Contenu

Le Conseil de bassin viticole Sud-Ouest du 11 octobre 2017

Réunion du Conseil de bassin viticole « Sud-Ouest » le 11 octobre 2017, à Toulouse

Pascal Mailhos, préfet de la région Occitanie et président du conseil de bassin, a réuni le Conseil de bassin viticole du « Sud-Ouest », instance de concertation entre les partenaires de la filière, en présence de M. Jean-Louis Cazaubon, vice-président du conseil régional.
La réunion a notamment permis d’aborder les questions conjoncturelles et économiques de la filière viti-vinicole à l’échelle du bassin.

Un bilan de campagne 2016/2017 qui montre une bonne tenue des vins du sud-ouest

La campagne 2016/2017 a globalement été tendue pour la viticulture française. Le bilan de la campagne 2016/2017 montre cependant que les vignobles du sud-ouest ont fait bonne figure dans ce contexte spécifique.
En effet, tant au niveau des sorties de chais que des transactions, les vins du sud-ouest se sont maintenus à un bon niveau contrairement aux tendances nationales observées.

Une récolte en forte baisse dans certains vignobles

La prévision de récolte au 1er octobre s’établit au niveau national à 36,9Mhl, en baisse de 19 % par rapport à 2017 et à 18 % par rapport à la moyenne quinquennale.
Pour le bassin Sud-ouest, la baisse est estimée à 20 % par rapport à 2017 et 4,8 % par rapport à la moyenne quinquennale. Suite aux gelées du printemps, es vignobles de l’Aveyron et du Lot enregistrent une récolte historiquement basse. Les vignobles de Fronton et de Gaillac ont également été fortement touchés.
Les vendanges ont pu cependant se dérouler dans de bonnes conditions.

L’Etat et la Région mobilisés au soutien des viticulteurs

Le préfet de la région Occitanie a assuré les professionnels de son entière mobilisation et celle de ses services au soutien de la filière.
Un point détaillé a ensuite été fait sur les mesures d’accompagnement immédiates, notamment les conditions de dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti et la possibilité de bénéficier d’un allègement de charges sociales ou bancaires.
Le Conseil régional mobilise une enveloppe de 2M€ dont les modalités d’utilisation devront être définies.
Une cellule d’accompagnement des entreprises est également mise en place dans chaque département afin de pouvoir traiter au mieux les situations délicates dans la durée, dans la mesure où les difficultés interviendront plutôt courant 2018 voire 2019.
Au niveau plus structurel, la poursuite du dialogue tripartite production/négoce/distribution est essentielle. Dans le même temps, un travail de concertation permettant d’aboutir à une augmentation des opérations de contractualisation pluriannuelle apparaît essentiel afin de garantir à chacun des volumes stables et des prix rémunérateurs.

Des contrôles toujours plus importants afin de garantir une information fiable du consommateur

La DIRECCTE et la DRDDI ont présenté le bilan annuel des contrôles qu’elles ont réalisés en ce qui concerne l’étiquetage, la traçabilité et la présentation des vins. Les contrôles ont été très fortement renforcés en 2017 au niveau national et régional. Le pourcentage d’anomalies est élevé même si le taux de fraude avérée est faible.
Devant ce constat et en rapport avec la complexité de la réglementation, le préfet acte de la rédaction d’une plaquette pédagogique à destination des acteurs du secteur afin d’informer de façon plus efficace et de prévenir les irrégularités.

Le conseil de bassin opposé au départ de l’ODG Béarn

Les membres professionnels du conseil de bassin ont voté à l’unanimité moins 3 abstentions contre la demande de l’ODG Béarn de rejoindre le bassin Aquitaine en raison de la nécessaire cohérence territoriale et économique sur le secteur commun aux appellations Madiran et Pacherenc du Vic-Bilh.

L’enveloppe annuelle de l’OCM viti-vinicole est consommée

L’enveloppe annuelle dédiée à la filière viticole de 280M€ devrait être consommée à l’échéance du 15 octobre. La DRAAF Occitanie a largement contribué à ce résultat. FranceAgriMer a dressé les grandes lignes de l’évolution de la gestion de l’aide à la restructuration du vignoble pour la campagne 2017/2018. Une importante campagne de sensibilisation des viticulteurs sera organisée à compter de novembre 2017.

Dynamisme des plantations et contingentement

Le bilan de la délivrance des autorisations de plantation pour la campagne 2016/2017 montre une stabilité des demandes par rapport à la campagne 2016/2017. Les demandes de limitation des plantations nouvelles pour la campagne 2018 présentées par les AOC Buzet, Jurançon et Béarn ont été validées par le conseil de bassin ainsi que la demande de restriction à la replantation présentée par l’AOC Jurançon.

Mobilisation professionnelle et étatique contre la recrudescence de la flavescence dorée

La recrudescence de la flavescence dorée dans certaines zones du bassin inquiète fortement les professionnels. Sous l’égide du conseil de bassin, il a été acté de la constitution d’un groupe de travail regroupant l’ensemble des acteurs concernés afin d’arrêter un plan d’action efficace et concerté sur le territoire.