Contenu

L’épisode d’Influenza aviaire 2015-2016 dans le sud-ouest et les mesures sanitaires mises en place

Mise à jour au 12/02/2016

Depuis le 24 novembre 2015, 71 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène (HP) avec 3 souches virales incriminées H5N1, H5N2 et H5N9 ont été déclarés dans 8 départements : 13 en Dordogne, 1 en Haute-Garonne, 29 dans les Landes, 13 dans les Pyrénées-Atlantiques. 1 en Haute Vienne, 10 dans le Gers, 1 dans le Lot, et 3 dans les Hautes-Pyrénées.
La France a perdu son statut de pays indemne d’influenza aviaire hautement pathogène, à compter du 24 novembre 2015.

L’hypothèse émise à ce stade est que les souches détectées, proches de souches circulant avec une faible pathogénicité en Europe, auraient acquis récemment un caractère hautement pathogène.

Il est noté une expression clinique très variable selon les foyers qui touche toutes les espèces de volailles.

Pour en savoir plus, consulter le site de la plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale :
http://www.plateforme-esa.fr/

Carte des zones et foyers d’influenza aviaire hautement pathogène dans le Sud-Ouest au 18/01/2016 (en cours de mise à jour suite aux foyers du 04/02 dans les Landes et du 09/01 dans les Pyrénées-Atlantiques) :

Les mesures sanitaires mises en place
Afin de limiter la propagation de la maladie, plusieurs types de mesures sont mises en place par les services du ministère de l’agriculture :

Mesures dans les foyers de maladie et à proximité  :
Référence réglementaire : arrêté ministériel du 18 janvier 2008 et arrêtés préfectoraux des départements concernés

  • abattage de tous les animaux sensibles des foyers et désinfection,
  • zones de protection 3 km autour des foyers, avec notamment confinement des volailles dans les élevages, interdiction de mouvement des oiseaux et des œufs à couver, ainsi que des gibiers à plumes,
  • zones de surveillance 10 km autour des foyers, avec notamment surveillance clinique et réalisation d’analyses dans les élevages et limitation de la circulation,

Mesures dans la zone sud-ouest :
Référence réglementaire : arrêté ministériel du 9 février 2016

  • zone de restriction depuis le 17 décembre 2015 avec, notamment, des mesures de recensement et de limitation de la circulation des volailles : elle concerne 15 départements du sud-ouest en totalité (départements de l’Ariège, de l’Aveyron, de la Corrèze, de la Dordogne, du Gers, de la Gironde, de la Haute Garonne, de la Haute Vienne, des Landes, du Lot, du Lot-et-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques, des Hautes-Pyrénées, du Tarn et du Tarn-et-Garonne) et des communes de l’Aude et du Cantal, soit 76 % des élevages de palmipèdes de France (carte ci-dessus).
    La carte et la liste des communes concernée est accessible sur : http://agriculture.gouv.fr/la-liste-des-communes-de-la-zone-reglementee-influenza-aviaire
  • dépeuplement progressif des élevages de palmipèdes du 18 janvier 2016 au 2 mai 2016, par interdiction de mise en place de palmipèdes : autrement dit, les élevages d’oies et de canards situés dans la zone de restriction devront geler leur production afin d’éradiquer la maladie. Ils ne pourront donc plus accueillir de nouveaux oiseaux pendant plusieurs mois, pour permettre un vide sanitaire.
  • vide sanitaire dans ces élevages du 2 au 16 mai 2016 (prolongé jusqu’à fin mai pour les parcours extérieur de palmipèdes),
  • repeuplement à partir du 16 mai (voire du 9 mai 2016 sur autorisation spécifique) et dans des conditions satisfaisantes de biosécurité et d’origine des palmipèdes introduits (obligation de tests de dépistage)
  • programme de dépistage national à partir du 2 mai 2016 pour vérifier l’absence de circulation du virus et pour lever la zone de restriction.

Ce type de mesures d’ampleur est une première en France. Elle n’avait pas été décidée lors de la dernière épidémie de grippe aviaire en 2007/2008. La décision est motivée par l’ampleur de la diffusion du virus, rendant les mesures habituelles de gestion insuffisantes.

Mesures au niveau national et international :

  • restrictions sur les échanges et exports d’oiseaux vivants,
  • renforcement des mesures de biosécurité en élevage de volailles, avec des mesures obligatoires par l’arrêté ministériel du 8 février 2016,
  • programme de surveillance des élevages de volailles de toutes les espèces et de la faune sauvage, avec notamment pour objectifs de qualifier les élevages reproducteurs, fournissant les oiseaux aux élevages de production et, à partir du 2 mai 2016, de vérifier l’absence de circulation du virus pour lever la zone de restriction et démontrer le statut indemne de l’ensemble du territoire français.

Ces mesures sanitaires sont associées à des mesures d’accompagnement notamment financières des exploitants impactés.

Pour plus d’information :

le site agriculture.gouv.fr :
présentation de la stratégie d’éradication et des mesures de biosécurité
Influenza aviaire : la situation actuelle en France

La rubrique Influenza aviaire du site internet de la DRAAF LR MP

Le site de la plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale