Contenu

Historique conjoncture

mise à jour le 15 mai 2020

Une collecte de lait de vache stable
Les livraisons de lait de vache en Occitanie se maintiennent en ce début d’année (+0.5% sur le premier trimestre par rapport à 2019), avec des disparités départementales. Le prix moyen standard 38-32 régional est de 342 €/ 1 000 litres en février, il est supérieur de 8% à la moyenne 2014-2018 pour ce même mois.

Une collecte de lait de brebis dans la moyenne
Les livraisons régionales de lait de brebis sont en hausse de 2.5% en cumul sur le premier trimestre par rapport à 2019, avec 30.8 millions de litres pour le mois de mars, dans la moyenne 2014-2018 sur cette même période.

Une collecte de lait de chèvre haussière
Sur le premier trimestre 2020, les livraisons de lait de chèvre en Occitanie sont de 14.6 millions de litres soit +7.1% par rapport à 2019. Le prix régional moyen en mars est de 650 €/ 1 000 litres, soit +6% au-dessus de la moyenne 2014-2018 de ce même mois.

Conjoncture mensuelle au 1er avril 2020

Une collecte de lait de vache stable
Les livraisons de lait de vache en Occitanie se maintiennent en ce début d’année (+0.3% sur janvier février par rapport à 2019), avec des disparités départementales. Le prix moyen standard 38-32 régional est de 350 €/ 1 000 litres en février, il est supérieur de 7% à la moyenne 2014-2018 pour ce même mois.

Une collecte de lait de brebis dans la moyenne
Les livraisons régionales de lait de brebis sont en hausse de 2.3% en cumul sur les deux premiers mois de l’année par rapport à 2019, avec 24.4 millions de litres par mois, dans la moyenne 2014-2018 sur cette même période.

Une collecte de lait de chèvre haussière
En cumul sur janvier et février les livraisons de lait de chèvre en Occitanie sont de 7.1 millions de litres soit +7.7% par rapport à 2020 et +9% par rapport à la moyenne 2014-2018. Le prix régional moyen en février est de 680 €/ 1 000 litres, soit 2% de plus qu’en 2019.

Conjoncture mensuelle au 1er octobre 2019

la collecte du lait de vache en repli,
Les livraisons régionales de lait de vache se replient encore. Avec à peine de 50 millions de litres de lait livrés par les éleveurs d’Occitanie en août 2019, la collecte se rétracte de 2,3% par rapport à août 2018 et de 6,4% en cumul annuel. Le prix du lait conventionnel payé au producteur atteint 350 €/ 1 000 litres en août. Il est supérieur de 3,5% à la moyenne 2014-2018 pour ce même mois.

la baisse de la collecte de lait de brebis se poursuit
Les livraisons régionales de lait de brebis suivent la baisse saisonnière en août avec un niveau légèrement supérieur à la moyenne triennale pour ce même mois. Avec un peu plus de 6 millions de litres livrés par les éleveurs d’Occitanie, la collecte d’août 2019 dépasse de 8,5% celle d’août 2018. En cumul sur les huit premiers mois de l’année, les livraisons régionales sont en retrait de 2,3% par rapport à la même période 2018.

la baisse saisonnière de la collecte de lait de chèvre moins marquée en août
Les livraisons de lait de chèvre se stabilisent en août, avec un volume collecté proche de cinq millions litres de lait. En cumul annuel, la collecte régionale reste stable par rapport à 2018.
Le prix du lait payé au producteur repart à la hausse en août : Il s’établit à 685 €/1 000 litres en moyenne en août. Il est supérieur à 2018 et à la moyenne 2014-20108 pour ce même mois.

Conjoncture mensuelle au 1er septembre 2019

la collecte du lait de vache toujours en fort repli,
Les livraisons régionales de lait de vache sont encore en recul. Avec près de 52 millions de litres de lait livrés par les éleveurs d’Occitanie en juillet 2019, la collecte se rétracte de 6,9% par rapport à juillet 2018. En cumul annuel, elle recule de près de 7%. Les fortes chaleurs enregistrées cet été pénalisent un peu plus la production. La faiblesse de l’offre permet une stabilisation du prix depuis le début de la campagne laitière 2019. Le prix du lait conventionnel payé au producteur reste supérieur à 2018. À 346 € /1 000 litres en juillet, il est supérieur de 15 € au prix de juillet 2018.

la collecte de lait de brebis en retrait
Les livraisons régionales poursuivent la baisse saisonnière avec un peu plus de 10 millions de litres de lait collectés en juillet 2019. Elles sont supérieures de 5,5 % à juillet 2018 et à la moyenne triennale pour ce même mois. Toutefois, en cumul depuis le début de l’année, la collecte est en retrait de 2,6 %. Au niveau national, la tendance est similaire.

la collecte régionale de lait de chèvre stable
Avec un peu moins de 6 millions de litres de lait collectés en juillet, les volumes sont stables par rapport à juillet 2018. En cumul depuis le début de l’année, la collecte reste stable par rapport à la même période 2018.
À 664 € / 1000 litres, le prix du lait de chèvre amorce sa hausse saisonnière en juillet, conforme aux années précédentes. Depuis le début, de l’année le lait de chèvre est mieux rémunéré : +1,2 % par rapport à 2018.

conjoncture mensuelle au 1er août 2019

la collecte du lait de vache en fort repli,
Le repli de la collecte française de lait de vache, d’environ 0,7% en juin, s’intensifie au fil des semaines. Les livraisons régionales se tassent encore un peu plus pour ce même mois. Avec un peu plus de 56 millions de litres de lait livrés en juin soit 5% de moins que le même mois un an plus tôt. En cumul annuel, les livraisons reculent de 6,9% en Occitanie contre seulement 1,9% en France.
Les conditions caniculaires de fin juin ont impacté la production laitière française mais également celle d’autres états membres (Allemagne). Les fortes chaleurs et le manque de précipitations ont bloqué la pousse de l’herbe et des fourrages ainsi que la capacité de production des vaches, et pourraient avoir des effets à plus long terme. _ Ces difficultés pourraient amplifier le phénomène de décapitalisation, avec des réformes anticipées.
Le prix du lait conventionnel payé au producteur reste en hausse par rapport à 2018. À 341 € /1 000 litres en juin, il est supérieur de 16 € /1 000 litres au prix de juin 2018. La faiblesse de la collecte de lait de vache explique en partie cette évolution.

la baisse de la collecte de lait de brebis se poursuit
Les livraisons suivent la baisse saisonnière en juin, avec un niveau légèrement supérieur à la moyenne triennale pour ce même mois. Avec près de 18 millions de litres livrés par les éleveurs d’Occitanie en juin, ce sont 6,5% de plus qu’un an auparavant. Les livraisons régionales ont nettement augmenté entre juin 2014 et juin 2019 : en cinq ans ce sont près de 1,2 millions de litres de lait supplémentaires qui ont été collectés soit + 6,7%.

la collecte régionale de lait de chèvre se stabilise en juin
En juin, la collecte régionale de lait de chèvre se stabilise par rapport à juin 2018. Après deux mois de baisse consécutive, la collecte du mois de juin 2019 marque le pas par rapport à la même période 2018. En cumul depuis janvier les livraisons atteignent plus de 34 millions de litres de lait et restent supérieures de 1% à celles de 2018, sur la même période. Par contre la collecte enregistrée au niveau national est en baisse de 1,6%.
À 600 €/1 000 litres, en juin, le prix du lait de chèvre se stabilise au-dessus du prix de juin 2018 et de la pér

conjoncture mensuelle au 1er juillet 2019

prix du lait de vache mieux valorisé,
Les livraisons de lait de vache reculent encore dans la région Occitanie. Soutenu par de faibles volumes, la baisse saisonnière du prix du lait est moins marquée que les années précédentes.
La collecte se tasse en mai, avec 63 millions de litres de lait livrés par les éleveurs de la région Occitanie. En cumul annuel la production régionale comme celle du bassin recule de 7% contre 1% au niveau national.
En revanche, le prix moyen payé au producteur s’établit à 329 €/1 000 litres en mai soit 2 € de moins que le mois précédent mais 16 euros de plus qu’un an auparavant.

baisse saisonnière de la collecte de lait de brebis
Avec un peu plus de 26 millions de litres de lait enregistrés en mai, la collecte de lait de brebis est en retrait par rapport au mois dernier, conformément à la tendance saisonnière. En cumul depuis le début de l’année 2019, elle est en recul de 4,4% par rapport à l’an passé mais dans les mêmes niveaux que la moyenne 2014-2018. Avec la pratique du désaisonnement qui gagne du terrain dans la région, la hausse des livraisons automnales, devraient en partie compenser la baisse des livraisons de printemps.
Malgré une demande particulièrement dynamique, le prix moyen payé au producteur reste depuis le début de l’année inférieur à celui de 2018 de 8,7%

collecte mensuelle de lait de chèvre en baisse
En mai, la collecte régionale de lait de chèvre est en baisse de 3,5%. En cumul sur les cinq premiers mois de l’année les livraisons atteignent plus de 27 millions de litres de lait et restent supérieures de 1% à celles de 2018, sur la même période. En revanche, la collecte enregistrée au niveau national est en baisse de 1,9%.
À 594 €/1 000 litres, en mai, le prix du lait de chèvre est en légère baisse par rapport à avril. À ce niveau, il retrouve les valeurs enregistrées en mai pour la période 2014-2018.

conjoncture mensuelle au 1er juin 2019

Baisse conséquente de la collecte du lait de vache,
Malgré le maintien du prix du lait de vache à un bon niveau, les livraisons régionales de lait de vache continuent de se réduire. En cumul sur les quatre premiers mois 2019 la collecte occitane atteint 248 millions de litres, en baisse de 7,4 % par rapport à la même période 2018, en lien avec la poursuite de la baisse du cheptel laitier. Le conditionnement de lait liquide est impacté, accusant une forte baisse des volumes produits dans les industries régionales depuis le début de l’année 2019.
Au niveau national, la baisse de la collecte est enregistrée pour le huitième mois consécutif. Cette baisse impacte désormais la fabrication de produits laitiers en retrait pour la majorité des catégories.

collecte de lait de brebis en léger retrait
Avec un peu plus de 31 millions de litres de lait enregistrés en avril, la collecte de lait de brebis atteint son pic saisonnier. Sur les quatre premiers mois de l’année les livraisons régionales sont en baisse de 4,6 % par rapport à la même période 2018 mais restent dans la moyenne 2014-2018. À 800 € /1 000l en avril le prix du lait est assez stable depuis le début de l’année mais en retrait de 7,8 % par rapport à 2018.

collecte lait de chèvre haussière
En avril, la collecte régionale de lait de chèvre poursuit sa hausse saisonnière. En cumul sur les quatre premiers mois de l’année 2019, les livraisons sont supérieures de 2,5 % à celles de 2018, sur la même période.
Le prix du lait de chèvre à teneurs réelles s’élève à 598 €/1 000 litres, en avril, en légère baisse par rapport à mars. À ce niveau, il retrouve les valeurs enregistrées en avril 2018 et sur la période 2014-2018.

conjoncture mensuelle au 1er mai 2019

La collecte du lait de vache décroît à nouveau,
La tendance baissière de la courbe de collecte se prolonge de façon marquée au mois de mars dans plusieurs bassins laitiers et notamment les bassins Sud-Ouest et Sud-Est. La collecte laitière française recule de 2,5%. En Occitanie, avec un peu plus de 65 millions de litres de lait collectés en mars, la collecte recule de 6,5% par rapport à mars 2018. La décapitalisation et la sécheresse 2018 continue d’impacter fortement la production de lait de vache. En cumul sur les trois premiers mois de l‘année elle baisse de plus de 8% par rapport à la même période 2018.
Le prix du lait enclenche sa baisse saisonnière mais reste à un bon niveau soutenu par le manque d’offre. À 344 €/ 1000 litres le prix du lait est supérieur de 24€ à la moyenne 2014-2018.

hausse saisonnière de la collecte de lait de brebis
Les livraisons de lait de brebis affichent toujours une bonne dynamique. Avec plus de 30 millions de litres de lait livrés par les éleveurs d’Occitanie en mars, la collecte progresse fortement (+25%) après une légère baisse enregistrée en février. Sur les trois premiers mois de l’année les livraisons régionales sont en baisse par rapport à 2018 mais restent dans la moyenne 2014-2018. Ce recul marqué de la collecte depuis janvier est lié à la pratique du désaisonnement qui se développe dans les élevages de la région pour obtenir un meilleur prix du lait. Le prix du lait flanche habituellement en début d’année mais de façon plus marquée en 2019. De janvier à mars, le prix moyen du lait est en retrait de 9% par rapport à la même période 2018.

Prix du lait de chèvre en légère hausse
Les livraisons de lait de chèvre suivent l’habituelle hausse saisonnière. En mars, la collecte régionale confirme sa reprise initiée le mois dernier avec la relance saisonnière des lactations de la majorité des élevages régionaux qui sont en système traditionnel saisonné. En cumul depuis janvier, les livraisons sont supérieures de 4% à celles de 2018.Le prix du lait de chèvre à teneurs réelles s’élève à 664 €/1 000 litres, en mars. Il se stabilise par rapport à février. À ce niveau il reste supérieur de 6% à celui de mars 2018 et de la moyenne 2014-2018.

conjoncture mensuelle au 1er avril 2019

La baisse de la collecte du lait de vache n’est pas enrayée
Hormis dans le bassin Normandie où la collecte de lait de vache progresse, la collecte recule plus ou moins fortement dans tous les autres bassins laitiers sur les deux premiers mois de l’année. Avec près de 119 millions de litres de lait livrés par les éleveurs de la région, sur les deux premiers mois 2019, l’Occitanie affiche les plus fortes baisses, soit 9% de moins qu’un an plutôt, au même niveau que le bassin laitier Sud-Ouest. Par rapport à la même période 2015, soit avant la dernière crise laitière, les livraisons sont en baisse de près de 20%. Ces chiffres sont liés avec la diminution du cheptel laitier occitan. Fin 2018, il est estimé à 127 000 animaux soit 5,5% de moins qu’en 2017.
Par contre, le prix moyen payé au producteur atteint son pic saisonnier, en février et s’établit à 343 €/1 000 litres. Il est ainsi supérieur de 10 €/ 1000 litres à la moyenne 2014-2018

Baisse saisonnière des cours du lait de chèvre
Après avoir atteint leur point bas en janvier, les livraisons de lait de chèvre ont commencé leur progression saisonnière. En février 2019, la collecte de lait de chèvre dépasse 4 millions de litres de lait soit près d’un million de plus que le mois précédent et 5% de plus qu’à la même période un an plus tôt.
Par contre, le prix du lait de chèvre à teneurs réelles s’élève à 669 €/1 000 litres, en février en baisse de 48 €/1 000 litres par rapport au mois de janvier. À ce niveau, il reste supérieur de 2% à celui de février 2018.

conjoncture mensuelle au 1er mars 2019

La collecte du lait de vache se replie
Dans un contexte de repli de la collecte au niveau régional comme national, le prix du lait payé au producteur se maintient. À 340 €/hl en janvier 2019, le prix régional reste proche de la moyenne 2014-2018.
En Europe, la conjoncture est également favorable, avec des prix identiques en Allemagne et en France. Le marché des produits laitiers revient vers un équilibre, ce qui semble de bonne augure pour le prix du lait dans les prochains mois.

Collecte régionale de lait de brebis dans la moyenne
Avec près de 2,4 millions de litres de lait livrés en janvier par les éleveurs d’Occitanie, la collecte est en retrait de 9 % par rapport à janvier 2018, contre 3,8 % au niveau national. A ce niveau, elle reste dans la moyenne 2014-2018. La sécheresse de 2018 et le manque de fourrage peuvent expliquer la réduction marquée au niveau régional.
À 916,4 €/hl, le prix du lait payé au producteur suit la tendance saisonnière. Il est au même niveau que celui de janvier 2018 et légèrement supérieur à la moyenne 2014-2018

conjoncture mensuelle au 1er février 2019

La baisse de la collecte du lait de vache n’est pas enrayée
Avec près de 53 millions de litres de lait livrés par les éleveurs d’Occitanie, la collecte régionale se repli de 10% en novembre 2018 par rapport à novembre 2017. La baisse des livraisons se poursuit dans la région et contraste avec la reprise observée depuis le second semestre 2017 dans les principaux bassins laitiers. En 2018, la collecte s’oriente plus largement à la baisse à partir du mois d’août, en lien avec la sécheresse estivale qui a touché une partie importante du territoire français. En cumul d’août à octobre, les livraisons se sont réduites de 8,8% par rapport à l’année précédente en région et de 2,3% au niveau national.
Le redressement du prix du lait observé depuis deux ans ne suffi pas à relancer l’activité laitière en région. À 334 €/1 000 litres en moyenne sur 11 mois en 2018, le prix régional dépasse de 2,5% le prix moyen 2017 sur la même période. La hausse du prix du lait est générale en Europe. D’après les prévisions de l’Union européenne, elle serait particulièrement accentuée en France dans les prochains mois alors qu’elle se stabiliserait en Allemagne.

Hausse saisonnière de la collecte du lait de brebis
Avec près de 8,3 millions de litres livrés en novembre, la collecte de lait de brebis d’Occitanie continue sa progression saisonnière : + 40% par rapport à octobre 2018. Elle est conforme à celle d’une année normale, peu affectée par la sécheresse estivale. En cumul sur les onze premiers de l’année les livraisons sont en hausse de 4,7% par rapport à la même période 2017. Le prix du lait reste supérieur à la moyenne 2013-2017. En moyenne sur onze mois il s’établit à 948 €/ 1000 litres, soit +0.7% par rapport à 2017.

Le niveau de la collecte du lait de chèvre plus élevé que la normale
En décembre 2018, la collecte de lait de chèvre se stabilise par rapport à décembre 2017. En cumul annuel, elle est estimée à 60 millions de litres, en hausse de 7,6 % par rapport à l’an passé.
Le prix du lait de chèvre à teneurs réelles s’élève à 749 €/1 000 litres, en hausse de 16 €/1 000 litres par rapport au mois de décembre 2017. À 674,5 €/ 1 000 litres, le prix moyen du lait en 2018 reste légèrement supérieur à 2017(+1%).

conjoncture mensuelle au 1er janvier 2019

La baisse de la collecte du lait de vache n’est pas enrayée
Avec près de 53 millions de litres de lait livrés par les éleveurs d’Occitanie, la collecte régionale se repli de 10% en novembre 2018 par rapport à novembre 2017. La baisse des livraisons se poursuit dans la région et contraste avec la reprise observée depuis le second semestre 2017 dans les principaux bassins laitiers. En 2018, la collecte s’oriente plus largement à la baisse à partir du mois d’août, en lien avec la sécheresse estivale qui a touché une partie importante du territoire français. En cumul d’août à octobre, les livraisons se sont réduites de 8,8% par rapport à l’année précédente en région et de 2,3% au niveau national.
Le redressement du prix du lait observé depuis deux ans ne suffi pas à relancer l’activité laitière en région. À 334 €/1 000 litres en moyenne sur 11 mois en 2018, le prix régional dépasse de 2,5% le prix moyen 2017 sur la même période. La hausse du prix du lait est générale en Europe. D’après les prévisions de l’Union européenne, elle serait particulièrement accentuée en France dans les prochains mois alors qu’elle se stabiliserait en Allemagne.

Hausse saisonnière de la collecte du lait de brebis
Avec près de 8,3 millions de litres livrés en novembre, la collecte de lait de brebis d’Occitanie continue sa progression saisonnière : + 40% par rapport à octobre 2018. Elle est conforme à celle d’une année normale, peu affectée par la sécheresse estivale. En cumul sur les onze premiers de l’année les livraisons sont en hausse de 4,7% par rapport à la même période 2017. Le prix du lait reste supérieur à la moyenne 2013-2017. En moyenne sur onze mois il s’établit à 948 €/ 1000 litres, soit +0.7% par rapport à 2017.

conjoncture mensuelle au 1er décembre 2018

La collecte du lait de vache se poursuit
La collecte régionale de lait de vache baisse encore un peu plus en octobre. Avec à peine 52 millions de litres de lait livrés par les éleveurs d’Occitanie en octobre, la collecte régionale s’est réduite de 10 % par rapport à octobre 2017 et de 16 % à la moyenne 2013-2017. La sécheresse estivale s’ajoute à la déprise laitière constatée dans la région. Le nombre de livreurs est passé de 2 424 à 2 182 entre octobre 2017 et octobre 2018 soit une baisse de 12 %.
Le manque d’offre contribue à soutenir les prix, au niveau régional comme national. Le prix régional du lait payé au producteur se stabilise à 348 €/ 1 000 litres en octobre, dépassant ainsi les prix enregistrés un an auparavant. Il dépasse de 0,32 €/ 1 000 litres, soit 22 % le prix moyen enregistré sur la période 2015-2017.

Hausse de la collecte du lait de brebis
Les livraisons régionales de lait de brebis ont atteint leur point bas depuis septembre. En octobre les volumes collectés sont en forte hausse par rapport à octobre 2017.
En cumul depuis le début de l’année, la collecte de lait de brebis progresse de 5 % en 2018 par rapport à la même période 2017.

Baisse saisonnière de la collecte du lait de chèvre
La baisse saisonnière des livraisons se poursuit en octobre, pour le deuxième mois consécutif. Avec 4,2 millions de litre de lait collectés sur le territoire régional ces livraisons sont supérieures à celles d’octobre 2017. La collecte cumulée depuis le début de l’année est également haussière : +7,5 % .
Le prix moyen payé au producteur s’établit à 738 €/ 1 000 litres en octobre. Il suit la hausse saisonnière en restant très proche des valeurs de la moyenne triennale 2015-2017.

conjoncture mensuelle au 1er novembre 2018

décrochage de la collecte en août
Les livraisons régionales de lait de vache suivent la baisse saisonnière en août. Le creux de collecte est plus marqué cette année, compte tenu de la sécheresse estivale qui pénalise la pousse de
l’herbe dans la plupart des régions, contraignant les éleveurs d’entamer leur réserve de fourrage pour maintenir la production. Toutefois, la collecte reste stable dans les principaux bassins laitiers et au niveau national. Par contre elle décroche fortement dans le bassin Sud-Ouest (-7,5%). Avec seulement 50 millions de litres de lait livrés en août, la collecte régionale recule de 13 % par rapport à la moyenne 2013-2017. Cette tendance régionale contraste avec le reste de la France. En cumul sur les huit premiers mois 2018, tous les bassins laitiers sont orientés à la hausse à l’exception du bassin Sud-ouest et Poitou-Charentes.
Le prix du lait payé au producteur poursuit sa hausse saisonnière et gagne 9 € / 1000 litres entre juillet et août. Pour l’Occitanie, il s’établit à 342 € / 1000 l en août, soit 8 % de plus que la moyenne 2015-2017..

conjoncture mensuelle au 1er octobre 2018

Prix du lait en légère hausse
Le prix du lait payé au producteur poursuit sa hausse saisonnière et progresse de 5€ /1 000 litres entre juin et juillet. Il s’établit à 328 €/
1 000 l en juillet 2018 soit 7,8% de plus que la moyenne 2015-2017. Les prix du lait sont orientés à la hausse pour l’ensemble des bassins laitiers. L’évolution la plus marquée se trouve dans le bassin Sud-Est.
En juillet 2018, les livraisons de lait sont en hausse dans tous les bassins de production hormis le bassin Sud-Ouest, où la baisse se confirme de mois en mois. Avec 56 millions de litres de lait livrés en juillet, la collecte régionale baisse de 6% par rapport à juillet 2017 et de 12% par rapport à la période 2013-2017. La sécheresse de cet été peut expliquer en partie la forte baisse des livraisons.