Contenu

Ovins viande et porcins

conjoncture mensuelle : 1er juillet 2017

Ovins : Le marché retrouve des couleurs

Après un début d’année difficile, le marché ovin reprend des couleurs depuis le mois d’avril. Contrairement aux années précédentes, l’agneau de boucherie se revalorise en juin. Sous l’effet des premières chaleurs en mai et des températures chaudes en juin, la demande est dynamique en liaison avec la reprise de la consommation. La cotation* moyenne mensuelle de juin à la commission de Toulouse pour l’agneau couvert « R »16/19kg carcasse s’établit à 6,30 €/ kg de carcasse, supérieure de 6% par rapport à juin 2016. Les cours de l’agneau de boucherie retrouvent les niveaux de la moyenne triennale 2012-2016.

* au stade entrée abattoirs

Porcins : L’embellie des cours du porc stoppée

La hausse du prix de base du porc charcutier observée depuis plusieurs mois prend fin en mai. A 1,65 €/ kg carcasse en juin le cours* moyen du porc charcutier à la commission de Toulouse marque un pallier comme dans toutes les régions. Il reste néanmoins à un niveau élevé, supérieur de 8 % à juin 2016 et à la moyenne 2012-2016. Cette stabilité de l’activité est observée pratiquement dans toute l’Europe. Toutefois les perspectives pour les mois à venir semblent bonnes : la demande intérieure s’est réveillée avec les températures élevées et la tendance est redevenue haussière au marché du porc breton. En Europe, les prix restent haussiers par rapport à la France.

* au stade entrée abattoirs

Les notes de conjoncture mensuelle
La note de conjoncture permet de suivre et d’expliquer les évolutions de production et de prix dans les différentes filières agricoles en Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées.
 
Historique conjoncture de l’année
Description rapide - Historique de l’année.