Contenu

La petite méthanisation à la ferme a le vent en poupe en Occitanie

Publié le 08/01/18

Colloque méthanisation à ENSAT du 20 octobre 2017
Jusqu’à présent, la technologie de la méthanisation n’était pas du tout adaptée aux petites unités (< 70kwe) et les techniques d’épuration du biogaz uniquement réservées aux grosses unités de production. Aujourd’hui, les progrès techniques sont tels qu’un groupe de 12 agriculteurs-éleveurs « paysans » d’Occitanie souhaitent s’engager dans la petite méthanisation et s’organisent pour s’informer, se former, mutualiser les frais d’ingénierie et appréhender les démarches administratives (cf. colloque méthanisation à l’ENSAT les 19 et 20 octobre 2017). L’ARDEAR et plus particulièrement les ADEARs 12 et 31 se chargent de coordonner le groupe d’agriculteurs, avec le soutien de l’entreprise Epurtek Dan-Tam Costa pour l’ingénierie afin d’évaluer au mieux les besoins et adapter le matériel à de petits méthaniseurs. Un consortium technique de plusieurs chercheurs et ingénieurs en méthanisation a été rassemblé pour cela.

L’originalité de ce groupe réside non seulement dans l’accompagnement collectif développé, mais aussi, dans son engagement à réhabiliter l’image des agriculteurs plus respectueux de leur environnement en valorisant dans leurs unités de méthanisation, uniquement les effluents d’élevages de la ferme, sans en chercher d’autres. Le biogaz produit participera à l’autonomie des fermes en l’utilisant dans des chaudières pour la production d’eau chaude, ou bien pour alimenter des véhicules au biogaz carburant (BioGNV). D’autres voies de diversification sont également explorées afin d’améliorer la rentabilité des installations, par exemple au travers de la production de spiruline en synergie avec la méthanisation. Enfin l’utilisation du digestat est un des principaux intérêts manifestés par les paysans du réseau qui voit en cela une meilleure gestion agronomique sur leur ferme. Les sociétés Occitanes ARIA et EPURTEK devraient accompagner les 12 projets à développer et construire leurs projets de méthanisation. D’ici 2019, au moins 2 installations pilotes seront construites afin d’éprouver les modèles co-conçus.

Ainsi, de nouvelles opportunités de développement s’annoncent pour le territoire d’Occitanie avec du biogaz issus de petites unités de méthanisation, produit par les agriculteurs et au service des agriculteurs.