Contenu

Le comité de bassin Adour-Garonne valide le cadre du plan d’actions de retour à l’équilibre quantitatif 

Conformément à l’instruction des ministres en charge de l’agriculture et de l’environnement, les services de l’Etat du bassin (DREAL et DRAAF) ont élaboré un projet de cadre de plan d’actions de retour à l’équilibre quantitatif. Ce projet a été établi selon une méthodologie et une concertation définies par les instances de bassins. Un groupe de travail spécifique (Elus, profession agricole, FNE, Organismes uniques de gestion collective, Agence de l’eau, AFB, DREAL et DRAAF de bassin) a été associé au travail d’élaboration. Tous les organismes uniques de gestion collective ont pu s’exprimer sur le projet.

Ce projet de cadre du plan d’action a été approuvé à une large majorité lors du comité de bassin du 24 février.

Dans son contenu, ce cadre de plan d’action prévoit un retour à l’équilibre en 2021 pour 81% des sous-bassins situés en zone de répartition des eaux (zonage du bassin avec réglementation renforcée sur les autorisations de prélèvements). Pour 2 % (Séoune, Tescou et Adour (secteur (Aire aval Audon)), l’échéance est repoussée en 2024 pour permettre de mieux appréhender les difficultés et de mettre en œuvre les solutions les plus adaptées et difficiles à déterminer à ce stade). Pour les 15 % restants (sous-bassins de la Garonne, de l’Aveyron et de l’Adour), l’échéance est repoussée en 2027 au vu des de l’importance des efforts à réaliser confrontés aux enjeux économiques.

Ce cadre sera décliné territorialement en plans d’actions avec comme leviers : économies d’eau (accompagnement financier PDR et Agence), changements de pratiques, retour d’expérience des mesures mises en place par les OUGC, optimisation de la gestion des retenues existantes, développement du stockage (création ou rehausse de retenues).
L’ensemblier de ces outils, que représente le projet de territoire sera à privilégier sur nombre de ces sous-bassins.

Carte des sous-bassins avec dates limites pour un retour à l’équilibre