Contenu

Légumes

mise à jour au 1er août 2018

courgette : marché déséquilibré
Le marché reste déséquilibré durant tout le mois avec une offre supérieure à la demande. Le marché est poussif avec des sorties lentes et fastidieuses. Les reports de stocks sont importants. La concurence entre les régions reste dominante en fin de mois, même si l’offre régionale se réduit, la conjoncture reste difficile.

tomate : marché fluide
En début de mois, l’offre normale pour la saison est rapidement absorbée par la demande. Après le 14 juillet, la demande s’est ralentie et le marché a du mal à se relancer malgré une météo propice aux achats. Les acheteurs sont prudents et la concurrence interrégionale omniprésente. En fin de mois, le marché semble mieux orienté avec une nouvelle progression des prix de la grappe.

melon : marché encombré
Le manque de consommation du week-end du 14 juillet marque le début de la dégradation sur le marché du melon. Les jours suivant la demande reste insuffisante et n’arrive pas à absorber les volumes à la vente. Les prix poursuivent leur érosion.Le marché est encombré sur l’ensemble du territoire, malgré la présence d’un produit de qualité et d’un temps propice à la consommation. Il est déclaré en crise conjoncturelle depuis le 20 juillet. En fin de mois les stocks régressent et les actions de promotion permettent une amélioration progressive des écoulements.

concombre : marché contrasté
Après une situation satisfaisante en début de mois, le marché devient difficile après le 14 juillet : arrêt presque total du commerce et chute des prix. Malgré des apports en retrait et une consommation favorisée par une météo estivale, le marché est perturbé par les départs en vacances et l’arrêt des collectivités pour l’été. La situation ne s’améliore pas en fin de mois

Poussée de pois chiche en Occitanie
Légumineuse adaptée au climat sec, tête de rotation efficace notamment avec des céréales, le pois chiche a le vent en poupe en Occitanie.
 
Bilan de campagne ail -2016
Depuis l’excellente campagne de 2010, l’ail français ne s’était jamais porté aussi bien, pour l’ail violet et davantage encore pour l’ail blanc.
 
@gro-echos décembre 2016 : L’artichaut du Roussillon, valorisé sur les marché précoces
C’est en Occitanie que se trouve le plus précoce des bassins français de production d’artichauts, dans la plaine du Roussillon. Classé IGP depuis l’été 2015, l’artichaut du Roussillon est cultivé depuis le XVIIIème siècle, bénéficiant de conditions climatiques et structurelles très favorables : ensoleillement important, hivers doux, irrigation, qualité des sols. La production est en forte baisse, à l’image des autres productions maraîchères, depuis les années 1980. De plus de 1 200 ha en 2000, les surfaces (...)
 
@gro-échos mars-2016 : Une campagne salade d’hiver durablement catastrophique
Un profond déséquilibre offre-demande pousse les prix à la baisse L’automne très doux suivi d’un hiver 2015/2016 annoncé comme le plus chaud ces dernières décennies ont bousculé les calendriers de production salade. Les conséquences sont une entrée en production précoce des régions du sud et une poursuite tardive de celles du nord. D’autre part, tous les bassins de productions européens sont présents sur le marché avec leur plein potentiel : toutes les conditions sont réunies pour une surproduction (...)
 
Historique de l’année
Descriptif rapide - Historique de l’année
 
Conjoncture mensuelle
La note de conjoncture permet de suivre et d’expliquer les évolutions de production et de prix dans les différentes filières agricoles en Occitanie.