Contenu

Le lycée agricole de Montauban a ouvert ses portes pour les journées européennes du patrimoine 2018 !

Des pommes en séri...graphie

Les journées européennes du patrimoine se sont donné rendez-vous sous les pommiers du lycée agricole de Montauban au Domaine de Capou ce samedi 15 et dimanche 16 septembre, avec le soutien de la DRAAF Occitanie.

Samantha, Laurie et Doriane, élèves en bac professionnel service à la personne et au territoire (SAPAT) ont imprimé en série des pommes noires ou rouges, sur des crêpes et des feuilles de pain azyme, avec la mention « Made in chez nous », sous la bienveillante direction d’Elise Boidin, artiste sérigraphe, et Carine Rodilla, professeure d’économie sociale et familiale au lycée agricole de Montauban.

Lien vers le diaporama de photos des différentes étapes de la sérigraphie.

Manger avec les yeux et remonter le temps

Un autre atelier invitait à déguster des fruits avec tous ses sens. Cet atelier d’éveil sensoriel était animé par Boris Cortijos, professeur de génie alimentaire. Les petits et même les plus grands ont pu découvrir combien un fruit se mange non pas uniquement avec sa bouche mais aussi avec ses yeux, son nez, ses oreilles et ses doigts.

Ces ateliers ont été ponctués de visites du verger avec cueillette de fruits. Ces visites étaient conduites par Thomas Vogel, directeur d’exploitation, qui a aussi joué les guides historiques pour raconter quelques pans de l’histoire du château de Capou, riche demeure du XVIème siècle. Un temps résidence du duc de Luynes au coeur des guerres de Richelieu contre le « parti » protestant dans les années 1620, il a régulièrement changé de main jusqu’à ce qu’il devienne propriété du département en 1946, et transféré ensuite à la Région après les lois de décentralisation de 1982. Le château est alors devenu une « école ménagère » et accueille aujourd’hui des logements de fonction du lycée. Il n’était pas possible de pénétrer dans la vieille bâtisse, actuellement en travaux, mais le coup d’oeil restait splendide.

Après ces promenades dans la nature domestiquée et la culture, il était nécessaire de croquer quelque crêpes et boire quelque verre de jus… de pommes.

L’évènement était couplé avec une action autour des vergers et du groupement d’agriculteurs arbo-novateurs, qui met en œuvre les innovations issues de la recherche, en les adaptant aux besoins et contraintes des producteurs. L’arboriculture est en effet devenue « une technologie de pointe », selon les mot d’Yvon Sarraute, président d’Arbo-novateurs, qui s’exprimait à l’occasion de l’inauguration officielle de la manifestation.

Photos d’illustration, dans l’ordre : réalisation de crêpes, inauguration officielle, visite du château, visite du verger