Contenu

Légumes

mise à jour au 1er décembre 2018

Aïl : un marché stabilisé
Les apports dans les stations sont quasi terminées. Le marché est désormais complètement stabilisé et l’écoulement se poursuit de manière régulière. L’ail violet français fortement concurrencé voit son cours se réajuster légèrement à la baisse afin de dynamiser les sorties. Mêmes conséquences pour lail rose du Tarn en grappe mais avec pour cause, une qualité hétérogène.
Sur la deuxième quinzaine du mois, les metteurs en marché n’échappent pas aux mouvements sociaux et quelques départs de marchandises ne peuvent aboutir. Les échanges commerciaux sont incertains d’autant que la libre circulation des produits n’est pas garantie.
Les volumes se réduisent notamment en ail violet AOP Cadours, certains opérateurs prévoient une fin de campagne prématurée.
Dans ce contexte morose, les cours restent stables.

laitue : apports en recul ; cours à la hausse
La campagne des salades d’hiver commence dans un marché assez concurrentiel mais avec des prix très corrects. La situation évolue à partir du milieu de mois grâce à des apports faibles en Roussillon mais aussi en Provence, dus à des baisses structurelles de surfaces plantées.
Les mouvements sociaux perturbent le marché à partir du samedi 17 novembre en provoquant des retards de livraisons, le blocage de centrales ou encore de magasins. Ceci pèse naturellement sur la demande mais avec une production très faible les prix progressent de façon importante (environ 0,15€ de plus). Sans amélioration substantielle des apports, la bonne valorisation des cours de la laitue ne peut que perdurer.

Poussée de pois chiche en Occitanie
Légumineuse adaptée au climat sec, tête de rotation efficace notamment avec des céréales, le pois chiche a le vent en poupe en Occitanie.
 
Bilan de campagne ail -2016
Depuis l’excellente campagne de 2010, l’ail français ne s’était jamais porté aussi bien, pour l’ail violet et davantage encore pour l’ail blanc.
 
@gro-echos décembre 2016 : L’artichaut du Roussillon, valorisé sur les marché précoces
C’est en Occitanie que se trouve le plus précoce des bassins français de production d’artichauts, dans la plaine du Roussillon. Classé IGP depuis l’été 2015, l’artichaut du Roussillon est cultivé depuis le XVIIIème siècle, bénéficiant de conditions climatiques et structurelles très favorables : ensoleillement important, hivers doux, irrigation, qualité des sols. La production est en forte baisse, à l’image des autres productions maraîchères, depuis les années 1980. De plus de 1 200 ha en 2000, les surfaces (...)
 
@gro-échos mars-2016 : Une campagne salade d’hiver durablement catastrophique
Un profond déséquilibre offre-demande pousse les prix à la baisse L’automne très doux suivi d’un hiver 2015/2016 annoncé comme le plus chaud ces dernières décennies ont bousculé les calendriers de production salade. Les conséquences sont une entrée en production précoce des régions du sud et une poursuite tardive de celles du nord. D’autre part, tous les bassins de productions européens sont présents sur le marché avec leur plein potentiel : toutes les conditions sont réunies pour une surproduction (...)
 
Historique de l’année
Descriptif rapide - Historique de l’année
 
Conjoncture mensuelle
La note de conjoncture permet de suivre et d’expliquer les évolutions de production et de prix dans les différentes filières agricoles en Occitanie.