Contenu

Fruits

mise à jour au 1er octobre 2019

pomme : démarrage poussif de la campagne
La campagne se met en place dès le début du mois avec la mise en marché de Gala suivie de Reine des Reinettes. Le temps estival prolonge les campagnes de fruits d’été et perturbe la commercialisation des pommes. La consommation est très faible et la demande se disperse. Le Grand Export quant à lui génère un volume de départ non négligeable favorisant un déstockage régulier et important. À l’approche de la fin de mois, l’offre se développe avec les variétés Granny et Reinette Grise du Canada. La 1ere est sollicitée à destination du Grand Export tandis que Canada se négocie plutôt vers le marché intérieur et plus mesurément vers l’Espagne. En fin de mois, tous les bassins de production sont présents sur un marché toujours chargé de fruits d’été. La Reine des Reinettes souffre d’un manque de demande que les acteurs attribuent aux prix élevés. Ils se tassent sans pour autant inverser la tendance.

prune : écoulement régulier
Le mois de septembre est particulièrement propice à la commercialisation des prunes et notamment de la Reine-Claude de Bavay. En revanche, Président trouve difficilement preneur à l’export générant une offre importante sur le marché intérieur. Les variétés rouges se commercialisent de manière mesurée, l’offre et la demande sont en adéquation ce qui explique la bonne régularité des cours. Sur cette dernière partie de campagne, la TC Sun est incontournable mais les quantités sont importantes et la demande pas toujours présente génère du stock et une forte pression sur les cours. Ils se dégradent régulièrement jusqu’à la fin de la campagne.

raisin de table : consommation en panne
La mise en place de la campagne 2019 s’effectue en tout début septembre avec du raisin blanc Chasselas plateau 8 kilos. Après s’être approvisionnée, la demande tarde à renouveler ses achats. Des problèmes de maturité sont mis en avant et expliquent cette situation. La consommation ne démarre pas vraiment, et le raisin s’accumule sans susciter d’intérêt particulier. La mise en place d’actions promotionnelles favorisent l’écoulement des labels AOP. La situation n’évolue pas sur l’ensemble du mois et les baisses de cours enregistrées n’inversent pas cette tendance.

Données de cotations, productions de la filière fruits octobre 2019 (format ods - 1.5 Mo - 26/10/2019)

Bilan de campagne cerise 2019
La campagne 2019 de cerises commence avec les variétés précoces dont la commercialisation est très rapide. La météo est peu propice à l’écoulement des volumes de produits ainsi qu’à la cueillette des fruits. En revanche, la qualité est plutôt épargnée sur une grande partie de la saison. En Roussillon, les volumes sont plus faibles et la campagne s’arrête rapidement début juin. Dans le bassin Sud-Ouest, les fortes températures de la fin juin, freinent le développement des fruits et les calibres restent faibles. Finalement, les volumes de production sont corrects malgré une qualité qui se dégrade et la campagne se poursuit jusqu’à début juillet.
 
Bilan de campagne pêche 2019
Le début de campagne 2019 est marqué par des températures caniculaires. La qualité s’en ressent et les petits calibres sont prédominants. Les prix restent assez bas. A partir de fin juillet, le pic de production est atteint, la météo s’améliore et les apports augmentent, notamment en gros calibres. Les stocks s’écoulent et le marché parvient à rester fluide jusqu’à la fin de la campagne.
 
Bilan de campagne abricot 2019
La campagne 2019 a été marquée par une météo printanière assez instable, avec des épisodes de gel et de vents forts. La qualité s’en ressent et les petits calibres sont prédominants. Les prix restent assez bas. L’été débute ensuite avec un épisode de canicule qui pénalise la production mais favorise un peu la demande. Seules les variétés de l’AOP Abricots rouges du Roussillon ont une bonne valorisation avec des prix plus importants. Malgré tout, la production régionale se redresse de 14 % après une dernière campagne très décevante.
 
Bilan de campagne raisin 2018
La campagne raisin du Sud-Ouest s’annonce exceptionnelle : des volumes, des grappes colorées et un taux de sucre élevé. Mais les conditions météorologiques estivales du mois de septembre favorisent la consommation des fruits d’été. La concurrence du raisin Italia d’Italie et celle du bassin de production du Sud-Est, accentuent le désintérêt notamment pour le Chasselas de Moissac. La demande est un peu plus intéressée sur le raisin noir : Muscat et Ribol. Les cours chutent dès la mi-septembre pour le Chasselas de Moissac AOP, passant en deçà de la moyenne quinquennale (- 25 %).
 
Bilan annuel national de conjoncture sur la filière fruits 2018
Agreste national - En 2018, pénalisée par les intempéries, la faiblesse de l’offre française et européenne de fruits d’été favorise la hausse des cours à la production.
 
Bilan de campagne pêche 2018
La campagne 2018 de pêches et nectarines est marquée par une offre déficitaire. Le gel et la grêle du début de saison ont fortement impacté les variétés à floraison précoce. Les rendements sont faibles et la qualité des fruits s’en ressent. En juillet, l’arrivée des variétés ayant fleuri après le gel de février améliore la situation : les volumes et la qualité progressent. Le déficit d’offre concerne toutes les origines, en effet l’Espagne, l’Italie et la Grèce ont été également touchées par des intempéries.
 
Bilan de campagne abricot 2018
La campagne 2018 s’est déroulée en deux phases successives sous l’effet des conditions climatiques. Les variétés précoces ont beaucoup souffert du gel et des pluies abondantes, d’où un début de campagne décevant, de faibles volumes et de qualité médiocre. A partir de la mi-juin, avec l’amélioration de la météo, les volumes de production des variétés plus tardives augmentent pour atteindre des niveaux normaux. Les prix se raffermissent et la saison se termine de façon correcte.
 
Données en lignes - Filières Fruits
Les données prix et les volumes sont présentées sous forme d’un classeur excel téléchargeable. Pour chaque produit, les cotations sont indiquées par rapport à la zone de chalandise et ou du centre RNM qui les a établies. Chaque tableau de données est accompagné d’un graphique simple qui permet une lecture rapide de leur évolution. Les volumes sont issus de la Statistique agricole annuelle (Saa) ou d’estimations précoces. Mise à jour mensuelle des (...)
 
@gro-echos de juin 2017 : stratégie de la production de pêche européenne
L’Espagne, premier producteur européen de pêches-nectarines avec 1 500 000 tonnes estimées en 2017 voit arriver cette année son plein potentiel de pêches plates, résultat d’une politique de rénovation de vergers menée depuis plusieurs années. Si ces jeunes arbres ont pris la place des pêches blanches, les nectarines et pêches pavies, utilisées à double fin en Espagne, augmentent également leurs surfaces. L’Italie, deuxième producteur européen avec 1 300 000 tonnes estimées, observe une diminution de ces (...)
 
@gro-echos septembre 2016 : Offre limitée en Reine Claude Doréee, cours exceptionnels
Prune : Offre limitée en Reine Claude Dorée, cours exceptionnels La campagne se met en place début juillet avec les variétés précoces Allo et Golden Japan. La demande est peu présente sur le marché français. La Golden Japan s’exporte correctement vers la Belgique et l’Espagne. Le cycle se poursuit et l’éventail des variétés s’étoffe avec l’arrivée des prunes vertes De vars et D’Oullins. Mais le marché reste très calme d’autant que la semaine de commercialisation est perturbée par le pont du 14 juillet. Les (...)
 
@gro-echos - juin 2016 Cerise : pluie, froid et drosophyle
Cerise : Une météo défavorable Après une très belle floraison dans tous les bassins de production, la campagne démarre sous une météo médiocre, avec des volumes cueillis limités. Les fruits les plus précoces se valorisent correctement sur le marché français, toutefois sans que le peu de volumes disponibles ne fasse flamber les prix, qui restent sous pression des introductions espagnoles. Très vite, les intempéries de la fin mai entraînent un retard de récolte et des pertes de production. Les stations (...)
 
Historique conjoncture de la campagne 2018-2019
Descriptif rapide - Historique de septembre 2018 à octobre 2019
 
Conjoncture mensuelle
La note de conjoncture permet de suivre et d’expliquer les évolutions de production et de prix dans les différentes filières agricoles en Occitanie.