Contenu

Fruits

mise à jour au 1er mai 2018

abricot : une météo défavorable qui fera chuter la production
Les surfaces régionales se stabilisent avec une légère augmentation de 0,5 % après plusieurs campagnes de croissance. Le gel de fin février ainsi que la grêle et la neige du mois de mars n’ont pas épargné les départements du bassin Languedoc-Roussillon. Ces accidents climatiques ont fortement touché les variétés précoces et la production est estimée en baisse de 1 5 % par rapport à la campagne précédente.
La campagne devrait débuter en semaine 23 avec 15 jours de retard par rapport à 2017.

pêche : une production prévue à la baisse
Les mauvaises conditions météorologiques de ce printemps n’ont pas épargné les vergers régionaux. L’épisode de gel de fin février a
provoqué des dégâts sur les variétés à floraison précoce et plus particulièrement en Roussillon. La production totale pourrait être
en baisse de 9 % par rapport à l’an dernier. Les surfaces, quant à elles, poursuivent leur diminution principalement en raison des arrachages pour cause de sharka dans les Pyrénées-Orientales.
A l’ouest de la région, les fortes précipitations de ce printemps ont détrempé les sols et pourraient favoriser le développement de maladie. Le Tarn-et-Garonne a souffert d’un épisode de gel qui impactera la production. Elle est estimée en baisse de 1 4 % par rapport à la campagne précédente malgré le maintien des surfaces

cerise : une belle campagne en perspective
Dans tous les bassins de l’Occitanie, les aléas climatiques n’ont eu que peu d’incidence sur la floraison. Les conditions météo étaient au rendez vous pour favoriser une belle floraison dans tous les départements, laissant présager une bonne production avec des rendements et des volumes dépassant ceux de l’an dernier. Les
surfaces diminuent sur la partie ouest de l’Occitanie mais se maintiennent dans la zone méditerranéenne.

pomme : la demande se calme en fin de mois
Ce n’est qu’en fin de mois que les expéditeurs font face à une demande plus calme. Un temps estival accentué par les congés scolaires du printemps l’explique en partie. De plus, le développement de l’offre des productions printanières diversifie les étals. Le déstockage non négligeable relevé en mars se poursuit en avril, contraignant les acteurs à privilégier avant tout leur clientèle. À
destination de l’Europe, de nombreux départs s’effectuent en pallox ainsi qu’en caisse vrac à un rythme régulier.
En fin de mois, l’offre se concentre sur les variétés Golden, Fuji et quelques lots de Chantecler, Granny et rouge. On enregistre quelques manques de calibres. Cette situation complique la fluidité du marché d’autant que dans le Sud-Est la campagne est terminée avec un report de la demande sur les bassins du Val-de-Loire et du Sud-Ouest

données_surfaces.productions fruits_juillet 2017 (format xls - 190 ko - 27/07/2017)

Données en lignes_Filières Fruits
Les données régionales de production des principaux fruits sont présentées sous forme d’un classeur excel téléchargeable. Il regroupe les estimations de surfaces pour les principaux départements, les estimations de volumes de la production. Chaque tableau de données est accompagné d’un graphique simple qui permet une lecture rapide de leur évolution.
 
@gro-echos de juin 2017 : stratégie de la production de pêche européenne
L’Espagne, premier producteur européen de pêches-nectarines avec 1 500 000 tonnes estimées en 2017 voit arriver cette année son plein potentiel de pêches plates, résultat d’une politique de rénovation de vergers menée depuis plusieurs années. Si ces jeunes arbres ont pris la place des pêches blanches, les nectarines et pêches pavies, utilisées à double fin en Espagne, augmentent également leurs surfaces. L’Italie, deuxième producteur européen avec 1 300 000 tonnes estimées, observe une diminution de ces (...)
 
@gro-echos septembre 2016 : Offre limitée en Reine Claude Doréee, cours exceptionnels
Prune : Offre limitée en Reine Claude Dorée, cours exceptionnels La campagne se met en place début juillet avec les variétés précoces Allo et Golden Japan. La demande est peu présente sur le marché français. La Golden Japan s’exporte correctement vers la Belgique et l’Espagne. Le cycle se poursuit et l’éventail des variétés s’étoffe avec l’arrivée des prunes vertes De vars et D’Oullins. Mais le marché reste très calme d’autant que la semaine de commercialisation est perturbée par le pont du 14 juillet. Les (...)
 
@gro-echos - juin 2016 Cerise : pluie, froid et drosophyle
Cerise : Une météo défavorable Après une très belle floraison dans tous les bassins de production, la campagne démarre sous une météo médiocre, avec des volumes cueillis limités. Les fruits les plus précoces se valorisent correctement sur le marché français, toutefois sans que le peu de volumes disponibles ne fasse flamber les prix, qui restent sous pression des introductions espagnoles. Très vite, les intempéries de la fin mai entraînent un retard de récolte et des pertes de production. Les stations (...)
 
Historique de l’année
Descriptif rapide - Historique de l’année
 
Conjoncture mensuelle
La note de conjoncture permet de suivre et d’expliquer les évolutions de production et de prix dans les différentes filières agricoles en Occitanie.