Contenu

Légumes

mise à jour : 1er août 2017

Ail : L’ail violet manque de coloration
Les récoltes, plus précoces de quelques jours, se sont déroulées dans des conditions climatiques très chaudes et sèches. Les lots sont donc de bonne qualité avec des calibres moyens. Cependant ces conditions
climatiques, avec un déficit d’eau au printemps, ont limité la coloration de l’ail violet. L’Espagne et la Chine arrivent sur le marché avec de gros volumes et des prix plutôt bas.
La campagne en ail blanc se met en place doucement.

Concombre : marché équilibré
Après un début de mois compliqué par le creux de production qui a laissé la place aux pays concurrents, l’offre est de retour, face à une demande très intéressée. Le marché est fluide en fin de mois, dans le Sud de la France du fait de l’afflux de vacanciers et d’une météo favorable à la consommation de ce produit. Le niveau des prix est supérieur à la moyenne quinquennale.

Melon : Marché lourd et encombré
Le pic de production du melon sur le sud ouest est intervenu après le 14 juillet dans un contexte de crise conjoncturelle au sens du RNM qui perdure depuis le 29 juin. Le marché reste encombré par des volumes disponibles importants envahis par de gros calibres et l’écoulement est laborieux . A l’expédition on relève quelques concessions pour faciliter l’écoulement du produit mais les prix du produit ne se relèvent pas suffisamment pour sortir de la crise conjoncturelle.

Tomate : Marché fluide
La demande qui s’était essoufflée en début de mois sous une météo peu propice à la consommation reprend à l’approche du 14 juillet et le marché reste fluide jusqu’à la fin du mois, sur des prix disputés et sensibles aux fluctuations d’apports sur le marché français.

@gro-échos mars-2016 : Une campagne salade d’hiver durablement catastrophique
Un profond déséquilibre offre-demande pousse les prix à la baisse L’automne très doux suivi d’un hiver 2015/2016 annoncé comme le plus chaud ces dernières décennies ont bousculé les calendriers de production salade. Les conséquences sont une entrée en production précoce des régions du sud et une poursuite tardive de celles du nord. D’autre part, tous les bassins de productions européens sont présents sur le marché avec leur plein potentiel : toutes les conditions sont réunies pour une surproduction (...)
 
@gro-echos décembre 2016 : L’artichaut du Roussillon, valorisé sur les marché précoces
C’est en Occitanie que se trouve le plus précoce des bassins français de production d’artichauts, dans la plaine du Roussillon. Classé IGP depuis l’été 2015, l’artichaut du Roussillon est cultivé depuis le XVIIIème siècle, bénéficiant de conditions climatiques et structurelles très favorables : ensoleillement important, hivers doux, irrigation, qualité des sols. La production est en forte baisse, à l’image des autres productions maraîchères, depuis les années 1980. De plus de 1 200 ha en 2000, les surfaces (...)
 
Conjoncture mensuelle
La note de conjoncture permet de suivre et d’expliquer les évolutions de production et de prix dans les différentes filières agricoles en Languedoc Roussillon Midi-Pyrénées.
 
Historique de l’année
Descriptif rapide - Historique de l’année
 
Bilan de campagne aïl
Depuis l’excellente campagne de 2010, l’ail français ne s’était jamais porté aussi bien, pour l’ail violet et davantage encore pour l’ail blanc.