Contenu

L’apiculture en Occitanie : experte, dynamique, structurante.

La filière française est confrontée depuis plusieurs années à de nombreuses difficultés parmi lesquelles la mortalité accrue du cheptel et l’affaiblissement des colonies, dont les causes sont plurielles. Dans ce contexte, à la demande des professionnels, elle se structure avec la création de l’institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation (ITSAP) en 2009, et de l’association à caractère interprofessionnel INTERAPI en 2018, dirigée par le président de l’ADAPRO (association regroupant les professionnels de l’apiculture en ex Languedoc Roussillon) avant la fusion des régions. INTERAPI, qui devrait être reconnue prochainement comme interprofession nationale, regroupe l’ensemble des acteurs de la filière, de l’amont à l’aval. Elle s’inscrit pleinement dans les travaux des États Généraux de l’Alimentation en portant le projet de plan de filière apicole national.

Technicité, expertise, accompagnement

Forte de ses syndicats apicoles départementaux, de son association des apiculteurs d’Occitanie (ADA), la filière régionale se développe et se structure autour de trois grandes thématiques : l’accompagnement de nouveaux projets, la mise en réseau des apiculteurs, la recherche et l’expérimentation en matière de gestion du cheptel, de lutte sanitaire, de génétique des abeilles. Sur ce point, l’ADA, partenaire du CNRS et de l’INRA, lance en 2019 la création d’une station de fécondation dirigée (permettant de sélectionner les mâles), unique en France. Elle participe aux réflexions du plan de filière national en intervenant dans les commissions thématiques d’INTERAPI et de l’ADA France, qui recensent les besoins des apiculteurs pour mieux identifier les futures actions à porter au plan de filière national.
Pour répondre à l’objectif de maintien et de développement de la filière apicole régionale, l’ADA travaille 3 axes en 2019 : accompagnement à l’installation, réponse aux problèmes techniques et amélioration des pratiques apicoles, sensibilisation des autres filières.
Forte de toutes ces compétences, de son implication dans les réflexions nationales, de son maillage régional, de la diversité des ruchers, des miellées et de l’importance du segment bio, l’apiculture professionnelle régionale renforce sa dynamique de développement.