Contenu

PISU "Xylella"

Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation a lancé, l’an dernier un plan d’action xylella fastidiosa 2017-2018 déclinant les différentes actions à mettre en oeuvre afin de prévenir et de mieux gérer les risques de diffusion et de contamination liés à l’agent pathogène "xylella fastidiosa".

Ce plan exprimait entre autre la nécessité de bâtir un plan d’urgence et de le décliner au niveau régional.
Pour répondre à cet impératif, des groupes de travail ont été constitués au sein du SRAL et un plan d’urgence régional a été mis en place.

Afin d’en évaluer la pertinence et d’en permettre l’actualisation, un entrainement a été organisé les 28 et 29 juin 2018, à l’attention des agents intervenant en santé des végétaux : l’entrainement "Magnol". La description du contexte et des actions attendues a fait l’objet d’une convention.


L’objectif de l’entrainement "Magnol" était de tester les premières étapes du plan régional d’intervention d’urgence faisant suite à la confirmation d’un foyer de xylella fastidiosa.
L’entrainement s’est particulièrement concentré sur deux points sensibles de cette première étape du plan régional :
- la réalisation de cartographies de première intention, nécessaires à la préparation d’une approche terrain stratégique et efficace,
- la réalisation des premières étapes "terrain" du plan : circonscrire le foyer identifié, réalisation des travaux de zonage de la zone infectée (100 m autour du foyer) et inventaire botanique (identification et localisation des végétaux hôtes de la bactérie Xylella fastidiosa en prévision de leur arrachage réglementaire).

La première partie de l’entrainement a fait appel aux compétences des agents quant à l’exploitation de données géographiques et à l’utilisation d’un logiciel SIG.

La seconde partie de l’entrainement a donné lieu à un déplacement "terrain", sur le site du JAM (Jardin Antique Méditerranéen) de Balaruc-les-bains, site qui a permis, en raison de sa grande diversité botanique, de compléter l’entrainement par une formation sur la reconnaissance des végétaux.

Le travail accompli par les agents a été, sur de nombreux points, très bénéfique.

Outre un retour d’expérience "à chaud" réalisé à l’issue de chaque partie de l’exercice, une restitution par les observateurs ainsi qu’une enquête auprès des "acteurs" ont permis la rédaction d’un "RETEX" qui permettra de poser les bases d’un plan d’action dans la logique d’amélioration continue du plan régional d’intervention sanitaire d’urgence.

Cet entrainement n’aurait pas pu avoir lieu et se dérouler aussi bien sans :

- l’accord de Sète agglopole pour la mise à disposition du JAM et de ses structures d’accueil,

- l’accompagnement et la disponibilité de M. Ferrandis, responsable du JAM, pour la préparation du site et l’organisation de la journée,
- la présence de Mme Olmo, qui a accueilli l’équipe sur le site et a bien voulu "jouer" le rôle du professionnel dans le cadre de l’entrainement,
- les personnels des serres municipales, qui ont aimablement accepté de participer au "jeu" en présentant et décrivant le fonctionnement de leur structure aux agents du SRAL,
- la participation engagée de Monsieur Molina, responsable régional du Conservatoire botanique national méditerranéen de Porquerolles et de Monsieur Ehret, référent national DGAL, dans le rôle, très attendu de botanistes experts.

Je remercie par ailleurs M. Molina pour avoir dispensé une formation très appréciée par les agents sur la reconnaissance des végétaux et pour tous les conseils avisés qu’il nous a donné.