 sur 5 en France.
- Les fumières des ateliers bovins occitans sont rarement couvertes, bien que cela limite les écoulements non contrôlés vers le milieu naturel : 1 aire sur 10, soit 3 fois moins qu’au niveau national.
Retour au sommaire

7 exploitants sur 10 ont des pratiques visant à réduire les produits vétérinaires

- Les motivations à la réduction des produits vétérinaires les plus fréquemment citées sont la baisse des coûts de production (91 %) et la préoccupation du bien-être animal (71 %).
- Pour décider d’appliquer un traitement vétérinaire, les responsables d’ateliers bovins s’appuient en premier lieu sur les observations qu’ils font dans le troupeau (52 %), ensuite sur les consultations d’un vétérinaire (26 %).
- 40 % des responsables d’ateliers bovins dans la région, déclarent avoir moins recours à la médication depuis 5 ans.

1 atelier bovin sur 2 a recours à la vaccination

Pourcentage d’ateliers déclarant faire le traitement Occitanie France métropolitaine
Application de vaccins 54 % 53 %
Application de vaccins contre la diarrhée sur les vaches allaitantes 14 % 21 %
Application de produits contre les parasites internes 80 % 88 %
Application de produits contre les parasites externes 63 % 68 %

Source : Agreste - Enquête sur les pratiques d’élevage 2015

Retour au sommaire

Méthodologie de l’enquête

1 251 exploitations bovines de la région Occitanie ont été interrogées dans le cadre de l’enquête « Pratiques d’élevage 2015 ». Réparties sur les départements couvrant 90 % du cheptel bovin régional (Aude, Aveyron, Haute-Garonne, Gers, Lot, Lozère, Hautes-Pyrénées et Tarn), ces unités représentent, une fois extrapolées, 12 917 exploitations élevant 1 191 000 bovins, soit 85 % des bovins. C’est sur ce champ que porte cette publication.