Contenu

Exportations de vins produits en Occitanie - Mai 2018

En 2017, le montant des transactions s’élève à 702,4 millions d’euros. Il est en hausse de 3 % par rapport à 2016 où la baisse, en volume, des exportations était compensée par l’augmentation de 4 % du prix moyen des vins. Ainsi, en 2017, les volumes exportés augmentent plus que la valeur des transactions dû à une baisse des prix de 2 % où les contrats passés en 2016 avaient un prix exceptionnellement élevé en moyenne.
Les exportations de vins AOP représentent un total estimé 291,4 millions d’euros, soit 12 % de plus qu’en 2016. Cette augmentation en valeur est due à la fois à la hausse des prix et des volumes contrairement à celle observée entre 2016 et 2015 où seul les prix étaient en hausse avec des volumes en baisse.

Quelle est la place de l’Occitanie dans les exportations de vins français ?
Les vins IGP produits en Occitanie représentent 82,2 % des vins IGP français exportés (en volumes) : la part de marché est en baisse par rapport aux années précédentes de plus de 2 points.
En 2017, les vins AOP produits en Occitanie représentent 12,1 % des volumes de vins AOP exportés par la France (hors Champagne), en légère baisse en septembre et octobre 2017. Cependant, cette part n’est que de 6,4 % en valeur. Les vins AOP de la région ont un prix moyen inférieur à la moyenne des AOP françaises.

Des exportations de vins IGP concentrées vers l’union européenne
Après une baisse entre 2015 et 2016, les ventes des vins IGP de la région vers les pays de l’UE augmentent de 5 % entre 2016 et 2017.
Avec 2 236 milliers d’hectolitres vendus en 2017, l’UE reste le premier client des vins IGP de la région, représentant 71 % des quantités exportées. Cette part était autour de 74 % en 2014 et 2015. En achetant 24 % des volumes de vins IGP exportés, l’Allemagne constitue le 1er pays acheteur. Toutefois, la part de marché des vins d’Occitanie est en légère baisse en 2015 et 2016, au bénéfice des autres régions françaises.
Les marchés asiatique et américain sont en pleine croissance. En effet, les ventes de vins IGP régionaux vers le marché américain ont augmenté en volume significativement ces deux dernières années : +6 % en 2016 et + 13 % en 2017.
Entre 2016 et 2017, les ventes vers l’Asie ont également augmenté
de 7 %, alors qu’elles n’avaient progressé que d’1% entre 2015 et 2016.

Des vins AOP tournés vers l’international
Par rapports aux vins IGP, les vins AOP d’Occitanie s’exportent davantage vers des pays plus lointains. L’Union européenne reste toutefois le premier débouché avec 42 % des vins AOP vendus en 2017. Cependant, le marché est en baisse depuis 2014 où il représentait 53 % des ventes. En effet, les marchés asiatiques et américains se sont développés et représentent, aujourd’hui, respectivement 30 % et 22 % des volumes.
Contrairement aux vins IGP, pour lesquels le classement des marchés étrangers est presque le même en valeurs comme en quantités exportées, le positionnement varie fortement pour les vins AOP. En effet, côté part de marché hors Europe, l’Amérique arrive en tête avec 30 % devant l’Asie avec 27 % en valeur.
En moyenne, le prix échangé en 2017 est de 526 €/hl pour le marché américain contre 351 €/hl pour le marché asiatique en 2017. Les contrats américains échangés sur le dernier trimestre sont à des prix plus élevés en moyenne que sur les trimestres précédents.

Exportations de vins IGP et AOP d’Occitanie janvier à décembre 2017 - Mai 2018 (format pdf - 2.5 Mo - 07/05/2018)