Contenu

Fruits

mise à jour au 1er mai 2019

pomme : activité calme
Les ventes sont lentes, et la demande peu dynamique, dans la continuité des semaines précédentes. La concurrence sur les différents marchés reste vive et les congés scolaires d’avril ne permettent pas de dynamiser la demande. Le marché reste calme malgré le retour des températures fraîches. Malgré cette situation est peu évolutive l’offre finit par décroître et le sentiment d’inquiétude observé depuis février par rapport au stock, semble s’estomper. Ainsi les variétés Gala, Granny et Reinette Grise du Canada voient leur disponible reculer fortement. La Golden AOP du Limousin reste plébiscitée, les sorties se font sans à-coups. Un certain nombre d’opérateurs terminent leur campagne de commercialisation.

abricot : un potentiel de production en place
En raison d’une météo maussade, l’offre en Roussillon n’est pas particulièrement développée et la production freinée. En revanche, l’offre nationale est importante et la concurrence européenne rude ; le Benelux comme l’Espagne pratique des prix très agressifs. Aussi l’entrée en vacances scolaires, la fermeture des collectivités et le temps maussade ne favorisent pas la consommation ; la demande est faible même autour du week-end Pascal. En fin de mois, les volumes sont plus importants mais la demande n’est toujours pas au rendez-vous. Cela est d’autant plus inquiétant que les plantations sont annoncées en hausse cette année.

pêche : bonne production en perspectives
Les conditions climatiques favorables du printemps permettent d’estimer une production régionale en hausse de 15 % par rapport à l’an dernier. La floraison est très belle. On observe toutefois des disparités entre départements. Dans les Pyrénées-Orientales le manque de froid pourrait impacter la production, alors que dans le Gard elle s’approche du potentiel théorique. Le rendement pourrait varier alors de 10 à 13 t/ha selon le département. Les surfaces sont stables cette année, après plusieurs années d’augmentation notamment pour compenser les arrachages de pêchers.

cerise : des conditions favorables à une belle récolte,
Dans le bassin Languedoc-Roussillon, les conditions climatiques du printemps sont favorables. La production régionale est estimée en hausse de 26 % par rapport à l’an dernier avec des surfaces qui se maintiennent. La floraison est très belle. Le gel observé dans certains secteurs ne semble pas avoir de conséquence. Pas contre, le manque d’eau se fait sentir dans plusieurs départements de la région et l’impact éventuel n’est pas encore quantifiable.
Les conditions climatiques du printemps sont également très favorables sur le bassin Midi-Pyrénées. La production est estimée en hausse de 56 % par rapport à la campagne 2018, jugée catastrophique. Les surfaces se maintiennent. Le gel observé en avril dans certains secteurs n’a pas fait de dégâts et le potentiel est préservé.

données_surfaces.productions fruits_juillet 2017 (format xls - 190 ko - 27/07/2017)

Bilan de campagne raisin 2018
La campagne raisin du Sud-Ouest s’annonce exceptionnelle : des volumes, des grappes colorées et un taux de sucre élevé. Mais les conditions météorologiques estivales du mois de septembre favorisent la consommation des fruits d’été. La concurrence du raisin Italia d’Italie et celle du bassin de production du Sud-Est, accentuent le désintérêt notamment pour le Chasselas de Moissac. La demande est un peu plus intéressée sur le raisin noir : Muscat et Ribol. Les cours chutent dès la mi-septembre pour le Chasselas de Moissac AOP, passant en deçà de la moyenne quinquennale (- 25 %).
 
Bilan annuel national de conjoncture sur la filière fruits 2018
Agreste national - En 2018, pénalisée par les intempéries, la faiblesse de l’offre française et européenne de fruits d’été favorise la hausse des cours à la production.
 
Bilan de campagne pêche 2018
La campagne 2018 de pêches et nectarines est marquée par une offre déficitaire. Le gel et la grêle du début de saison ont fortement impacté les variétés à floraison précoce. Les rendements sont faibles et la qualité des fruits s’en ressent. En juillet, l’arrivée des variétés ayant fleuri après le gel de février améliore la situation : les volumes et la qualité progressent. Le déficit d’offre concerne toutes les origines, en effet l’Espagne, l’Italie et la Grèce ont été également touchées par des intempéries.
 
Bilan de campagne abricot 2018
La campagne 2018 s’est déroulée en deux phases successives sous l’effet des conditions climatiques. Les variétés précoces ont beaucoup souffert du gel et des pluies abondantes, d’où un début de campagne décevant, de faibles volumes et de qualité médiocre. A partir de la mi-juin, avec l’amélioration de la météo, les volumes de production des variétés plus tardives augmentent pour atteindre des niveaux normaux. Les prix se raffermissent et la saison se termine de façon correcte.
 
Données en lignes - Filières Fruits
Les données régionales de production des principaux fruits sont présentées sous forme d’un classeur excel téléchargeable. Il regroupe les estimations de surfaces pour les principaux départements, les estimations de volumes de la production. Chaque tableau de données est accompagné d’un graphique simple qui permet une lecture rapide de leur évolution.
 
@gro-echos de juin 2017 : stratégie de la production de pêche européenne
L’Espagne, premier producteur européen de pêches-nectarines avec 1 500 000 tonnes estimées en 2017 voit arriver cette année son plein potentiel de pêches plates, résultat d’une politique de rénovation de vergers menée depuis plusieurs années. Si ces jeunes arbres ont pris la place des pêches blanches, les nectarines et pêches pavies, utilisées à double fin en Espagne, augmentent également leurs surfaces. L’Italie, deuxième producteur européen avec 1 300 000 tonnes estimées, observe une diminution de ces (...)
 
@gro-echos septembre 2016 : Offre limitée en Reine Claude Doréee, cours exceptionnels
Prune : Offre limitée en Reine Claude Dorée, cours exceptionnels La campagne se met en place début juillet avec les variétés précoces Allo et Golden Japan. La demande est peu présente sur le marché français. La Golden Japan s’exporte correctement vers la Belgique et l’Espagne. Le cycle se poursuit et l’éventail des variétés s’étoffe avec l’arrivée des prunes vertes De vars et D’Oullins. Mais le marché reste très calme d’autant que la semaine de commercialisation est perturbée par le pont du 14 juillet. Les (...)
 
@gro-echos - juin 2016 Cerise : pluie, froid et drosophyle
Cerise : Une météo défavorable Après une très belle floraison dans tous les bassins de production, la campagne démarre sous une météo médiocre, avec des volumes cueillis limités. Les fruits les plus précoces se valorisent correctement sur le marché français, toutefois sans que le peu de volumes disponibles ne fasse flamber les prix, qui restent sous pression des introductions espagnoles. Très vite, les intempéries de la fin mai entraînent un retard de récolte et des pertes de production. Les stations (...)
 
Historique de l’année
Descriptif rapide - Historique de l’année
 
Conjoncture mensuelle
La note de conjoncture permet de suivre et d’expliquer les évolutions de production et de prix dans les différentes filières agricoles en Occitanie.