Contenu

Influenza aviaire - Information sur la maladie

L’influenza aviaire (ou grippe aviaire) est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse, à déclaration obligatoire. Elle affecte les oiseaux chez lesquels elle peut provoquer, dans sa forme hautement pathogène, des atteintes importantes pouvant aboutir rapidement à la mort. Toutes les espèces d’oiseaux, domestiques ou sauvages peuvent contracter cette maladie. Les oiseaux migrateurs constituent aussi un moyen de diffusion des virus, qui peuvent atteindre les élevages de volaille.

Les virus de l’influenza aviaire sont divisés en deux groupes en fonction de leur aptitude à provoquer la maladie de façon plus ou moins importante (hautement et faiblement pathogènes).

Le virus de la grippe aviaire présente une base commune avec tous les virus grippaux et la grippe aviaire peut, dans certaines circonstances, être transmise à d’autres espèces animales (notamment le porc), voire à l’homme. Cependant la transmission à l’homme est extrêmement rare, elle nécessite un contexte épidémiologique exceptionnel (transmission par voie respiratoire, en atmosphère confinée avec les oiseaux infectés, caractères particuliers de virulence du virus). Ce caractère transmissible à d’autres espèces que la volaille en fait une maladie animale, dont la gestion est suivie attentivement par la communauté internationale.

Dans le cas présent, les souches identifiées par le laboratoire de référence national de l’Anses sont des souches d’origine européenne. Il ne s’agit pas de souches asiatiques. Ce n’est donc ni la souche asiatique détectée il y a quelques années ni celle y circulant actuellement. L’Anses, saisie en urgence, a rendu son avis définitif le 14/12/2015 sur la dangerosité potentielle pour l’homme de la souche d’influenza aviaire identifiée, avec notamment les résultats du séquençage total de la souche H5N1, détectée dans le premier foyer en Dordogne. L’Anses a confirmé l’absence pour cette souche H5N1 des principaux marqueurs de virulence de pathogénicité pour l’homme.

La consommation de volailles ou de produits issus des volailles (œufs, foie gras) ne présente aucun danger. D’ailleurs, les cas humains rencontrés dans le monde, en Asie, actuellement ou par le passé, n’ont jamais été liés à la consommation de produits animaux.

Pour en savoir plus : consulter le site internet du ministère en charge de l’agriculture, http://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-la-situation-actuelle-en-france